Jimi Hendrix
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Jimi Hendrix

Le forum francophone
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-53%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – Limxems – Classe A+++
15.99 € 34.20 €
Voir le deal

 

 Hendrix In The West (2011)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayler
Admin
Ayler

Messages : 2646
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 48

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeVen 16 Sep 2011 - 12:00

Hendrix In The West

Hendrix In The West (2011) R-6760870-1426075617-8919.jpeg

1. The Queen
2. Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band
3. Little Wing
4. Fire
5. I Don’t Live Today
6. Spanish Castle Magic
7. Red House
8. Johnny B. Goode
9. Lover Man
10. Blue Suede Shoes
11. Voodoo Child (Slight Return)

Présentée comme une édition augmentée de l'album en concert paru en 1972, la version 2011 de Hendrix In The West s'inspire certes du live historique de Jimi Hendrix, mais elle offre aussi suffisamment de différences pour être considérée comme un autre album. Les 5 morceaux inédits annoncés (alors que le CD ne compte que 11 plages, et non 13) s'expliquent par le retrait des versions d'origine de "Little Wing" et de "Voodoo Child (Slight Return)", toutes deux issues du concert du Royal Albert Hall.

John McDermott justifie ce remplacement du fait que ces versions figurent déjà dans le coffret The Jimi Hendrix Experience. L'explication peine à convaincre : c'est aussi le cas de "Red House", "Johnny B. Goode" et "Blue Suede Shoes" ! De plus, "The Queen" et "Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band" figurent tous deux sur Blue Wild Angel, tandis que "Lover Man" est disponible sur le Live At Berkeley.

Effectué pour des raisons juridiques ou commerciales, ce remplacement vide littéralement cette réédition de tout sens. Si Hendrix In The West reste pour de nombreux amateurs le live mythique du guitariste, c'est notamment en raison de ces deux versions – souvent considérées comme définitives. Cette nouvelle édition contient certes toujours les fantastiques interprétations de "Red House", "Johnny B. Goode" et "Lover Man"... mais elle présente aussi les points faibles de l'album original : "Blue Suede Shoes" et dans une moindre mesure le début du concert de l'Ile de Wight.

Mis à part flatter l'égo d'Eddie Kramer (manifestement fier de ses premières productions posthumes du guitariste), publier une telle version de Hendrix In The West ne fait, en 2011, plus aucun sens. L'album a trop de faiblesses pour constituer un best of du guitariste en concert. Et il présente trop de matériel figurant déjà dans le catalogue pour susciter l'adhésion des amateurs – sans parler du fait qu'il mélange sans discernement des performances du Jimi Hendrix Experience original et du trio Hendrix, Cox et Mitchell.

Restent quatre inédits (tout est relatif...) : "Fire", "I Don’t Live Today", "Spanish Castle Magic" et "Voodoo Child (Slight Return)". Quatre seulement car la publication concomitante du coffret Winterland rend superflu le retour dans le catalogue officiel du "Little Wing" joué au Winterland. Contrairement à "Voodoo Child (Slight Return)", cette version de remplacement n'est toutefois pas trop pâle comparée à celle du 24 février 1969.

Tous quatre issus du concert donné à la San Diego Sports Arena par le Jimi Hendrix Experience le 24 mai 1969 (et non le 25, comme la pochette l'annonce à tort !), ces morceaux soulèvent une question évidente : pourquoi ne pas avoir publié cette performance dans son intégralité ? Elle reste en effet l'une des plus denses de toutes celles qui ont été enregistrées professionnellement. Malgré ces réserves, les amateurs acharnés de Jimi Hendrix pourront difficilement faire l'impasse sur cette publication, en raison des superbes nouveaux mixages de ces quatre titres, indisponibles depuis le retrait de Stages du catalogue officiel. Un catalogue officiel qui ne risque pas de retrouver un semblant de cohérence avec cette pseudo-réédition de Hendrix In The West !


Dernière édition par Ayler le Jeu 28 Mai 2020 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ayler
Admin
Ayler

Messages : 2646
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 48

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeVen 16 Sep 2011 - 12:22

Revenir en haut Aller en bas
Purple Jim

Purple Jim

Messages : 2406
Date d'inscription : 09/07/2010

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeVen 16 Sep 2011 - 13:08

Comme tu dit, c'est 'importe quoi cette nouvelle compilation ! Le vinyle originale était magnifique (quoique ternit un peu par l'anecdotique "The Queen/Sgt. Pepper" et le soundcheck "Blue Suede Shoes".En plus, ça commence par les morceaux d'IOW (ce qui était le cas pour la version US originale), ce qui est encore plus nul - pour moi In The West débute par l'incroyable double PAF!dynamique de "Johnny B.Goode"/"Lover Man".
Cela dit, pour ceux qui ne sont pas familier avec l'historique de ces performances ça reste une "bonne" compilation live de Jimi.
Revenir en haut Aller en bas
http://hendrix.guide.pagesperso-orange.fr/hendrix.htm
Ayler
Admin
Ayler

Messages : 2646
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 48

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeLun 3 Oct 2011 - 11:59

Une remarque très intéressante vue sur le forum de Steve Hoffman :
John Buchanan a écrit:

Had a closer listen to the legitimately available mixes of the San Diego Red House and it appears that they are all different.
1. The original vinyl Hendrix In The West and Purple Box mixes have Mitch spread all over the stereo image from left to right.
2. The Stages version has Mitch restricted far left to centre stage
3. The new Hendrix In The West is yet another mix with Mitch mono and centre.
Didn't expect this at all, but I suspect a remix was in order as the original mix was quite hissy. In my opinion, this mix is nowhere near as good as the original nor the Alan Douglas controlled Stages mix.

En français : le mixage de "Red House" est différent de celui de l'album original (qu'on retrouvait sur le coffret pourpre). Doctor Flang, un autre membre, pense que ce sont sans doute des mixages vintage.
Revenir en haut Aller en bas
sequelenoise

sequelenoise

Messages : 533
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 49
Localisation : Genève

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeLun 3 Oct 2011 - 13:57

Ayler a écrit:
Une remarque très intéressante vue sur le forum de Steve Hoffman :
John Buchanan a écrit:

Had a closer listen to the legitimately available mixes of the San Diego Red House and it appears that they are all different.
1. The original vinyl Hendrix In The West and Purple Box mixes have Mitch spread all over the stereo image from left to right.
2. The Stages version has Mitch restricted far left to centre stage
3. The new Hendrix In The West is yet another mix with Mitch mono and centre.
Didn't expect this at all, but I suspect a remix was in order as the original mix was quite hissy. In my opinion, this mix is nowhere near as good as the original nor the Alan Douglas controlled Stages mix.

En français : le mixage de "Red House" est différent de celui de l'album original (qu'on retrouvait sur le coffret pourpre). Doctor Flang, un autre membre, pense que ce sont sans doute des mixages vintage.

Je ne suis pas sûr de bien comprendre la dernière phrase.
Est-ce que DrFlang pense que les mixages des titres de San Diego parus sur cette nouvelle version de In The West sont des mixages vintage ?
Si oui, pourquoi ? Et est-ce que vintage signifie "réalisés avant que Kramer ne mixe In The West (première édition)" ?
Et pourquoi les utiliser maintenant au lieu de remixer le tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Ayler
Admin
Ayler

Messages : 2646
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 48

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeLun 3 Oct 2011 - 20:48

Oui aux questions 1 et 3. Pour la 2, c'est son opinion mais il ne développe pas (peut-être une utilisation "obsolète" de la stéréo ???). Pour la 4, à Kramer de répondre ! Experience Hendrix a souvent privilégié les mixages effectués du vivant de Jimi mais de mémoire, les notes de pochette sont muettes sur ce point...
Revenir en haut Aller en bas
Ayler
Admin
Ayler

Messages : 2646
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 48

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeMar 18 Oct 2011 - 12:42

La chronique de popmatters.com. Généraliste mais pas sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
VoodooSatch

VoodooSatch

Messages : 146
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 36
Localisation : Dijon

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeMar 18 Oct 2011 - 12:52

J'ai l'impression d'être le seul à adorer le jam sur Blue Suede Shoes, le groove, le solo, même si on sent que c'est un peu à l'arrache, on entend tout de même que c'est du Hendrix à l'arrache, donc pas tant à l'arrache que ça !

En tout cas personnellement, avec Johnny B. Goode, Loverman, Spanish Castle Magic et Red House, c'est une sélection assez variée que j'écoute vraiment très souvent !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chargerocks.com
Purple Jim

Purple Jim

Messages : 2406
Date d'inscription : 09/07/2010

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeMar 18 Oct 2011 - 12:58

Il y a des moments sublimes dans BSS mais le morceau est en décalage par rapport au reste.
Revenir en haut Aller en bas
http://hendrix.guide.pagesperso-orange.fr/hendrix.htm
Purple Jim

Purple Jim

Messages : 2406
Date d'inscription : 09/07/2010

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeDim 23 Oct 2011 - 11:24

Chez Steve Hoffman Forums, on indique que le son de "Red House" ici est inférieur à la version original (aussi sur le coffret pourpre) et la version de "Stages". On parle même de l'utilisation d'une bande endommagée !
Revenir en haut Aller en bas
http://hendrix.guide.pagesperso-orange.fr/hendrix.htm
Ayler
Admin
Ayler

Messages : 2646
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 48

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeJeu 27 Oct 2011 - 10:06

John McDermott confirme que certains titres ont été remixés à l'occasion de cette "réédition" :

Mike Dow: On the same day you issued the Winterland collection, you also issued an expanded version of the long out-of-print live collection "In The West." The original version of the album featured "Little Wing" and "Voodoo Chile" from the legendary (still unreleased) Royal Albert Hall show recorded on Feb. 24, 1969, and these have been replaced with alternate versions. Is that because Experience Hendrix is eventually planning to release an official version of that Royal Albert Hall show?

John McDermott: We had essentially already put out the "In The West" album as part of the "purple box" - the boxed set we put out in 2000 called "The Jimi Hendrix Experience." We knew that material was already there. In the original album, "Little Wing" and "Voodoo Chile" were listed as being recorded at the San Diego Sports Arena (to circumvent legal issues surrounding the ownership of those recordings that long preceded the eventual lawsuit that led to Experience Hendrix acquiring the rights to Jimi's music), so this was an opportunity to bring additional unreleased performances that were actually recorded for "In The West" to fit the concept of the record. We also wanted to remix the material. The whole purpose of reissuing the record was to offer fresh remixes of the tracks.

Source : Experiencing the Hendrix archive with John McDermott
Revenir en haut Aller en bas
freddy.lombard

freddy.lombard

Messages : 9
Date d'inscription : 13/07/2020
Age : 61

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeJeu 30 Juil 2020 - 12:25

PETITE CHRONIQUE DE L’ALBUM IN THE WEST (LP ET CD 2011)

Hiver 1972. L’an dernier nous avons eu droit à deux albums posthumes de Jimi, The Cry of love et Rainbow bridge, deux belles livraisons pleines d’inédits. Les fans sont heureux.
Au référendum annuel des lecteurs, Jimi est arrivé en tête du classement des meilleurs guitaristes - chez Best et chez Rock & Folk.
Pour l’instant nous n’avons pas eu accès à beaucoup de concerts d’Hendrix : Woodstock – l’album et le film –, nous ont un peu laissés sur notre faim avec une sélection impitoyable, on a pu entendre Jimi jouer live sur une face de l’album de Monterey (avec l’autre face consacrée à Otis Redding) et sur le triple live du festival de l’île de Wight : mais quel choc !
Il y a bien eu ce Band of Gypsys qui donnait un aperçu de la dernière mouture du groupe, mais il manque quand-même pas mal de titres emblématiques et puis certains trouvent les vocaux de Buddy Miles un peu trop omniprésents, voire déplacés : il ne faudrait tout de même pas oublier qui est la vedette…
Quelques rares privilégiés ont eu accès à la B.O. du film Experience, mais le choix des morceaux et l’orchestration en ont laissé plus d’un pantois ; d’ailleurs est-ce bien une vraie B.O. ? Le film n’est pas disponible par chez nous…
Et puis voilà qu’arrive tout frais dans nos bacs ce In the west, présenté comme l’un des tout premiers live de Hendrix.

L’album s’ouvre avec une reprise de Johnny B. Goode de Chuck Berry, l’un de ceux par qui tout a commencé. Bel hommage, mais le son laisse un peu à désirer.
On poursuit avec Lover Man, une perle inédite, 3 minutes de pure adrénaline, du rock, du vrai… bel enchaînement après le classique de Chuck Berry.
Puisqu’on est dans le rock and roll, autant y rester avec le tube de Carl Perkins, Blue Suede Shoes ; là, pour le coup, le son ressemble vraiment à celui d’une balance, avec la voix très en retrait. Mais c’est encore une reprise inédite et, bien que jouée sur un tempo presque funky, on ne boude pas notre plaisir.
La face A se termine – déjà ! - par un Voodoo Child (slight return) d’anthologie. On parle quand-même du titre qui clôt Electric Ladyland, toujours au sommet des charts, plébiscité par les lecteurs de toutes les revues musicales du monde comme le « meilleur album de tous les temps ». C’est presque encore mieux que la version studio : nous, petits frenchies, n’avons jamais entendu ça en live, seuls les solos de Woodstock pouvaient nous laisser entrevoir ce déchaînement de fureur et de virtuosité. Et le titre dure presque 11 minutes !

La face B débute par une reprise ( ?)  du God save the queen, jouée plus ou moins à la façon du Star spangled banner à Woodstock ; le morceau se termine en queue de poisson par un petit solo de batterie qui débouche… sur une ébauche du Sergent Pepper’s des Beatles ! Là aussi, le son plus que douteux (ces vocaux très en arrière) pourrait faire suspecter qu’il s’agit d’une prise de la balance d’un concert ; en réalité ce serait bien une sorte de soundcheck, mais joué devant quelques 600 000 spectateurs… à l’île de Wight.
Second grand choc de l’album, la version live de Little wing, jouée sur un tempo un peu plus lent que sur Axis : Bold as love, et qui dure bien plus longtemps. Sur les solos, le fuzz distordu de Voodo Child (slight return) laisse désormais place à un son cristallin, presque aérien, teinté de wah wah et de vibrato. C’est beau à en pleurer.
Pour terminer l’album, on atteint au génie avec une longue version de Red house. Selon la version que l’on a pu acquérir du premier album de l’Experience, Are you experienced ? on a pu découvrir une première version de ce titre. La version live commence comme un blues des plus purs, puis la guitare décolle vers la stratosphère et le blues se fond en un rock primal où Jimi Hendrix est en osmose totale avec son instrument ; c’est alors que le trio accélère un peu le tempo, qui de ternaire devient un rock binaire fabuleux, une leçon de musique, de virtuosité, une expérience directe avec l’essence même du rock. Curieusement, à la sortie de cette incroyable fusion des hommes et de leur musique, il ressort un passage un peu jazzy ou Jimi Hendrix retrouve le son pur des cordes frappées sans artifice pour glisser subtilement vers des caresses éthérées vers les frettes les plus aiguës, sublimées par la wah wah, avant de conclure ce blues qui se place comme l’un des plus grands classiques du genre.

Oui, en 1972 et pour des décennies, In the west restera pour une génération de fans l’album live officiel de Jimi Hendrix le plus emblématique, peut-être le plus parfait, jusqu’à l’avènement du CD et surtout à la maîtrise du remastering à partir des bandes originales.

Ce n’est qu’en 2011 que cet album sera à nouveau disponible en CD. Certes l’ordre des morceaux a été un peu bousculé, mais globalement on y gagne au change : sur les morceaux d’anthologie le son est fabuleux ; trois nouveaux morceaux sont ajoutés, un Fire de belle facture, une reprise I don’t live today qui commence sur un solo de batterie et qui se construit ensuite autour de ce qui pourrait presque s’apparenter à une jam session avec un passage proche du chaos sonore qui ferait ressembler un concert punk à un feu de camp folk – mais attention, un chaos maîtrisé -, et une version proprement hallucinée de Spanish Castle Magic (avec une interpolation de Sunshine of your love !) qui devrait être enseignée dans les écoles de guitare et  d’ailleurs dans les écoles tout court pour son aspect historique.
Les versions de Red House et de Little wing ne sont semble-t-il pas les mêmes que sur le vinyle, mais quand on entend un tel son sur une chaîne de reproduction digne de ce nom, on en viendrait presque à ne pas regretter ledit vinyle qui nous a accompagné fidèlement tout au long de ces années.

Les reprises de Johny Be Good et de Blue Suede Shoes, voire l’esquisse du Sergent Pepper’s paraissaient un bien grand événement à l’époque de la sortie de In the west. Aujourd’hui l’on sait que ces morceaux n’étaient là que pour appâter l’acheteur de 1972 : la vraie richesse de cet album figure évidemment dans les titres composés par Hendrix.

Concluons par l’inévitable et très justifiée critique que les fans purs et durs adresseront à juste titre à cette petite chronique : entre 1972 et 2011 l’eau a coulé sous les ponts, sont sortis de multiples live et coffrets qui, à eux tous, contiennent peu ou prou les versions des morceaux présents sur cette pseudo reissue de In the west (quoi que les fans hardcore reconnaîtront sur ce In the west certains mixages différents de ceux des coffrets, notamment sur la version ultime de Red House – et à mon humble avis au moins aussi sur Little wing). De plus, comme il est très justement écrit dans la chronique qui ouvre ce fil, il y a un manque de cohérence de notre point de vue actuel.
Donc oui, trois fois oui : si vous avez tous les coffrets, tous les live, tout ce qui est sorti depuis l’apparition du CD, alors ce In the west n’est qu’une play list différente, et donc il n’est pas indispensable.

À l’inverse, si comme moi vous cherchez à revivre votre propre découverte chronologique d’Hendrix - après The Cry of love et Rainbow Bridge vous aviez sans doute acheté In the west -, alors vous ne serez pas déçus par sa réédition CD remasterisée.

On objectera que tout ça est étrange : je n’irai pas jusqu’à dire qu’une réédition CD remasterisée par Eddie Kramer de Loose Ends, Crash Landing et Midnight Lightning apporteraient quelque chose (quoi  que je me demande encore parfois si je ne les aurais pas préférées à la « trilogie » Valleys of Neptune People Hell and AngelsBoth Sides of the Sky), mais pour ce qui concerne War Heroes, je ne serai pas contre… Hum !

J’écoute en boucle ce « nouveau » In the west depuis quelques jours. J’espère que les habitués, érudits et sincères fans et connaisseurs de ce forum me pardonneront mon enthousiasme. De toute façon, c’est la passion de la musique en général et de Jimi Hendrix en particulier qui parle.
Revenir en haut Aller en bas
Titi

Titi

Messages : 3652
Date d'inscription : 05/06/2010

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeJeu 30 Juil 2020 - 13:11

Merci pour ta chronique ! Toujours intéressant de lire des témoignages "d'époque"et la perception que l'on peut avoir du catalogue avec tout ce recul.
Revenir en haut Aller en bas
upfromtheskies

upfromtheskies

Messages : 1289
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitimeLun 3 Aoû 2020 - 15:49

Très bonne reconstitution de ce qui s'est passé à cette époque. In the west nous a bien déchirés, qui connaissions si peu Jimi en live. Superbe chronique!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/gilouseb
Contenu sponsorisé




Hendrix In The West (2011) Empty
MessageSujet: Re: Hendrix In The West (2011)   Hendrix In The West (2011) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hendrix In The West (2011)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Chroniques Hendrixiennes-
Sauter vers: