Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nine To The Universe (1980)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Nine To The Universe (1980)   Sam 10 Juil 2010 - 11:49

Nine To The Universe (1980)





Face 1

1. Nine To The Universe
2. Jimi/Jimmy Jam

Face 2

1. Young/Hendrix
2. Easy Blues
3. Drone Blues


Si durant les cinq années qui suivirent la mort de Jimi Hendrix, un nombre considérable d'albums présentant du matériel inédit se bousculèrent dans les bacs des disquaires, les cinq années suivantes furent une véritable traversée du désert.
Ce vide discographique s'explique par divers facteurs : lassitude du public, qualité des albums de moins en moins satisfaisante, scandale et questions suscitées par "Crash Landing" en 1975...
Bref, c'est contre toute attente qu'Alan Douglas publie en 1980 un album instrumental tout à fait digne d'intérêt : "Nine To The Universe" est un recueil de jams plus ou moins structurées, remontées pour former un tout plutôt cohérent.
C'est un disque rare : jamais réédité officiellement en CD, de nombreux amateurs n'en possèdent qu'une simple copie.

Après avoir fait miroiter aux amateurs de Jimi la publication de la (supposée) jam du siècle avec John McLaughlin, Alan Douglas présenta un disque au concept original : ce sont cinq instrumentaux enregistrés en 1969, supposés montrer l'orientation musicale que Jimi allait prendre dans les années à venir. Douglas défend notamment l'hypothèse selon laquelle Jimi se serait tourné vers le jazz rock de Miles Davis ou John McLaughlin.
A défaut de répondre à la question, le disque a le mérite de présenter un matériel entièrement inédit, respectueux du talent de guitariste et d'improvisateur de Jimi Hendrix.

Les titres sont ici tous sévèrement édités (coupés/remontés) : on y reviendra dans le détail.

On notera enfin que, sans faire l'unanimité, l'album fut tout de même accueilli très favorablement par les amateurs ne se limitant pas à l'aspect rock de Jimi Hendrix.


L'album s'ouvre sur "Nine To The Universe", enregistré le 22 mai 1969 au Record Plant.
De même que la veille, c'est Billy Cox et Buddy Miles (avec un joueur de congas inconnu, effacé s'il joue ici) qui officient aux cotés de Jimi alors que l'Experience n'était pas encore séparée... et le Band Of Gypsys encore dans les limbes.
La comparaison de la durée de la jam disponible sur les pirates (Voir l'article sur Message From Nine To The Universe Vol.1 (ATM 055)) avec celle de l'album officiel est édifiante : de 18:49, Douglas a réduit le titre à 8:46 !
Mais les cuts sont ici bienvenus car les passages édités sont pour la plupart inintéressants (guitare désaccordée, chant de Devon Wilson…). C'est le seul morceau de l'album où Jimi chante brièvement.
Musicalement, "Nine To The Universe" est très structuré : on reconnaît les rythmiques de "Earth Blues" puis de "Message To Love". La première partie est très rythmique, laissant entendre des variations autour des deux principales figures rythmiques de la première composition avant quelques explorations en son clair.
C'est après une long break de Buddy Miles en solo que Jimi lance le riff des couplets de "Message To Love" avant de partir dans un solo très saturé, avec des traits fantastiques.
Ma seule réserve : Billy Cox et Buddy Miles sont sans doute trop monocordes pour véritablement propulser Jimi lorsqu'il improvise. Mais est-il étonnant de constater à ce moment ce qui se vérifiera plus tard ?

Le second titre de la face a été enregistré quelques semaines plus tôt au Record Plant : "Jimi/Jimmy Jam" date du 25 mars 1969.
Désormais disponible sur "Hear My Music" (dans une version de 16:59), la version de Douglas ne dure que 7:58. Elle est plus accessible que celle de Dagger Records.
Comme son titre l'indique, Jimi joue en duo avec Jim McCarty, du Buddy Miles Express. Dave Holland est crédité sur le pirate, ainsi que sur les notes de "Hear My Music". Par contre, sur le site officiel ainsi que sur l'album original, c'est Roland Robinson qui est crédité ! Il faudrait demander à Dave Holland, qui est toujours vivant...
Quel qu'il soit, ce bassiste propose une réplique que je n'ai jamais entendu aucun autre bassiste donner à Jimi, qui pousse ici l'octavia dans ses derniers retranchements. Le solo vire même carrément free jazz par moments mais il est supprimé de la version éditée de "Nine To The Universe" et l'on passe en fait très rapidement au solo de Jim McCarty, qui est excellent.
Ce que propose Jimi en rythmique est formidable, assez jazz en terme de conception et placement d'accords mais avec un son démentiel.
C'est la performance de Mitch Mitchell que je trouve la plus mitigée : peut-être que la liberté du bassiste lui pose des problèmes de placement ?
Jimi entame enfin un riff bluesy que le bassiste puis les deux autres suivent. Occasion d'un duo de guitares presque Allmanien avant que Jimi ne reprenne l'Octavia pour conclure.
Une jam de premier plan donc, même si ce n'est pas l'avis de tout le monde, y compris un des principaux intéressés :
"C'était du Alan Douglas. Il y a eu tellement de merde qui à mon avis n'aurait jamais dû être publiée. Ce matériel n'a jamais été destiné à être publié sur un album officiel. Mais, après la mort de Jimi, vous aviez tous ces gens qui se battaient pour faire du fric sur son nom. En sortant toute cette merde qui n'aurait jamais dû être publiée. Ce titre de "Nine To The Universe" en fait partie. Les trois premiers albums, voilà son héritage. Il y avait beaucoup de grands guitaristes alors. Clapton, Beck, Page, Michael Bloomfield... J'ai connu tous ces mecs. Mais Hendrix était au-dessus du lot. Et tout le monde le savait. Il était (et reste) le meilleur."
(Citation de Jim McCarty)


La face 2 s'ouvre sur une nouvelle jam enregistrée au Record Plant, le 14 avril 1969 cette fois-ci.
De 14:26, Douglas a réduit "Young/Hendrix" à 10:22, recentrant le titre autour des soli de Jimi.
C’est une des jams importantes de la carrière de Jimi. Contrairement à celle avec John McLaughlin, la musicalité parle d’elle-même et le son est excellent. Larry Young est un des meilleurs musiciens avec qui Jimi ait jammé. Il a sa place dans l’histoire de l’orgue Hammond (le post-Jimmy Smith, ni plus ni moins), et dans l’histoire du jazz (participation en 1969 au "Bitches Brew" de Miles Davis, mais aussi membre fondateur du Tony Williams Lifetime, avec John McLaughlin, puis plus tard sideman du même McLaughlin ou de Carlos Santana, il jouera même avec Pharoah Sanders). Cette jam est passionnante car elle montre un Hendrix qui aurait eu sa place sur les enregistrements de Miles des 70’s, avec un jeu très rythmique, et des conceptions déjà bien avancées pour début 1969. Les échanges entre Hendrix et Young fonctionnent à merveille, et les cuts de la jam s’avèrent inutiles, voire condamnables.
Contrairement à ce qui est indiqué, c'est Buddy Miles qui est à la batterie, et non Mitch Mitchell. Billy Rich tient ici la basse. La performance du groupe dans sa globalité est excellente : parfait dans sa maîtrise du tempo, c'est Larry Young qui se charge de ponctuer le discours de Jimi, et inversement lors des échanges de soli.

"Easy Blues" date du 28 août 1969, lors des séances du Gypsy Sun & Rainbows au Hit Factory.
De 9:59, Douglas a réduit le titre à 4:17, en recentrant le morceau autour de Jimi : seuls ses soli ressortent dans la version officielle. Pourquoi pas ?
Larry Lee accompagne Jimi à la guitare, avec Billy Cox et Mitch Mitchell.
Contrairement aux plages 1 et 3, "Easy Blues" a tout de même été recasé sur la dernière version DVD du concert de Woodstock... mais dans une version encore plus sévèrement éditée (on l'entend lorsqu'on consulte le menu).
Comme son titre l'indique, c'est un blues, sans doute le morceau le plus abordable de l'album, avec de solides lignes de basse, et quelques plans rythmiques très efficaces. Mais rien de révolutionnaire non plus...

La dernière plage, "Drone Blues" provient de la session du 24 avril 1969 au Record Plant.
C'est encore une fois Billy Cox à la basse, mais contrairement à ce qui est indiqué sur la pochette, c'est Rocky Isaac qui est à la batterie, et Al Marks aux percussions (effacé).
On retrouve désormais ce titre sur "Hear My Music", dans une version plus complète.
Edité de 8:34 à 6:16 par Douglas, "Drone Blues" est autrement plus original que le titre précédent, et n'a de blues que le thème de "Drivin' South" que Jimi introduit dès qu'il passe en solo.
Jimi joue TRES saturé. Et taquine l'harmonie, jouant plus risqué qu'en concert. Le point faible de ce titre est sans conteste la partie de batterie. A propos de sa performance sur "Room Full of Mirrors" (version du coffret pourpre), je notais qu'à "mon humble avis, Rocky Isaac est loin de faire l’affaire : son jeu manque de précision, et je trouve sa prestation indigne d’un musicien de la trempe de Hendrix."
Sa performance n'est pas meilleure ici. Pour autant, le titre ne manque pas d'intérêt, et le publier n'était pas une mauvaise idée.


Au final ? C'est un album à part dans la discographie hendrixienne : un disque modeste préfigurant ce que Dagger Records présente désormais dans une discographie parallèle des plus intéressantes.
Douglas commençait ici sa rédemption...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Sam 10 Juil 2010 - 11:52

A propos d'une éventuelle réédition :

QUESTION:
Are there any plans to reissue the long out of print 1980 compilation Nine To The Universe?

ANSWER:
Not as they were edited and mixed for that album. It is likely that each of those performances would be revisited for future project to come.


Source : http://www.jimi-hendrix.com/magazine/faqs/faqs,0004.htm

On attend toujours la réédition de "Young/Hendrix"... Cela dit, les bandes de la jam avec Larry Young traînant en ce début d'année 2010 aux studios LA FX, rien n'est exclu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
mandrake



Messages : 1706
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Sam 17 Mar 2012 - 14:53

Nine To The Universe Reprise HS2299 Made in USA (P)1980 Stereo

Exemplaire promotionnel I love you







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Sam 17 Mar 2012 - 16:25

Superbe la pochette intérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
upfromtheskies



Messages : 1110
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Lun 2 Juil 2012 - 15:37

Chronique dans R&F n° 167 de décembre 80:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Lun 2 Juil 2012 - 19:30

Merci pour le scan !

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
upfromtheskies



Messages : 1110
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Lun 2 Juil 2012 - 20:00

Smile

Ca m'a fait plaisir de trouver à nouveau Jimi dans la rubrique des chroniques de disques, même si ce n'est clairement pas le meilleur Jimi. Au moins 5 ans de presse sans disque à se mettre sous la dent, c'est long!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
the old new thing



Messages : 109
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Mar 3 Juil 2012 - 9:55

Bien que l'ayant récupéré en MP3 j'ai trouvé un exemplaire en vinyle (parfait état) et à prix correct (15€, c'est largement moins cher qu'une réédition cd neuve). Du coup, il tourne en boucle à fond les ballons en ce moment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jmarshallh



Messages : 540
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 42

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Mar 3 Juil 2012 - 10:02

comme on disait , Douglas a fait plutot du bon boulot pour cet album (voir la chronique du boot correspondant )
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.montpelliergo34.com
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Mar 3 Juil 2012 - 15:56

Si Douglas n'avait pas publié CL et ML en 1975, cet album aurait certainement reçu un accueil critique plus favorable. D'autant que les notes de pochette présentent le projet de façon plutôt honnête. Cela dit, avec The Jimi Hendrix Concerts, Douglas réussira à retourner les critiques jusque là hostiles.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Mitch007



Messages : 489
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 25
Localisation : RUSSIA

MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Mar 13 Nov 2012 - 20:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nine To The Universe (1980)   Aujourd'hui à 13:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Nine To The Universe (1980)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nine To The Universe (1980)
» LP - Delegation II - 1980
» Photos de Frédéric Brassart - Montreuil/Mer, 2 août 1980
» Photos de Marcel Huckel - Strasbourg 8 février 1980
» PAUL GILBERT - 19 DEC 2010 - Fuzz Universe Tour - TRABENDO (Paris)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Chroniques Hendrixiennes-
Sauter vers: