Jimi Hendrix
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Jimi Hendrix

Le forum francophone
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Command
90.97 € 129.99 €
Voir le deal

 

 Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Ayler
Admin
Ayler

Messages : 2902
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 49

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Empty
MessageSujet: Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967   Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Icon_minitimeSam 10 Juil 2010 - 10:37

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967


Titres :

1. Summertime Blues
2. Fire
3. The Wind Cries Mary
4. Foxy Lady
5. Catfish Blues
6. I Don't Live Today
7. Red House
8. Hey Joe
9. Purple Haze

Note : tous les titres sont coupés.

Source : "Summertime Blues" (ATM 094)

La qualité audio de la source est, pour un enregistrement "audience" de l'époque, de bonne qualité. La voix est certes un peu en retrait, mais le rendu est très musical, équilibré - ce qui rend les innombrables cuts d'autant plus frustrants qu'ils sont pour la plupart effectués en dépit du bon sens : on a le droit au bla-bla de Jimi plutôt qu'à ses solos !

La performance du 27 août 1967 au Saville Theatre marque le retour des Etats-Unis en Angleterre de l'Experience, dans des conditions spéciales en l'espèce : on venait d'apprendre le décès de Brian Epstein, le manager les Beatles, qui gérait aussi cette salle - ce qui a conduit les organisateurs à supprimer l'un des deux concerts prévus de l'Experience, par respect - une décision qui sera critiquée par le New Musical Express dans son édition suivante.


Le concert débute par "Summertime Blues", une reprise d'Eddie Cochran d'autant plus intéressante que c'est la seule et unique version de l'Experience. Cette reprise n'est pas vraiment une surprise dans la mesure où Jimi ne cachait pas son admiration pour le rocker, y compris en entretien. Malgré les nombreux cuts, on entend bien que c'est un style qui n'a pas de secret pour Jimi...

Suit la première version en concert de "Fire" (il existe toutefois des versions antérieures enregistrées pour la radio). Les couplets sont survitaminés, et le solo particulièrement réussi... du peu que l'on puisse en juger.

Le Saville Theatre constitue le concert documenté suivant la performance de Monterey... et l'on retrouve ainsi "The Wind Cries Mary", dont c'est la seconde version en concert - là encore, il existe d'autres versions enregistrées pour la radio. Jimi est largement désaccordé - ce qui le conduit à réduire son accompagnement au strict nécessaire. Son solo, calqué sur celui de la version studio, est coupé sur la fin...

Jimi s'y reprend à deux fois pour jouer l'introduction de "Foxy Lady". Le titre est solide... mais coupé en début de solo.

Vient ensuite le titre le plus long de notre enregistrement - mais qui contient pourtant de nombreux cuts. Jimi annonce qu'il va reprendre du Muddy Waters. "Don't panic!" lance-t-il à l'auditoire ! Entendre "Catfish Blues" dans ces conditions est particulièrement énervant... mais je trouve le chant de Jimi moyen au regard de ce qu'il peut faire sur ce titre.

Une autre première suit : celle de "I Don't Live Today". Après des couplets de bonne qualité, nous avons droit à environ 30 secondes du solo central... avant de reprendre sur le riff de la seconde partie, up tempo. Le solo qui suit est assez free. Il est Ok sans être l'un des plus impressionnants du genre.

Après pas mal de bla-bla, Jimi annonce que Noel va jouer sur une guitare électrique datant de 1836 créée par Ben Franklin ! Il n'y a donc pas que la version de Paris 68 où Noel joue de la guitare rythmique sur "Red House" en concert, reproduisant ainsi l'instrumentation de la version studio. L'enregistrement est historique : c'est la première version Live de "Red House". Jouée sur un tempo assez rapide, elle est malheureusement coupée avant la fin du second couplet - le seul solo de Jimi correspondant ainsi au premier cycle de 12 mesures, pas inoubliable d'ailleurs. A mon sens, on est loin de l'intensité fantastique des versions ultérieures.

"Hey Joe" est réduit à quelques mesures chantées et à la fin du dernier solo...

Jimi précise ensuite qu'il rencontre des problèmes avec ses amplis (un classique...). En même temps qu'il se réaccorde (il est complètement faux), il fait un petit discours sur le fait que les soldats feraient mieux d'avoir des guitares faisant du feedback plutôt que des M16 - de quoi rassurer l'État-major  anglais il va sans dire...
Pas de longue introduction bruitiste à "Purple Haze" ce coup-ci : la version est rapide... avec une coupure allant du solo au final... un non-sens de plus !

Au final ? Les coupures rendent cet enregistrement incroyablement frustrant. A éviter donc - sauf si vous êtes masochiste. Ou complétiste - les deux n'étant pas si éloignés l'un de l'autre en fin de compte.


Dernière édition par Ayler le Lun 3 Aoû 2020 - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Electric Thing

Electric Thing

Messages : 2022
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 50
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Empty
MessageSujet: Re: Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967   Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Icon_minitimeLun 19 Juil 2010 - 1:50

C'est lors de ce concert que Karl Ferris a pris la photo utilisée pour la couverture américaine de "Electric Ladyland".

Source : http://www.jimi-hendrix.com/magazine/faqs/faqs,0014.html
Revenir en haut Aller en bas
Purple Jim

Purple Jim

Messages : 2335
Date d'inscription : 09/07/2010

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Empty
MessageSujet: Re: Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967   Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Icon_minitimeSam 22 Jan 2011 - 9:04

NEW MUSICAL EXPRESS - ‘A BAD DECISION’ by Andy Gray:

“Despite a great performance [27 August] London W1, Saville by Jimi Hendrix, the new season of Sunday concerts at the Saville got off to a sad start due to the sudden death of Brian Epstein, who was the lessee of the theatre, and the fact that someone decided to cancel the second show, as ‘a mark of respect.’
The decision was taken during the first show. I cannot think Brian would have approved of this. He was always champion of the fans (remember how he sided with them after they damaged the theatre when the curtain was lowered in the middle of Little Richard act?) When I came out of the first house, I saw hundreds of unhappy faces due to the sudden cancellation. Many told me they had travelled far, at considerable cost, to see the show, and others complained that they could not get their ticket money refunded until later in the week, and had no money to go elsewhere. I could only imagine Brian Epstein being very angry. Jimi Hendrix, Keith West’s Tomorrow, and The Crazy World Of Arthur Brown all wanted to do the second house but the management decided differently, a bad decision in my opinion and one which will do the theatre Brain Epstein loved so much no good whatsoever.
Jimi Hendrix coaxed unearth sounds out of his guitar during his long act, including thumping the instrument to get one effect and rubbing it against the tall amplifiers to get another. He ended by playing it between his legs while sitting on the stage. He powered his way through ‘Summertime Blues’. ‘I Don‘t Live Today (with a flippant aside which he delivered so well, of ‘This is dedicated to the American Indians ‘), Muddy Waters’ Catfish Blues’, ‘Foxy Lady’, ‘Stand Next To Your Fire’, ‘Red House’, ‘Purple Haze’ and perhaps the most popular, ‘Hey Joe’.
I liked Keith West's futuristic act, in which he combines his torrid singing and the playing of his Tomorrow group, with a ballet dance, in which the drummer kills the bass guitar [player] with the bass-roan's instrument, while the sensuous fifth member of the group, a mini, mini skirted exotic dancer, weaves her luscious body around with the grace of a snake. Will groups have a girl dancer in future? Could be! Arthur Brown certainly is a powerfully vocal showman, with good organ and guitar backing. Brown's costumes and numbers were tres psychedelic.”
Revenir en haut Aller en bas
http://hendrix.guide.pagesperso-orange.fr/hendrix.htm
brume_pourpre

brume_pourpre

Messages : 733
Date d'inscription : 11/07/2010

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Empty
MessageSujet: Re: Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967   Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Icon_minitimeMar 26 Aoû 2014 - 10:14

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 462874page5351003full
Revenir en haut Aller en bas
brume_pourpre

brume_pourpre

Messages : 733
Date d'inscription : 11/07/2010

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Empty
MessageSujet: Re: Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967   Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Icon_minitimeMar 26 Aoû 2014 - 10:15

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 890099209
Revenir en haut Aller en bas
brume_pourpre

brume_pourpre

Messages : 733
Date d'inscription : 11/07/2010

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Empty
MessageSujet: Re: Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967   Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Icon_minitimeMar 26 Aoû 2014 - 10:23

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 363886SavilleTheateraout67
Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 553707program
Revenir en haut Aller en bas
brume_pourpre

brume_pourpre

Messages : 733
Date d'inscription : 11/07/2010

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Empty
MessageSujet: Re: Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967   Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Icon_minitimeMar 26 Aoû 2014 - 10:31

Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 910657Saville27867
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Empty
MessageSujet: Re: Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967   Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Londres (Saville Theatre) : 27 août 1967
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Hendrix Live-
Sauter vers: