Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 War Heroes (1972)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: War Heroes (1972)    Sam 10 Juil 2010 - 17:24

War Heroes (1972)



Face 1

1. Bleeding Heart
2. Highway Chile
3. Tax Free
4. Peter Gunn Catastrophe
5. Stepping Stone

Face 2

1. Midnight
2. 3 Little Bears
3. Beginning
4. Izabella



Troisième album studio post mortem de l'ère Jeffery, "War Heroes" ne jouit pas d'une très bonne réputation.
La majeure partie du matériel publié ici ne serait d'ailleurs certainement jamais sortie si Jimi n'était pas mort deux ans auparavant. Eddie Kramer, qui a produit l'album avec John Jansen, a par la suite qualifié l'objet de "fond de tiroir", contribuant à discréditer un trente-trois tours qui s'est d'ailleurs assez mal vendu.

Le disque est en effet un recueil assez disparate, dont la cohérence pourrait poser question : chutes de studio, titres en devenir, jams informelles et une face B publiée du vivant de Jimi... le cocktail pourrait paraître indigeste : il n'en est rien. C'est au contraire un album plutôt bien agencé, souffrant certes de quelques faiblesses, mais qui fut jusqu'à sa suppression du catalogue tout simplement INDISPENSABLE à tout amateur du guitariste.

Pour s'en convaincre, il suffit d'ailleurs de s'attarder sur la politique de réédition retenue depuis 1997 :
- "Stepping Stone", "Beginning" et "Izabella" figurent désormais sur "First Rays Of The New Rising Sun" (1997) ;
- "Bleeding Heart", "Tax Free" et "Midnight" sur "South Saturn Delta" (1997) ;
- "Highway Chile" sur "Are You Experienced" en tant que bonus track (1997) ;
- et "3 Little Bears" sur le CD "Merry Xmas And A Happy New Year".
Seul "Peter Gunn/Catastrophe" n'a jamais été réédité à ce jour.
Exceptées ces deux dernières plages, tous les morceaux présentés ici méritaient sans aucun doute d'être publiés officiellement.

L'album s'ouvre sur "Bleeding Heart", une relecture très personnelle du blues d'Elmore James immortalisé par l'Experience le 24 février 1969 au Royal Albert Hall. De la composition du père fondateur du jeu en slide moderne, il subsiste une large partie du texte et une grille d'accords inspirée du blues. Mais le climat proposé ici est tout autre : le blues lent a cédé la place à un rock funky dans le droit fil de la production récente de Jimi. "Bleeding Heart" était un candidat sérieux au quatrième album studio de Jimi, magnifié par des parties de guitare diablement efficaces. A noter que ce n'est que par la suite que Mitch Mitchell enregistra sa partie de batterie.

La présence du titre suivant pourrait sembler incongrue : il s'agit de "Highway Chile", face B de "The Wind Cries Mary" (troisième Single de L'Experience) ! Mais il s'avère d'une part que ce titre était alors inédit aux Etats-Unis, et d'autre part qu'il semblerait que Jimi ait manifesté un intérêt pour ce titre lors de ses dernières séances de travail en studio.
A regarder de près la construction, c'est là encore un blues légèrement extrapolé : les changements d'accords sont aux mêmes endroits, même si ce ne sont pas les accords classiques d'un blues.
Le riff principal (constitué de tirés de la corde supérieure tendant vers l'unisson avec la corde plus aiguë) est typique des débuts discographiques de l'Experience. Et le riff utilisé lors de la montée de "Highway Chile" est le petit frère du riff final de "51st Anniversary" (face B de "Purple Haze" pour le coup).
Le solo est plus subtil qu'il ne pourrait y paraître : constitué d'une variation autour de quelques notes seulement, c'est l'inventivité rythmique de Jimi qui lui donne tout son sens.
La composition est une excellente décharge rock dont le repêchage post mortem se justifie amplement.

"Tax Free" est une chute de "Electric Ladyland", composée par un duo suédois (Bo Hansson & Janne Karlsson), souvent jouée Live par l'Experience. Cette prise, enregistrée le 1er mai 1968, est de premier ordre. Le groupe impressionne par sa cohésion et sa puissance. Les trois parties de guitare de Jimi sont parfaitement imbriquées les unes aux autres : les talents d'arrangeur et d'improvisateur de Jimi sont ici à l'honneur. A noter que l'instrument qui pourrait sembler ici être un orgue... est bien une guitare (a priori en passant par une cabine Leslie).
Bien des guitaristes rêveraient de pouvoir présenter en début d'album de tels fonds de tiroir...

Les deux titres suivants ("Peter Gunn" et "Catastrophe"), réunis sur la même plage, sont en revanche purement anecdotiques. L'hypothèse d'un choix tactique d'Eddie Kramer n'est pas à exclure : la faiblesse de tels titres aurait pu justifier de ne plus publier d'albums studio de Jimi en raison du manque de matériel. Il n'en sera malheureusement rien.
On peut d'ailleurs émettre rétrospectivement quelques regrets : "Drifter's Escape" et "Come Down Hard On Me Baby" auraient avantageusement remplacé le remplissage inutile de "War Heroes"...

"Stepping Stone" est d'un tout autre calibre : c'est un titre qui avait de bonnes chances de figurer sur le quatrième album studio de Jimi, même s'il fut recalé en tant que 45 tours du Band Of Gypsys de son vivant (d'une part en raison d'un mastering raté, mais aussi pour éviter un parasitage économique avec le Live sorti par Capitol Records).
Contrairement au single avorté de 1970, c'est ici Mitch Mitchell qui est derrière son kit : de même que pour "Earth Blues" et "Izabella", Hendrix aurait préféré la frappe de son batteur habituel. L'utilisation du conditionnel n'est pas anodine : il n'est pas à exclure une séance post mortem, même si le site officiel indique le contraire.
Le chant de la version studio est aussi réussi que celui des versions Live du Band Of Gypsys est raté.
La manière dont les guitares s'entremêlent lors de la seconde partie du titre est là encore remarquable en termes de construction : la résolution finale libère l'auditeur des tensions permanentes qui jalonnent la première partie du solo.



La face deux de "War Heroes" s'ouvre avec "Midnight", un des derniers titres studio enregistrés par l'Experience (séances des 1er et 3 avril 1969). Deux autres prises de ce titre (à différents stades de son évolution) sont présentes sur "Hear My Music" : "Slow Version" (le 14 février 1969) et "Trash Man" (le 3 avril 1969).
"Midnight" est un titre fascinant : même si le niveau d'inspiration est inférieur à celui de "Electric Ladyland", la tension qui se dégage, extrême, est impressionnante. L'influence d'Albert King sur le phrasé de Jimi qui ressort par moment contraste violemment avec le discours, presque névrotique, nous transporte dans un univers cauchemardesque.

"3 Little Bears" constitue l'autre point faible de "War Heroes" : c'est une chute de l'Experience, inaboutie, qui n'aurait jamais dû connaître les honneurs d'une publication officielle...

"Beginning", crédité comme étant une composition de Mitch Mitchell (hypothèse peu probable) était déjà connu du cercle des amateurs : une version Live, baptisé "Jam Back At The House" figurait en effet sur le double album "Woodstock Two", dont la face 1 était consacrée à la performance du Gypsy Sun & Rainbows.
Juma Sultan et quelques mesures de cette version ont fait les frais d'un mixage minimaliste : le titre manque peut-être un peu de corps, joué en trio. L'absence d'overdubs rend le titre un peu sec : nous sommes plus en présence d'une démo bien mise en place que d'un titre abouti. Pour autant, le thème est intéressant, très rythmique (avec ce 12/8 obsessionnel), montrant les convergences musicales de Jimi avec le jazz rock naissant.

"War Heroes" se clôt avec "Izabella", dans une version différente de la face B du Single avorté du Band Of Gypsys (avec Mitch Mitchell aux baguettes... et les mêmes interrogations que pour "Stepping Stone"). Je trouve le résultat assez mitigé : carré, professionnel... mais manquant de l'urgence qui transfigure la version jouée à Woodstock. La plupart des versions de travail antérieures fonctionnent mieux rythmiquement : la section rythmique manque terriblement de punch, et les voix sont sans doute trop en avant... Le final est peut-être trop chargé, noyant au final la puissance indéniable des riffs de la composition.

Un album améliorable donc, mais qui avait de quoi réjouir les véritables amateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Sam 10 Juil 2010 - 17:28

La chronique de Chris Welch (merci à Purple Jim) :



La chronique de Chris Welch est très intéressante, d'autant qu'elle nous livre le témoignage d'époque d'Eddie Kramer. Ce dernier précise bien qu'ils ont travaillé dur sur le projet, sélectionnant les meilleurs titres, passant beaucoup de temps sur le mixage. Du bon boulot. Avec le recul, il y avait certes une meilleure sélection de titres envisageable, avec les deux meilleures plages de "Loose Ends". Même sans ça, "War Heroes" reste un album majeur de la discographie post mortem.

La chronique de Tony Glover pour Rolling Stone, plus sévère que celle de Chris Welch :

Days after Hendrix' death, Eddie Kramer, head engineer at Electric Ladyland Studios, was quoted as saying that there were two albums worth of studio cuts and a live Albert Hall gig that would be released soon. However, "associates" were quoted as saying that there were lots more Hendrix tapes that nobody would hear — "It wouldn't be fair to his memory to release them" was the way the rap went.

Nevertheless, this is the fourth posthumous album to be released by Hendrix' label (not to mention the increasing number of "early jam" tapes spewing forth), the third studio album, and whatever did happen to the Albert Hall tapes?

War Heroes consists of several instrumental sketches, alternate versions of English and American singles and in-studio goofs that get you closer to the man, but add little to his musical legacy. The fact that tracks come from various points in time adds to the scattered feeling of ghoulash. On three of the tracks, Noel Redding from the original Experience weighs in on bass, and that puts them back a ways — Eddie Kramer says that some date from 1968.

Of the ten titles, there are four realized songs; "Bleeding Heart" is another Hendrix space blues, with one of his more familiar bass riffs underlaying wah-wahed guitar. "Highway Chile" was one of Jimi's earliest English single releases; it's a regularly structured rock ballad of a 17-year-old rambler — "You'd probably call him a tramp, but it goes a little deeper than that ... he's a highway chile" — the riff is compelling, if a bit simpler than what was to come later.

"Stepping Stone" and "Izabella" were released here as a single in April 1970; those versions have minor differences — the break on "Izabella" here is done without wah-wah. "Stone" is taken at a slower pace, but isn't as tight — still, it's one of Hendrix' better single songs, with lines like "You're a woman, at least you taste like you are/But you can't get off in bed, with my guitar" — Jimi was hip to the bounds of his myths and realities, it seems. "Izabella" is a soldier song — and the only connection with the album title I can draw, but it's really nothing special.

"Tax Free," "Midnight," and "Beginning" are instrumental doodles; my guess is that with the exception of "Tax," they were just tracks that Jimi put down the way other people fill up notepads while talking on the phone. Not to say that his genius isn't in evidence ("Midnight" has a pervasive, heavily ominous mood), just that it's a bit wandering and random. Usually Jimi zeroed in on a riff like a spaced .30/'30, here it's more like a bemused shotgun. "Beginning" especially sounds like an experiment, or maybe just thinking out loud; tempi and focuses shift and change like icebergs debating on which ocean liner to use for an olive.

The "goof" songs include "Peter Gunn" — remember the crew-cut TV detective with jazz backing? Jimi runs through a few choruses of the theme then goes into a goof takeoff on "Jealousy" — here it becomes "Catastrophe" — but even with Jimi camping outrageously on the vocal, there is an incandescent guitar run after the singing that just makes your eyes pop. (It's easy to take his technique and ability for granted--but just little flashes like this stand out and grab you all over again.)

"Three Little Bears" could just as well be a children's song, it has a really infectious guitar duet riff with a kind of lopsided tango rhythm. The words (which Hendrix wrote) keep cracking him up — "this is so silly man," he interjects, "I can't go through with this." But he does and at least it's a picture from life's weirder side.

In other words, a potpourri of out-takes and alternate takes, bits and pieces, which I guess are nice to have as they add depth to the image of Jimi that will endure — but I just hope that this wouldn't be the first album somebody would buy to find out about him in years to come. It's hardly essential ... and what was that about being fair to his memory?

Source : http://www.rollingstone.com/news/story/32743256/review_jimi_hendrixs_war_heroes

La réputation de "War Heroes", très mauvaise, est rétrospectivement surprenante : quand je me le suis procuré, je m'attendais vraiment uniquement à des fonds de tiroirs sans grand intérêt. Quelle ne fut pas ma surprise d'entendre un recueil contenant d'aussi bons titres !
Excepté "Peter Gunn Catastrophe", la première face était carrément énorme (je ne connaissais pas encore "Highway Chile" alors). La seconde face était peut-être moins forte, mais "Midnight" et "Beginning" étaient là encore de sacrées bonnes surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
mandrake



Messages : 1714
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Mar 13 Juil 2010 - 21:16

War Heroes (LP) Reprise Records MS 2103 Etats Unis & Canada 1972
War Heroes (LP) Polydor 2310 208 Allemagne 1972
War Heroes (LP) Polydor 2310 208 Italie 1972
War Heroes (LP) Polydor 2302 020 Angleterre 1972
War Heroes (cartouche) Polydor 3801 101 Angleterre 1972
War Heroes (LP) Barclay 80467 France 1972
War Heroes (LP) Polydor 2459 389 Allemagne 1978
War Heroes (LP) Polydor SPELP 4 Allemagne 1983
War Heroes (CD) Polydor 813 573-2 Allemagne 1988
War Heroes (LP) Polydor 847 262-1 Angleterre 1988
War Heroes (CD) Polydor 847 262-2 Hollande 1993


Dernière édition par mandrake le Mar 30 Nov 2010 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
mandrake



Messages : 1714
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Mar 30 Nov 2010 - 18:19

War Heroes Polydor 3801 101 Stéréo 8 (4x2) pistes (C) 1972 made in England

Version bande cartouche 8 track stereo.
Format adopté en 1964 en Amérique du nord pour les autoradios entre autre.
Chaque piste (4 en tous) stéréo contient une partie de l'album.

Je vous laisse découvrir la petite curiosité de cette cartouche What a Face





Programme 1
Midnight
Bleeding Heart

Programme 2
Highway Chile
Peter Gunn
Stepping Stone

Programme 3
Tax Free
Izabella
Catastrophe

Programme 4
Beginning
3 Little Bears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
upfromtheskies



Messages : 1112
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Sam 7 Avr 2012 - 13:43

Chronique, sans doute d'Alain Dister, dans R&F n° 69 d'octobre 72 (rubrique "Et quelques albums de plus"):

Pas vraiment convaincu par l'album, le chroniqueur...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
upfromtheskies



Messages : 1112
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Sam 7 Avr 2012 - 14:37

mandrake a écrit:
Je vous laisse découvrir la petite curiosité de cette cartouche
Est-ce l'attribution de Beginnings à "Mitchell"? (Mitch? Joni? Eddy?) Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Sam 7 Avr 2012 - 15:56

L'ordre des titres plutôt non ? Quant à la chronique parue dans le n°69 d'octobre 72 de R&F, elle est assez injuste vis-à-vis des producteurs de l'album, qui n'ont pas démérité.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
upfromtheskies



Messages : 1112
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Lun 23 Avr 2012 - 17:04

Chronique dans Best n°51 d'octobre 72:



Un modérateur pourra copier ce scan au bon endroit pour le 2ème disque de Jimi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
jimitree



Messages : 195
Date d'inscription : 02/11/2013

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Ven 17 Oct 2014 - 3:50

J'ai toujours adoré cet album à la pochette et au titre énigmatiques (pourquoi "war heroes" d'ailleurs?  Surprised) , y compris "Peter Gunn/Catastrophe" (ou comment devenir une petite souris assistant à une jam en studio) et "3 little Bears"...j'aime toujours quand Jimi déconne, rigole, et cette relecture de "boucle d'or" me fait penser qu'il aimait des personnages comme Winnie L'Ourson. Ce ne sont pas des points faibles pour moi, ils montrent un côté très humain de Jimi (et pour un morceau dit  jetable, il y a un bon travail de guitare rythmique sur "3 Little Bears"...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robertoblake



Messages : 235
Date d'inscription : 30/03/2013
Age : 38
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Jeu 17 Mar 2016 - 1:19

jimitree a écrit:
J'ai toujours adoré cet album à la pochette et au titre énigmatiques (pourquoi "war heroes" d'ailleurs?  Surprised) , y compris "Peter Gunn/Catastrophe" (ou comment devenir une petite souris assistant à une jam en studio) et "3 little Bears"...j'aime toujours quand Jimi déconne, rigole, et cette relecture de "boucle d'or" me fait penser qu'il aimait des personnages comme Winnie L'Ourson. Ce ne sont pas des points faibles pour moi, ils montrent un côté très humain de Jimi (et pour un morceau dit  jetable, il y a un bon travail de guitare rythmique sur "3 Little Bears"...).
Très bel pochette, surtout celle issue d'Atlanta.
J'aime bien Catastrophe. ça ressemble quelque peu aux skits/interludes dans les albums de rap us.
Bleeding Heart, Highway Chile, Tax Free et Midnight font que j'écoute ce disque encore aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: War Heroes (1972)    Aujourd'hui à 10:12

Revenir en haut Aller en bas
 
War Heroes (1972)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Kay ‎– Forgotten Songs & Unsung Heroes (1972)
» Manfred GURLITT (1890-1972). Wozzeck...et autres oeuvres
» Schoolyard Heroes
» [vidéo] Reprise de Schrei dans l'émission "Helden von Morgen (Heroes of Tomorrow)"
» Hot Tuna - Burgers (1972)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Chroniques Hendrixiennes-
Sauter vers: