Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)   Sam 10 Juil 2010 - 18:39

Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)





1. 1983... (A Merman I Should Turn to Be)
2. Angel
3. Cherokee Jam
4. Hear My Train A'Comin'
5. Voodoo Chile/Cherokee Mist
6. Gypsy Eyes

"Jimi By Himself - The Home Recordings" n'est pas à proprement parler un album de Jimi Hendrix : c'est un CD qui accompagnait la première édition de "Voodoo Child: The Illustrated Legend of Jimi Hendrix", une bande dessinée signée Martin I. Green (textes) et Bill Sienkiewicz (dessins) publiée en 1995 par Penguin Studio Books. Avec l'aval d'Alan Douglas donc.



Le CD présente quelques démos enregistrées par Jimi au printemps 1968 dans la perspective de ce qui allait devenir "Electric Ladyland".
Sur les 6 titres, seule la moitié se retrouvera sur le dernier album du Jimi Hendrix Experience. Il est intéressant de noter que ce ne sont pas forcément les démos les plus abouties qui seront retenues : "Angel" était presque terminée alors que "Gypsy Eyes" va connaître de drastiques changements par la suite.
Contrairement à ce qui est indiqué sur les nombreux pirates qui reprendront l'intégralité de ces enregistrements, Jimi ne joue pas de guitare acoustique, mais d'une guitare électrique en son clair. Notons enfin l'excellente qualité audio de ces démos, enregistrées Live par Jimi, en stéréo.

La démo de "1983... (A Merman I Should Turn to Be)" (version chantée ici) est particulièrement intéressante : elle montre que Jimi avait déjà une idée très précise de ce qui allait constituer l'essentiel de la face 3 de "Electric Ladyland".
L'enregistrement nous plonge véritablement dans l'intimité du créateur : on entend Jimi s'arrêter de jouer pour tourner les pages de son carnet afin de lire les paroles du pont de la composition ("It's too bad..."), puis lorsqu'il revient aux couplets ("So my darling...").
L'intermède instrumental joué en solo qui suit préfigure largement le passage aquatique modal.
Musicalement, l'interprétation est superbe et se suffit à elle-même.

A l'écoute de "Angel", déjà publiée en 1990 sur "Lifelines - The Jimi Hendrix Story",on comprend pourquoi "Electric Ladyland" est un chef d'oeuvre : Jimi pouvait se permettre d'écarter une composition aussi forte ! Peut-être est-ce le lien de parenté avec "Little Wing" qui a motivé Jimi ? En tout cas, la démo de "Angel" est exceptionnelle, plus émouvante encore que la version de "The Cry Of Love". C'est dire...

"Cherokee Jam" est le seul instrumental du recueil. "Cherokee Mist" serait sans doute un titre plus approprié dans la mesure où Jimi est seul et expose ce thème (dont il n'enregistrera malheureusement aucune version définitive) sans extrapoler plus que ça.

Les trois titres suivants semblent enregistrés d'une seule traite : Jimi a-t-il pensé enregistrer une longue suite autobiographique dans un premier temps ?

De "Hear My Train A'Comin'", Jimi n'interprète (malheureusement) que le premier couplet. Le faible volume sonore lui donne l'occasion d'explorer des nuances vocales impensables lors de ses versions Live. On l'entend alors tourner les pages de son carnet, et commencer une première version de "Voodoo Chile", rapidement avortée.

Le début de "Voodoo Chile/Cherokee Mist" est saisissant : il y a du John Lee Hooker dans la manière dont Jimi chante alors à l'unisson avec sa guitare.
Si les paroles de "Voodoo Chile" sont pour l'essentiel déjà écrites, il est intéressant de noter que la composition était alors assez différente : le refrain est à ce stade absent et les couplets ne se limitaient pas à un seul accord mais suivaient une grille blues (12-bar blues en mineur).
Musicalement, c'est là encore un grand moment : l'absence de groupe ne pose ici aucun problème. John Lee Hooker n'a-t-il pas lui même enregistré ses meilleurs albums dans ces conditions ?
Jimi revient au thème de "Cherokee Mist" lors du passage instrumental...

... et enchaîne directement sur "Gypsy Eyes", dans la mesure où cette démo peut s'appeler ainsi : les paroles sont différentes, ainsi que la grille d'accords et la tonalité.
Même titre donc (ce sont les paroles du refrain), mais autre composition.
Après le premier refrain, on entend le téléphone sonner au fond de la pièce... ce qui n'empêche pas Jimi de continuer sur sa lancée !

Vous l'aurez compris : plus que de simples démos, ces enregistrements constituent un fantastique document dont la réédition, sous une forme ou une autre, est indispensable : au-delà du virtuose, c'est le compositeur et chanteur qu'il nous est donné d'entendre ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)   Sam 10 Juil 2010 - 18:40

1983...(A MERMAN I SHOULD TURN TO BE)

Doo-doo-doo-di-doo
Oo-oo-oo-ooh

Hooray I awake from yesterday
Alive but the war is hear to stay
So my love Catherina and me
Decide to take our last walk
Through the noise to the sea
Not to die but to be reborn
Away from lands so battered and to-orn

For ever-r
Oh say can you see it’s really such a mess
Every inch of Earth is a fighting nest
Giant pencil and lipstick tube shaped things
Continue to rain and cause screamin’ pain
And the Arctic stains from silver blue to bloody red
As our feet find the sand and the sea straight ahead
Straight ahea-ea-ead

It’s too ba-a-ad, that our frie-ends
Can’t be with us toda-a-ay
The machi-i-ine that we bui-ilt
Would never save us, they would sa-a-ay
“It’s impossibl-le for a man to live and breathe under water, forever”
They complai-ai-ained
“An’ anyway-ay it would be beyond the will of God and the grace of the Ki-ing”

So my darlin’ make love on the sand
To salute the last moment ever on dry land
Our machine it has done it’s work, played it’s part well
Without a scratch on our body and we bid it farewell
Starfish and giant foams greet us with a smile
Before our heads go under we take a last look at the killing noise
Of the out of sty-y-yle


MOON, TURN THE TIDES…GENTLY, GENTLY AWAY

So down and down and down
And down and down and down we go-o-o
Hurry, my darling, we must not be late for the show
Neptune Champion Games to an aqua world is so dear
“Right this way,” says a mermaid, I can hear Atlantis full of chee-ee-eer

Oo-oo-doo-doo-doo-oo-doo-doo-oo-oo-oo-ooh
Oo-oo-oo-doo-doo-doo-doo-doo-doo-doo-doo [etc…]


ANGEL

Angel come down from heaven yesterday
She stayed with me just long enough for afternoon te-e-ea
And she tell me a story yesterday
About the sweet love between The Moon and the dee-eep blue sea-ea-ea
And when it was time for her to go she spread her wings high over me-e-e
And she sai-aid I shall return tomorro-ow

And I said fly on my sweet angel
Fly on throu-ou-ough the sky-y-y-y
Fly on my sweet, sweet ange-e-el
Tomorrow I’ll look for you by my si-i-ide

And sure enough this mornin’ comes to me
With silver wings silhouette against the glow of the child’s sunri-i-ise
And as the bluebirds and the sparro-ows envy me
She says I love you little boy and today you shall fly-y-y

She kissed me once and the feeling so good she ma-ade me cry-y-y
And now we can fly together-r-r
And I said fly-y-y on my sweet ange-el
Fly on throu-ough the sky-y-y
Fly o-on my sweet ange-el
Together we shall always be hi-igh

Oo-oo-oo-oo-oo-ooh


HEAR MY TRAIN A COMIN’

Well, I-I wait around a train station
Waitin’ for that trai-ai-ain
To take me-e-e, take me awa-ay
From this lonesome tow-own
Whole lot o’ people put me through a lot of changes
And my girl then me do-own


VOODOO CHILE

The night I was bo-o-orn, Lord, The Moon turned a fi-i-ire red
Well…

Mm-mm-mm-hm-hm…[etc…(John Lee Hooker style)]

The night I was bo-orn, Lord, The Moon turned a fire bla-ack
Said the night I was bo-orn, Lord, The Moon turned a fire red
My poor mother cried “The Gypsy was right”
And she fell dow-own, right down dea-ead

Oo-oo-oo-ooh, mm-mm-mm-hm-hm…[etc…]

She took me past the outskirts of infinity


[Guitar solo]

Well I, I make love to you little gi-irl
When you’re sleeping and you felt no pai-ain
I remember lockin’ in your dream middle the night
And I seen you smile tear stai-ai-ained
And now I’m a million miles dimensioned away from you
And I’m-uh, in your picture fra-a-ame, picture fra-ame, in your picture fra-a-ame

My arrows are made of desires
From far away as Jupiter’s sulphur mi-ines
My arro-ows are made of desire
Far away as Jupiter sulphur mi-ine
Down by the methane sea-ea
My room is made of mirrors
I seen you, but-uh, Lord knows, I can’t see me-e-e

Mm-mm-mm-hm-hm…[etc…]
Yeah, yeah.. [etc.]
Yeah
Doo-doo..[etc.]
Aa-aa-aa.. [etc.]

I float in liquid gardens, in Arizona’s new red sa-a-and
I float in liquid gardens, down in Arizon’sss red sand
I taste the honey from a flower named Blue
And-uh New York drowns while we held ha-a-and


GYPSY EYES [Different song take 1]

For you my love I’d give anything
Even diamond ring
Touched me where I asked for payment
I ain’t getting anything
I ain’t getting anything

Here the sun comes red glow
Gypsy eyes follow me y’all
What can I do
Well cannot go-o home
I ain’t got a soul
Ain’t got a soul

Gypsy eye-es
Gypsy eye-es
Gypsy eye-es
Gypsy yeah, yeah, yeah, yea-ea-eah

Ain’t got time
Ain’t got ti-ime, yeah
Help me out Lord, I ain’t got ti-ime

You got me up
Cryin’ upsi-ide down
You got me so blue
You got me-e so
You got me so, they are again
You don’t want Gypsy

Gypsy eye-es
Gypsy eye-es
Gypsy eye-e-es
Gyp…

Mmm-mm-mm-hmm- yeah...[etc.]


GYPSY EYES [Different song take 2]

Mmm-mm-mm-hmm-...[etc.]

Too, too, too…[etc.]


Bonus :

LONG HOT SUMMER NIGHT [take 1]

Long, long hot summer ni-ights
As far as my eyes could see-ee
Everybody home in a cold winter storm
Oh my darling, where can you be-e-e-e


LONG HOT SUMMER NIGHT [take 2]

Long, long hot summer ni-ights
As far as my eyes could see-ee
Well, my heart was co-old as a winter storm-orm
Oh my darling, where can you be-e-e

Second verse

Three sugar walls and two candy cane windo-ows
Sylvia’s mood melted, all those in si-ight
Everyone’s on fire but I’m snowin’ way down in a cold blizzard

Where are you on this-uh hot cold summer
Where are you on this-uh hot cold
Where are you on this hot cold summer ni-i-i-ight

Mmm how you doin’
I start to stutter can’t you tell I’m doin’ fi-ine
It was my baby talkin’, she’s way down ‘cross the border
I say, “I’m gonna hurry to youan’ and I’ve been a fool and I’m tired of cry-y-in’…

Oh, I forgot the song


Source : JimiPassItOn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)   Sam 7 Aoû 2010 - 16:01

Une réédition du BD sans le CD :


Extraits :

















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsy Yves



Messages : 8
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 22
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)   Mar 30 Oct 2012 - 10:06

Merci pour les images et les lyrics !
N'y a-t-il pour une version plus longue de ce "Gypsy Eyes" sur Healing Power ? Ou alors est-ce exactement la même ?
J'ai toujours voulu savoir comment il jouait cette version et je pense que la tonalité est E (D# comme il est accordé un demi-ton plus bas) contrairement à celle d'Electric Ladyland qui est en A je pense (G#). Quant à la grille d'accords, je pense que c'est quelque chose comme Em, G, D, A (avec plus d'embellissements hendrixiens bien-sûr ^^) mais je ne suis vraiment pas sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)   Aujourd'hui à 12:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jimi By Himself - The Home Recordings (1995)
» KURT COBAIN Montage of Heck : The Home Recordings Super Deluxe Edition (2015)
» Sound Track Recordings From The Film Jimi Hendrix (1973)
» Group Home / Livin'proof
» Blue Thumb Records acetate (Jimi Hendrix avec Love)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Chroniques Hendrixiennes-
Sauter vers: