Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Band Of Gypsys (1970)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 20:40

Band Of Gypsys (1970)



Face 1

1. Who Knows  
2. Machine Gun

Face 2

1. Changes(Buddy Miles)
2. Power To Love
3. Message To Love
4. We Gotta Live Together(Buddy Miles)

Premier album live de Jimi (Historic Performances Recorded at the Monterey International Pop Festival sorti en septembre 1970 et WOODSTOCK sorti en juin 1970 ne sont pas à proprement parlé des albums de Jimi) et 4eme et dernier album fait par Jimi ( de son vivant donc :top:   ) Band Of Gypsys est un album très controversé.

D'abord Hendrix propose une nouvelle formation : un power trio de Black ...une première...le power trio étant déjà à la base un truc de Blanc (Cream) c'est le bouquet   :
Billy Cox à la basse et l'ENORME (dans les deux sens du terme) batteur Buddy Miles.
Ce nouveau groupe, obligatoirement, entraine Jimi vers d'autres sphères musicales et poussé par le groove de Buddy, le Band of Gypsys va jouer une musique que beaucoup ont eu du mal à accepter ou à comprendre...

Ensuite parce que Jimi, poussé par un ancien contrat, est un peu contraint de sortir un album...et certains diront que cette album n'est en fait qu'une mascarade...donc un album bâclé, sans valeur...

Il n'en est rien.

Album assez court, seulement 6 titres, il n'est pas du tout représentatif de l'immense performance que Jimi a donné ces 2 jours là au Fillmore east, soit 2 concerts la nuit du 31 decembre 1969 et 2 concerts le soir du 1er janvier 1970. Mais il montre très bien et de la meilleur façon qu'il soit ce que pouvait exprimer cette formation...puissance, groove, magie, joie, plaisir, une défonce neuronale comme peu d'experiences peuvent vous procurer.
Il est clair que Jimi n'a pas bâclé le boulot...et nous avons sans doute là, les meilleurs versions des 4 shows.

Le Son est tout bonnement fabuleux et même les versions futures n'atteindront ou ne donneront pas cette même impression. Le son est plein, ample, rebondissant. ENORME. Dés les premières notes un frisson vous parcourt l'échine, la magie agit déjà (c'est tous ses sentiments qui remontent, ses souvenirs d'écoutes...) Rien ne vaudra cette version, même la plus complète...c'est définitivement sûr  :love:  

Tout commence par Who Knows...avec Buddy et Jimi qui se répondent...avec la guitare qui appuye chaque intervention de jimi dans ce dialogue et finit par tout exploser...La rythmique de Buddy est un rêve de groove et vous soulève un 38 tonnes à chaque coup de boom boom.

Ensuite vient...une des plus belles prestations de Jimi...ni plus ni moins...Machine Gun...Déchirant !
Une intro sublime, intense, puis Jimi, touchant, avec un voix d'une gravité et d'une sincérité à fleur de peau, se lance mêlant son chant à celui de sa guitare à l'unisson, dans une narration émouvante...avant de partir dans un solo d'une férocité, d'une sauvagerie rarement atteinte. Que dire ? Fermez les yeux, mettez le volume à fond...et vous verrez ce que jimi avait dans la tête au moment où il jouait cela.
Il n'y a plus de guitariste, plus de notes, plus d'accord, plus de guitare...Jimi transcende son instrument, sa musique ne transmet plus des sons mais des images...Jimi explose littéralement le rock,... sa musique devient message, devient écran, devient le reflet du monde, devient Evangile.
Lorsqu'il se remet à chanter accompagné par Buddy qui rythme avec des OOOOOOUUUUUUHHHHHHHHHHH qui rajoutent un côté oppressant à ce morceau, la tension ne fait qu'augmenter...Les bombes fusent, les M-16 tirent de partout et l'horreur est palpable...
Incontournable...Une Tuerie  Wink  

Changes : on revient à une ambiance plus joviale avec un titre de Buddy Miles, chanté par Buddy. Un solo merveilleux de Jimi tout en finesse à la wha wha avant un break super funky de Miles qui chauffe la salle (j'étais au fond à droite au 7eme rang ...dans mes rêves :roi: )...tout le monde chante, tape dans ses mains...Buddy est fabuleux...puis retour superbe de la guitare qui explose le tout dans un final énergique...

Power of Love : Intro sublime : tempo super particulier, tout en contre temps : c'est du grand art que nous font là Buddy et Billy...Jimi lui grattouille un truc de fou, qui vous envoie au tapis, sans comprendre très bien ce qui se passe...Enorme...ça sature ça joue en haut, en bas du manche, ça disto à fond...la claque   :top:
Puis coupure (1:22), break et c'est reparti...c'est génial    
Le titre est encore super joyeux, super entraînant...on est obligé de bouger, de se balancer, et de rester bouche bée devant les soli de Jimi : lumineux, puissants, rageurs, sensuels, inspirés, intenses.
Moment magique : 3:30 à 3:39  
Le chant de Jimi est léger, c'est du velours...ce titre vous berce...
La cohésion du groupe est excellente, ils s'entendent à merveille et prennent un plaisir évident à jouer.
La fin est bandante et le titre se termine en apothéose...

Message of Love:  une intro sous forme d’accélérateur  à neutron et nous voilà propulsé tel une fusée pour un trip palpitant et ...Un riff funcky, léger, d'une incroyable efficacité, une batterie qui pilonne, et à 1:15, un solo qui sort de nul part et qui vous carbonise tout (le pied ultime): Jimi change régulièrement de micro et crée des variations subtiles et jouissives, soulignées par les alternances cymbales/assommoirs... ...
Lorsque Jimi revient au chant, la vitesse de croisière est atteinte...tout le monde est hypnotisé; Buddy marmonne ses incantations et Jimi se prépare à allumer le dernier moteur de la fusée (3:50 c'est parti)...hallucinant

We Gotta Live Together est le dernier titre de cette extraordinaire Live by Hendrix.
Buddy se charge du chant pendant que jimi lui répond et en même temps l'accompagne à la guitare. Le public joue le quatrième homme et Jimi se lance dans un solo dont on ne revient pas indemne...jouissif  :love: ...ENCORE ENCORE ENCORE ça va de plus en plus vite jusqu'à la fin. Un titre très proche de Changes dans l'énergie déchargée...

Le sondage


Dernière édition par Electric Thing le Jeu 22 Sep 2016 - 20:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 20:44




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:10

Peu d'albums ont fait l'objet d'autant de controverses que le Band Of Gypsys. En effet, mis à part "Machine Gun", unanimement salué comme étant l'une des œuvres majeures du guitariste, le reste de l'album (et par extension les concerts qui ont donné lieu à ce live) continue de partager amateurs, critiques et musiciens. En résumant au plus court, disons que la presse rock a été globalement déçue par une œuvre qui marquait, selon elle, un recul créatif vis-à-vis de Electric Ladyland (via un retour au r'n'b), et qui n'aurait pas dû sortir de l'avis de Jimi Hendrix lui-même : "Je n’étais pas trop satisfait de l’album Band Of Gypsys. Si ça n’avait tenu qu’à moi, je ne l’aurais jamais sorti." (Extrait d’une interview conduite par Keith Altham précédant le Cry Of Love Tour, In Electric Gypsy, p.470.) L'album est en effet né de problèmes juridiques dont je vous épargne le détail. Inversement, beaucoup voient dans le Band Of Gypsys un groupe fondateur jetant les bases de nombreux courants musicaux des années 1970 : rock funk (Parliament/Funkadelic), jazz rock (Miles Davis, Mahavishnu) etc... Miles Davis note d'ailleurs dans son autobiographie que c'est son album préféré de Jimi.

Buddy Miles est au cœur de ces controverses : d'une part pour sa personnalité, ses rapports avec Hendrix (mais ce n'est pas ici l'objet de cette chronique), et d'autre part pour son apport musical, loin d'être neutre dans la mesure où il est triple car il officie en tant que batteur, chanteur et compositeur. En fait, Buddy Miles présente une dichotomie qui n'est pas sans rappeler celle de Jimi Hendrix : c'est un musicien novateur aux racines ancrées dans la tradition. Les proportions ne sont toutefois pas les mêmes, et Buddy Miles joue (trop) souvent le rôle du soul brother, ponctuant de ses célèbres "yeah" des parties de batterie très carrées, "qui aplatissent tout" dixit James Hawthorn.

C'est sans doute le talon d'Achille du musicien... mais on ne peut le limiter à ça : quelques semaines après ces concerts, ne rentre-t-il pas aux Record Plant Studios avec John McLaughlin (en février 1970, avec Alan Douglas comme producteur) où ils graveront Devotion, pierre angulaire du jazz rock où McLaughlin propose ni plus ni moins qu'un proto-Mahavishnu Orchestra. Son CV est loin de se limiter à ces sessions, avant (avec l'Electric Flag) comme après (son live avec Carlos Santana). Bref, Buddy Miles est capable du meilleur... comme du pire : excellent musicien certes, mais parfois auteur de fautes de goût étonnantes à ce niveau.


Dès les premières mesures de "Who Knows" (enregistré lors du premier concert du 1er janvier 1970), les doutes suscités par la seconde performance du Band Of Gypsys se dissipent. Hendrix introduit les quelques notes qui servent de colonne vertébrale au morceau, rapidement doublées par la ligne de basse ternaire de Billy Cox, blues et funky à la fois. Le riff est servi par un Buddy Miles magistral, qui joue "au fond du temps"... ou comment un très subtil décalage (ce n'est pas une syncope) peut créer un GROOVE imparable. Beaucoup de groupes ont repris la rythmique de "Who Knows", qui semble si facile... mais bien rares sont les batteurs capables de dégager une telle force tout en jouant décontracté.
Une leçon de rythme.
Le premier couplet met en scène Jimi et Buddy qui se répondent : le Band Of Gypsys est ici à des années lumière du Jimi Hendrix Experience. Cette musique a la peau noire, et baigne sous un ciel sans nuage.
Le premier solo de Jimi est concis, mais parfaitement ciselé : l'improvisation ne souffre d'aucune hésitation. Hendrix alterne des traits blues et funky, avec un son quasiment clair rendant le phrasé de Jimi presque palpable.
Jimi chante seul le second couplet, sa guitare rythmique finissant par faire corps avec ses lignes vocales.
Hendrix attaque un deuxième solo dans un style très différent du premier : wah wah, feed back, son jeu est plus agressif, arraché. Dans ce registre, il n'a tout simplement aucune concurrence.
Les aléas du live font parfois sa magie : une corde cassée devient l'occasion d'un troisième couplet chanté par Buddy Miles qui donne le meilleur de lui-même. Dans son élément, il enchaîne avec un scat très guitaristique particulièrement enlevé.
Hendrix rejoint ses deux compères alors que la rythmique est presque susurrée. Son troisième solo est de loin le plus radical : la combinaison Octavia plus wah wah a un rendu proche d'une voix cassée improbable. Mais la part d'aléatoire d'un matériel qui est désormais archaïque est consubstantielle à la musique de Jimi, qui se nourrit de risque et de fantaisie.


"Bonne année tout d’abord. J’espère que vous en aurez un ou deux millions de plus… si nous arrivons à dépasser cet été. Nyeh heh heh.
Nous aimerions dédier celle-ci à, uh, c’est un genre de scène vraiment ennuyeuse qui se prolonge, tous ces soldats qui se battent à Chicago, Milwaukee et New York… Ah oui, et tous ces soldats qui se battent au Vietnam.
J’aimerais faire un truc qui s’appelle Machine Gun.
"

C'est ainsi que Jimi Hendrix présente "Machine Gun", dont c'est la version soundboard la plus impressionnante jamais publiée à ce jour. L'introduction est suivie d'un solo inquiétant, qui nous plonge dans l'humidité rampante du Vietnam. Plus suggérées que jouées franchement, les notes font leur chemin comme les GI's en territoire hostile. Sur "Voodoo Chile", Hendrix poussait le blues dans ses derniers retranchements mais en respectant une architecture musicale relativement traditionnelle (les 12 mesures du blues, son rythme). Avec "Machine Gun", Hendrix aborde le stade ultime de son évolution. Mais si l'on peut attribuer la paternité de l'absence d'accord et du type de phrases chantées à un John Lee Hooker, la fusion chant/guitare opérée ici par Jimi dépasse de très loin tout ce qui précède en terme de liberté.
Billy Cox et Buddy Miles proposent alternativement (mais pas forcément aux mêmes moments) deux types de figures rythmiques chacun, contribuant ainsi au climat oppressant du titre. Si les versions du Band Of Gypsys sont à ce point différentes de celles du Cry Of Love Band, c'est parce que Buddy Miles et Mitch Mitchell ont une philosophie du jeu diamétralement opposée : Buddy Miles rebondit sur la ligne de basse là où Mitch Mitchell colle au soliste. Ce premier janvier 1970, force est de reconnaître que Buddy Miles sert au mieux la musique de Jimi, alternant groove et rythme martial évoquant la mitrailleuse éponyme.

Le solo débute par deux tirés INFINIS où Hendrix exprime plus avec une seule note que tout ce qui a pu être écrit ou filmé sur le Vietnam. Douleur et compassion se fondent dans un cri déchirant. De longues phrases gorgées de blues précèdent des trilles modulés au vibrato qui se meurent dans le feedback. La batterie se fait mitrailleuse... les amplis de Jimi hurlent l'horreur de la guerre dans un déluge de cris, de bombes… Hendrix réalise plus qu'un synthèse du blues et du free jazz : il les dépasse, transcende ces styles.

Jimi réaccorde son mi grave alors que Billy Cox lance le riff "No Quarter". Il chante un dernier couplet où le malaise est décuplé par les chœurs (justes, contrairement à la veille) qui descendent chromatiquement.
Sur le même accompagnement, Jimi se lance dans le solo le plus radical de toute sa carrière. Plus de note frettée, plus de mélodie ici : Vibrato, feedback et percussions servent un discours qui se moque des conventions. Là encore, la fulgurance de la maîtrise instrumentale au service de l'émotion culmine au génie : Hendrix est un virtuose au sens noble du terme, qui sert la musique, et non son ego. Buddy Miles chante l'ultime couplet de "Machine Gun" avec ses tripes, sans tomber dans le pathos. Le solo final nous plonge en climat aquatique (Hendrix joue de la seule main droite, se servant de la gauche pour le vibrato), bruitiste et finalement apocalyptique...


La face 2 de l'album est constituée d'extraits du second concert donné le même jour. Elle débute avec la quatrième et dernière version du "Them Changes" de Buddy Miles, qui fonctionne à plein régime. Hendrix écrase le riff des cuivres à la wah wah alors que le groupe bastonne derrière. Le solo de Jimi est le plus abouti des 4 versions proposées en 2 jours, puissant et funky à la fois. Là encore, Hendrix ne s'est pas trompé en retenant cette version.
Une question se pose tout de même : cette version ne serait-elle pas éditée ? Lors des trois précédents concerts, Buddy développe son numéro de preacher un bon petit moment alors qu'ici, ce passage est très resserré... d'autant que les gens claquent des mains dès la fin du solo de Jimi, avant même un "Everybody ! Clap your hand !" Un petit cut de Jimi en studio à la fin de son solo n'est pas à exclure...
"Oh Christ Buddy, would you shut up !" (voir l'extrait de l'interview d'Eddie Kramer cité lors du développement consacré à "We Gotta Live Together")


Jimi attaque l'introduction de "Power Of Soul", ponctuée par Buddy et Billy avant de laisser résonner un accord suivi d'un "Aaahh !" du gargantuesque Buddy Miles. C'est tout du moins ce qui se passe sur l'album car Hendrix a édité tout ce qu'il avait entre cet accord et le cri de Buddy Miles. Aucun enregistrement non édité de "Power Of Soul" ne circule à ce jour, mais on peut supposer que l'introduction devait durer au moins les trois minutes habituelles. On bascule ainsi directement sur un formidable solo de Jimi, remarquable d'intensité : preuve qu'un cut bien placé n'est pas toujours une mauvaise chose. La conséquence logique est une rapide entrée en matière du premier couplet chanté par Jimi (alors que c'est Buddy qui chante seul le premier refrain).
Contrairement aux versions précédentes, Jimi développe le solo central, enclenchant fuzz et Octavia pour un rendu fantastique, où sa guitare hurle véritablement. Il joue avec une autorité le rapprochant plus d'un saxophoniste ténor que d'un quelconque guitariste ! Hendrix joue à merveille de sa voix lancinante lors de la reprise. Buddy Miles attaque seul le refrain. Ce coup-ci, c’est Jimi qui lui répond (inversant ainsi les rôles avec "Who Knows"). Au bout du compte, nous avons une version phénoménale de "Power Of Soul", et confirmation de la rigueur de Jimi en tant que producteur : il faisait manifestement une excellente autocritique de son Œuvre.


On enchaîne avec "Message To Love", dans ce qui reste la meilleure version jouée par Jimi, studio et live confondus. La composition tranche avec son travail antérieur. Vous imaginez Noel Redding jouer une ligne pareille ? Musicalement, tout est là : une basse dynamique, le drive de Miles, et un chant communicatif. Le premier solo, très saturé, est maîtrisé de bout en bout, et remarquablement construit. Le niveau d'énergie, pourtant très haut dès le départ, ne retombe jamais. Le second solo est dans une veine similaire, mais peut-être moins intense (il a de petits problèmes de justesse au début).
Selon les notes de pochettes de Voodoo Soup*, le power trio n'en serait en fait pas un ! Emeretta Marks, qu'on entend faire les chœurs sur la version studio de "In From The Storm" ferait les chœurs backstage en compagnie de Jenny Dean.
* Son témoignage : Jenny Dean et moi avions un box au Fillmore. C’était le 31 décembre. (…) Derrière les rideaux marron, il y avait deux micros installés. Vous pouviez entendre Jenny & moi, mais pas nous voir. Sur "Message To Love", nous chantions `Yeah ! Ohh !' Après quelques titres j’ai arrêté. Ça ne me dérangeait pas de le faire pour Jimi, mais Buddy avait un comportement… il essayait de transformer Hendrix en Buddy Miles Band. Je n’étais pas payé pour ça, et je voulais aller devant et profiter du concert.


Le dernier titre est en fait le prolongement de la version de "Voodoo Chile (Slight Return)" : le groupe enchaîne en effet sans interruption sur le Buddy "We Gotta Live Together" Miles show. "We Gotta Live Together", dernier titre chanté au Fillmore par Buddy Miles, est en fait très différent du titre qu'il enregistrera en studio. A l'origine, Miles voulait faire un clin d'œil à Sly & the Family Stone et son "Everyday People". Jimi lance ici le riff d'un autre titre de Sly : "Sing A Simple Song" et c'est plus prétexte à une jam qu'autre chose en fait.
Extrait d'une interview d'Eddie Kramer, alors qu'il remixait la version CD du Band Of Gypsys :
"Je me souviens très bien de Jimi râlant lorsque l'on en venait au matériel solo de Buddy qui n'en finissait plus. Jimi disait un truc comme "Nom de dieu, Buddy, tu vas la fermer !" On a dû procéder à beaucoup de cuts pour améliorer tout ça. Je veux dire par là qu'il adorait jouer avec Buddy... ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, c'est juste que par moments, Buddy pouvait être un peu excessif et que Jimi trouvait approprié de procéder judicieusement à des cuts." Il tempère toutefois (ce qui explique de son point de vue la nouvelle version présentée sur le "Live At The Fillmore East") : "J'écoute certains de ces passages édités actuellement et je grimace car je trouve ces cuts grossiers. Car alors, c'est ce que nous avions réellement fait : trancher dedans pour que ça rentre dans l'album."
La version non éditée de "We Gotta Live Together" (presque 17 minutes en tout !) disponible sur le Box Of Gypsys permet de faire le point sur les propos de Kramer... et sur ceux prêtés à Jimi ! Au bout du 75ème "We Gotta Live Together", difficile de ne pas penser un "Oh Christ Buddy, would you shut up" ! Dans quelle mesure Buddy Miles signait-il, avec son numéro de soul brother excessif, la fin du Band Of Gypsys, nous ne le sauront jamais...
A titre personnel, je trouve le travail de cut de Jimi loin d'être grossier : il a pris les meilleurs passages de la jam, les a mis bout à bout, et créé in fine un super morceau ! On verra malheureusement par la suite que tous les producteurs qui se sont penchés sur Hendrix sont loin d'avoir le même talent en la matière...


Au final ? Au-delà de la controverse, le Band Of Gypsys" est l'album de la vérité guitaristique. Pas (trop) de bidouillage en studio, d'effet électronique a posteriori, ni droit à une 24ème prise. Mais une virtuosité exceptionnelle laissant tous ses contemporains sur place. Le génie hendrixien se caractérise notamment par la prise de risque, voire la mise en danger ; et si les concerts du guitariste suscitent aujourd’hui encore un tel intérêt, c’est justement en raison de la spontanéité de ses performances.

Enfin, "Machine Gun" pourrait être le point d'orgue de son œuvre.


Post-scriptum : la partie Encyclopedia du site officiel est très intéressante. On y apprend d'une part que le 5 février 1970, Hendrix avait déjà terminé la face 1 de ce qui allait devenir l'album Band Of Gypsys. Mais plus intéressant encore, que parmi les titres potentiellement retenus (ceux qu'il mixait avec Kramer), il y avait aussi : "Stone Free" [01/01/1970, second concert] et "Get My Heart Back Together (Hear My Train A Comin')" [31/12/1969, premier concert]. Une conclusion s'impose : Hendrix faisait manifestement une excellente autocritique de son œuvre.
C'est le 14 février qu'il s'est attaqué à la face B. Il n'a d'ailleurs pas de scrupule quant au fait d'éditer certains passages (Cf. "Power Of Soul" et "We Gotta Live Together"). Il a continué le travail de mixage et d'édition quelques jours ; et c'est lui qui a écouté les premiers pressages après le mastering*... et même fait quelques modifications mineures ensuite.
* Il s'était effectivement plaint du son de Electric Ladyland et voulait contrôler le processus cette fois-ci.
Beaucoup de conscience professionnelle donc, loin de l'idée d'un album bâclé ou mixé à la va-vite (comme beaucoup aiment le prétendre), le Band Of Gypsys a été le fruit de beaucoup de travail, sagement mûri et réfléchi. Hendrix a pu critiquer l'album par la suite. Mais son perfectionnisme était tel que le contraire eût été étonnant...


Dernière édition par Ayler le Jeu 25 Nov 2010 - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:10

Le CD 4 du coffret The Complete Jack Johnson Sessions de Miles Davis présente deux prises d'un inédit qui a de quoi intéresser tout amateur du Band Of Gypsys : "Ali" présente une ligne de basse qui est directement inspirée de "Who Knows". Elle combine les deux riffs joués par Billy Cox, avec quelques variations introduites par des pauses.

Pour rappel, l'album A Tribute To Jack Johnson faisait déjà indirectement référence au Band Of Gypsys ("We Gotta Live Together") via la transformation du riff de "Sing A Simple Song", la face B du single "Everyday People" de Sly & The Family Stone. Le résultat était vraiment stupéfiant.


Dernière édition par Ayler le Jeu 25 Nov 2010 - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:11

La belle Alicia Keys fan de Marvin Gaye, Nina Simone... et du BOG :

Citation :
- What kind of music were you listening to when you wrote and recorded "As I Am"?

- A lot of different styles. Marvin Gaye. Nina Simone had me a lot on this album. A lot of Jimi Hendrix in the beginning. [Hendrix's album] "Band of Gypsies" just started talking to me. There's a real intensity to it. I was running a lot and it really gave me the aggression I needed. And Janis Joplin. There's a version of her doing "Summertime." If you haven't heard it, go online and get it now.
Source : http://online.wsj.com/article/SB119647597489110385.html?mod=googlenews_wsj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:11

« J’ai trouvé l’album "Band Of Gypsys" magnifique. "Machine Gun", en particulier, m’a fortement influencé, sans nul doute. Ce qu’il joue sur cette chanson est l'un des meilleurs trucs jamais joués sur une guitare électrique. C’est l’un des plus beaux moments de tout ce qui a pu être enregistré. »
— Robin Trower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:12

La chronique de Rolling Stone publiée en 1970 :

This is the album that Hendrix "owed" Capitol for releasing him over to Reprise Records and significantly, it isn't a studio effort, as his Reprise effort's have been. Which is not to imply that it is any better than those Experience albums. The context of the album is vital -- Band of Gypsys was one of Hendrix' 1969 amalgamations consisting of Buddy Miles on drums and Billy Cox on bass, among others. They hadn't been together very long when this session was recorded live at the Fillmore East, New Year's Eve 1969/70, and the music shows it.

Both sides are basically extended jams with lots of powerful, together guitar by Hendrix, able bass by Cox, at times overbearing drums by Miles and rather lame, buried vocals by both Hendrix and Miles. The group sound is surprisingly similar to Hendrix' old "Foxy Lady" and "Purple Haze" days, with the significant difference that here Hendrix really gets into his guitar playing. No more the flashy, crotch-oriented gimmickry and extended wah-wahs -- here he just stands still and shows us how adept he is with the ax. The support from Cox is always inventive, but Miles' drumming is definitely disturbing and exceedingly pedestrian at times. Hendrix overcomes on pure tension alone, as both "Message To Love" and "Who Knows" aptly demonstrate.

The problem is the vocals -- all the tunes are new ones and with Hendrix' weird poetic sensibility (akin to LeRoi Jones in effect at times: catch the poem on the inside cover), it would have been a large improvement had we been presented with a little less drumming and a lot more vocal. The excitement and hypnotic compression so apparent in the music would have been pressed home even more forcefully behind Hendrix' drawling, heavenly inflected voice, because Hendrix is not just a run-of-the-mill R&B singer -- his voice is just as much an instrument as his guitar. But, it's all just potential this time out, with the one exception of the twelve-minute "Machine Gun," dedicated to "all the soldiers that are fighting in Chicago, Milwaukee and New York and... oh, yes...all the soldiers fighting in Viet Nam." Here the Hendrix vocal is in the forefront and perfectly matched to his most desperate, driving guitar solo ever. You can hear the sirens wailing and the entire mood, even down to Miles' drumming, is one of confrontation and freneticism mixed in equal parts.

This album is Hendrix the musician. With just bass and drum support he is able to transfuse and transfix on the strength of his guitar-work alone.

- Gary Von Tersch, Rolling Stone, 5/28/70.


Gary Von Tersch... le père spirituel de Purple Jim ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:12

Le programme :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:12

"Machine Gun" (Jimi Hendrix) - Jimi Hendrix Band of Gypsys, 1970

Contrary to popular belief, Hendrix was not in any kind of artistic decline during the last year of his life. In fact, it was quite the opposite. This apocalyptic performance of “Machine Gun,” featuring Billy Cox on bass and Buddy Miles on drums, demonstrates that Jimi was still growing in leaps and bounds near the end. But while Band of Gypsys captures some of the guitarist’s greatest improvisations to date, he was still dissatisfied with its outcome.

“I distinctly remember that Jimi wasn’t particularly thrilled with Band of Gypsys,” says engineer Eddie Kramer who recorded the album and co-mixed and edited it with Hendrix. “He felt that Buddy Miles was trying to steal his thunder throughout the performance with his excessive scat singing. I can still see Jimi with his head buried in his arms, laying on the mixing console during playback saying, ‘Buddy, would you please just shut up!’ So, I would chop out huge passages of Buddy singing. And then I’d chop some more.”

Source : http://www.guitarworld.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:13

La chronique du Times-Record en date du 6 juin 1970, signée Charles Burns - qui n'est pas tendre avec l'album, et plus particulièrement avec Buddy Miles :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 8 Juil 2010 - 21:15

A propos de source d'inspiration : Buddy Miles a certainement écouté le "Sing Lady Sing" du New York Rock & Roll Ensemble, un titre de leur album Faithful Friends paru en 1969 - qui comporte d'ailleurs une reprise de Jimi Hendrix. La partie de guitare rythmique de "Them Changes" est basée sur le même motif et le fameux riff (joué par les cuivres sur sa version) déjà largement présent.

Of the original songs on Faithful Friends, perhaps the most familiar-sounding to the general rock audience is "Sing Lady Sing," due to its similarity to a different record that ended up getting much more exposure. "Buddy Miles took pretty much all the guitar lines that Michael and I wrote and used them in 'Them Changes,'" says Nivison. "It is the same song with a different vocal." As for the group's cover of "Wait Until Tomorrow," written by a musician with whom Miles was soon to (briefly) play, Clif explains, "Michael and I were great Hendrix fans. He heard us play his song at [the New York club] The Scene in 1969. He told us he really liked it."

http://www.richieunterberger.com/nyrr.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
mandrake



Messages : 1715
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Mar 13 Juil 2010 - 21:09

Band Of Gypsys (LP) Track Record 2406 002 Angleterre 1970
Band Of Gypsys (LP) Capitol Records STAO-472 Etats Unis 1970
Band Of Gypsys (cartridge) Capitol Records 8XT-472 Etats Unis 1970
Band Of Gypsys (LP) Polydor 2459 396 Allemagne 1970
Band Of Gypsys (LP) PGP RTB LPV 5762 Yugoslavie 1970
Band Of Gypsys (LP) Polydor 2489 146 France 1970
Band Of Gypsys (LP) Polydor 2480 005 Allemagne 1970
Band Of Gypsys (LP) Polydor 2406 002 Australie 1970
Band Of Gypsys (LP) Barclay 0920 221 Allemagne 1970
Band Of Gypsys (LP) Capitol Records STAO-8-0472 Etats Unis 1970
Band Of Gypsys (LP) Barclay 0920 221 France 1970
Band Of Gypsys (LP) Polydor 2480 005 Angleterre 1970
Band Of Gypsys (LP) Polydor 2491 507 Hollande 1970
Band Of Gypsys (LP) Reprise Records MS-5195 Canada 1970
Band Of Gypsys (LP, pup) Track Record 2406 002 Angleterre 1970
Band Of Gypsys (Reel, 4-T) Polydor 3640 101 Allemagne 1970
Banda De Gitanos (LP) Capitol Records, Capitol Records TAO/STAO 472, TAO 472 Argentine 1970
Band Of Gypsys (Cassette) Capitol Records 4N-16319 Etats Unis
Band Of Gypsys (Cassette) MG Records MG 0825 Pologne
Band Of Gypsys (LP) Polydor SPELP 16 Angleterre
Band Of Gypsys (LP, Remasterisé) Karussell 2435 606 Allemagne
Band Of Gypsys (Vinyl, Remasterisé) Capitol Records SN-16319 Etats Unis
Band Of Gypsys (Cassette, RE) The Gramophone Company Of India Ltd., Capitol Records STCS STAO 472 Inde 1987
Band Of Gypsys (Cassette) Polydor, Teal Trutone Music SPC 4012 Afrique du Sud 1989
Band Of Gypsys (CD) Polydor 821933-2 Allemagne 1989
Band Of Gypsys (CD) Polydor 847 237-2 Europe 1991
Band Of Gypsys (LP) Polydor 847 237-1 Europe 1991
Band Of Gypsys (CD) PolyGram 847 237-2 Etats Unis 1993
Band Of Gypsys (CD) BMG Direct Marketing, Inc., Capitol Records D108285, CDP 0777 7 96414 2 0 Etats Unis 1995
Band Of Gypsys (CD) MCA Records MCD 11607 Europe 1997
Band Of Gypsys (CD) Capitol Records, Experience Hendrix 72434-93446-2-4 Etats Unis 1997
Band Of Gypsys (CD, Remasterisé) MCA Records, Experience Hendrix MCD 11607, 111 607-2 Europe 1997
Band Of Gypsys (CD) Capitol Records, Columbia House CDP 596414 Etats Unis & Canada
Band Of Gypsys (CD,) MCA Records, Experience Hendrix MCAD-11607 Argentine 1997
Band Of Gypsys (CD) Polydor 80100604 Angleterre 2004
Band Of Gypsys (Puppet Cover) (LP) Track Record 246 002 Angleterre 2008
Band Of Gypsys (Vinyl, Remasterisé) Capitol Records STAO-472 Etats Unis 2008


Dernière édition par mandrake le Jeu 3 Mar 2011 - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
Chino



Messages : 74
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Mar 20 Juil 2010 - 18:28

L'album de Jimi Hendrix qui revient le plus souvent sur ma platine. Je l'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Mer 28 Juil 2010 - 19:42

Une pochette que je n'avais jamais vue :




La photo, elle, n'a rien à voir avec le BOG... Elle est issue, comme celle utilisée sur l'album officiel du live à l'Isle Of Wight, du concert de Berlin du 4 septembre 1970.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chino



Messages : 74
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Mer 28 Juil 2010 - 21:08

Electric Thing a écrit:
Une pochette que je n'avais jamais vue :




La photo, elle, n'a rien à voir avec le BOG... Elle est issue, comme celle utilisée sur l'album officiel du live à l'Isle Of Wight, du concert de Berlin du 4 septembre 1970.
J'ai ce LP tiens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mandrake



Messages : 1715
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Mer 28 Juil 2010 - 22:35

je veux bien si tu t'en débarrasse :cat:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
mandrake



Messages : 1715
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Ven 30 Juil 2010 - 22:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
Chino



Messages : 74
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Sam 31 Juil 2010 - 7:28

mandrake a écrit:
je veux bien si tu t'en débarrasse :cat:
Ah non, je le garde! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Mar 23 Nov 2010 - 18:23

Citation :
We Gotta Live Together - Jimi lance ici le riff d'un autre titre de Sly : "Sing A Simple Song" et c'est plus prétexte à une jam qu'autre chose en fait.

Par hazard j'ai trouvé ceci : "Bold Soul Sister" de Ike & Tina Turner (Blue Thumb 1969) qui intègre aussi le riff de "Sing A Simple Song".

http://www.youtube.com/watch?v=z4b927rawfQ

Lu sur Wiki a propos de la chanson du grand Sly :
"Motown artists such as Diana Ross & the Supremes, The Temptations, and The Jackson 5 recorded covers of "Sing a Simple Song", and the song's guitar riff can be heard on the recordings of Ike & Tina Turner ("Bold Soul Sister" from The Hunter, 1969), Jimi Hendrix (Band of Gypsys, 1970), and Miles Davis (A Tribute to Jack Johnson, 1971)."

Temptations & Supremes
http://www.youtube.com/watch?v=HJIT099hMGE

Jackson 5
http://www.youtube.com/watch?v=Cz3geSsjnBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
mandrake



Messages : 1715
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Jeu 3 Mar 2011 - 21:45

Band Of Gypsys Capitol 8XT-472 Stéréo 8 (4x2) pistes made in USA (C) 1970

Version bande cartouche 8 track stereo.
Format adopté en 1964 en Amérique du nord pour les autoradios entre autre.
Dans cette version chaque piste (4 en tous) stéréo contient une partie de l'album.

Programme 1
Who Knows
Machine Gun (Part 1)

Programme 2
Machine Gun (Concl.)

Programme 3
Changes
Power To Love

Programme 4
Message Of Love
We Gotta Live Together


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
mandrake



Messages : 1715
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Dim 13 Mar 2011 - 19:22

Band Of Gypsys Track 2406 002 Made in England (P)1970 Stéréo.

Pochette Anglaise alternative pour le Band of Gypsys qui perd ses Y sur le label.
Cette album à été acheté le 14 décembre 1970 comme le précise le label A I love you

Pochette ouvrante :



Intérieur gauche :

Intérieur droit :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Dim 13 Mar 2011 - 22:09

^ J'ai acheté ce disque en 71. J'étais très surpris par les parties vocales de Buddy Miles. C'est quoi ce truc ?
Je venais découvrir vraiment Jimi et je n' pas encore lu le premier bio par Chris Welch. Alors je ne savais pas que BOG était une formation 100% black. Pas d'internet. Pas de livre. J'essayais d'imaginer qui était ce Buddy Miles et dans ma tete je voyais quelqu'un comme Frankie Valli, un sorte d'américain italiano. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
Tontonjimi



Messages : 2175
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 43
Localisation : Dunkerque (France)

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Dim 13 Mar 2011 - 23:53

à l'époque internet n'était qu'un truc intern à l'armée US et aux étudiants Américains, c'est sûr que pour trouver des infos sur le Band Of Gypsys et autres ça devait pas être une mince affaire What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mandrake



Messages : 1715
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Mar 15 Mar 2011 - 20:34

Band Of Gypsys Track 2406 002 Made in England (P)1970 Stéréo.

Après la pochette Isle of Wight voici encore une pochette Anglaise alternative pour le Band of Gypsys version poupée qui perd aussi ses Y sur le label.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Mar 15 Mar 2011 - 20:47

La pochette originale anglaise.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Band Of Gypsys (1970)   Aujourd'hui à 8:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Band Of Gypsys (1970)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Band Of Gypsys (1970)
» 04/07 - JIMI HENDRIX : "Band Of Gypsys" (1970)
» The Band Of Gypsys
» Billy Cox & Buddy Miles : The Band Of Gypsys Return (2006)
» ATM 009 : Band of Gypsys: Lonely Avenue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Chroniques Hendrixiennes-
Sauter vers: