Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968    Mar 13 Juil 2010 - 22:31

Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968

Titres :

1. Red House
2. I Don’t Live Today
3. Spanish Castle Magic #
4. Fire #
5. Voodoo Child (Slight Return)
6. Purple Haze
7. Manic Depression #

# : Titres non complets

Il ne faut surtout pas confondre ce concert avec celui donné à Houston (Music Hall) le 18 février de la même année.

Le concert de Houston du mois d’août n’est que très peu documenté. La tracklist est incomplète, certains morceaux sont édités, il y a très peu de photos et aucun film.

Il n’existe qu’une source audience, mais d’assez bonne qualité si on considère les conditions et le matériel amateurs en présence (Just Ask The Axis soupçonne même que notre bootleeger avait son magnéto caché sous ses vêtements). Les instruments ressortent bien, surtout lors des moments calmes (lors de Red House par exemple), mais le chant présente de la distorsion.

"Red House"
Il parait évident que les premiers morceaux joués ce soir là ne figurent pas sur la bande, jamais le groupe n’a commencé un concert avec Red House, celle-ci étant souvent calée en milieu de concert pour permettre au groupe de souffler. La version interprétée ici est une des moins bonnes que j’aie eu le loisir d’entendre : après quelques secondes appréciables en début de la très longue intro, on a plutôt l’impression d’écouter une répétition, une Jam où chaque membre fait des essais. Mitch semble s’ennuyer lors des couplets, mais ceux-ci sont correctement exécutés, avec le dialogue traditionnel entre le chant et la guitare (sûrement une Gibson, d’après le son restitué). Jimi manque curieusement d’inspiration lors du solo central, où beaucoup de notes et phrases sont répétées. Le passage joué ensuite à la baguette de batterie sur la guitare est bien présent, mais le groupe a toutes les peines du monde à faire redémarrer la chanson. Allez, on pardonne, cela n’empêche pas le public d’applaudir chaleureusement à la fin.

"I Don’t Live Today"
Le morceau est dédicacé aux soldats de Detroit, Seattle, Washington et du Viet Nam, à l’audience, à toutes les minorités, et aux indiens d’Amérique. L’intro de Mitch est très réussie, c’est presque dommage que Jimi l’écourte, et le premier solo est identique à la version studio. Après le pont, la fin de la chanson est très énergique.

"Spanish Castle Magic"
L’enregistrement s’arrête au milieu du solo (après un peu plus de 2 minutes), c’est dommage car cela semblait plutôt bien parti…

"Fire"
Cette fois ci, c’est tout le début du morceau qui est édité. Il ne reste que la moitié du solo et la fin. Le Sunshine of Your Love de Cream est cité lors du solo.

"Voodoo Child (Slight Return)"
Enfin une chanson complète. Le groupe ne la joue que depuis quelques jours sur scène. Jimi s’accorde avec soin avant d’entamer la célèbre intro à la wha wha. C’est une version très proche de la version studio, qui n’a pas encore l’ampleur de qu’on entendra en 1969 ou 1970, même si c’est difficile de comparer les versions avec deux bassistes aussi différents que Noel et Billy. Jimi semble prendre du plaisir à la jouer en tous cas.

"Purple Haze"
L'intro est géniale, Noel est en phase avec Mitch et Jimi est égal à lui même. Lors des couplets et du solo de killer, la rythmique assure également. Par contre, Jimi s’emmêle complètement dans ses paroles au troisième couplet au point d’arrêter de chanter et de jouer, mais cela ne suffit pas à gâcher la version. Le final est réduit à une note modulée très lentement au vibrato, ce qui est très rare. Très bonne interprétation.

"Manic Depression"
Il ne subsiste que l’intro et le début du premier couplet. Difficile d’alimenter la chronique…

Voilà, c’est frustrant. Un concert incomplet, des fragments de chansons, un blues raté… Malgré tout, Purple Haze vaut le détour et c’est le début du règne de Voodoo Child (Slight Return).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968    Mer 14 Juil 2010 - 19:22

Way Down In Texas Land Vol.3



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968    Mer 14 Juil 2010 - 19:23

olvator avait proposé il y a quelques temps sur Cross Town le transfert de cassette suivant :

Jimi Hendrix Experience
Sam Houston Coliseum, Houston, Texas, USA 1968-08-04 AUD

Lineage:
master (reel ?) > unknown gen traded cassette > Edirol R 09 > wav > flac

This tape is not sourced from any "bootleg" (as well as ATM, JPIO, etc) release.
This transfer is sourced from my traded cassette copy.


Tracks:

01. Red House 11:16
02. I don«t live today # 05:06
03. Spanish Castle Magic # 02:00
04. Fire # 01:31
05. Voodoo Chile (Slight Return) 05:32
06. Purple Haze 03:44
07. Stage Banter /Manic Depression # 01:01


I have recently started to review my Hendrix tape collection from the early 90ties. All of this stuff is on audio cassettes, spread over different boxes on my attic. In recent years, my main aim has of course been to upgrade all those shows, with the help of torrent sites, and the nice effect of also having them in digital format.
I have rarely really compared what i downloaded to my cassette copies. It would be a task impossible for me. But sometimes, I discover a tape from long ago, and I go for it (as was the case with my copy of the Dusty Springfield show from 68, which seemed to be an upgrade to most circulating versions).

Now this show.

I compared it to a version I downloaded from either DIME or (then) Bootcity, and to my ears, my cassette sounds way better. More ambience and high range sound, then again a bit more hiss than the older torrented tape. The old torrent version is much more muffled, and has some high range ãphasing" hiss, which is not on my tape.
I wish I could have compared my copy to the ATM version, but unfortunately I do not have it.

The recording has a lot of cuts. On ãI don«t live today", during the guitar solo, there seems to be an accidental overdub of someone playing guitar (recorded at very low speed, so now it sounds like Micky Mouse). This seems to have been on a very early copy (maybe even the master (?). On the digital version i had downloaded, this is cut out. I left it in to present you the tape as I received it.
Also important: my cassette is running too fast. I did not want to mess around with it, as I believe someone else could do a better job than I am capable of.

It would be interesting to track back the "chain" of this tape. To the best of my knowledge, and judging from the way it is labelled, I must assume that I got it from a guy called Gordon Johnson, from Liverpool in 94/95...I have lost contact to him long ago. Anyone here know about him???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968    Mer 14 Juil 2010 - 19:27

Ma version, qui semble être la même que Mousme, a le timing suivant :

01. Red House # 14:03
02. I Don't Live Today 4:40
03. Spanish Castle Magic # 2:17
04. Fire # 2:17
05. Voodoo Child (slight return) 6:05
06. Purple Haze 4:52
07. Manic Depression # 0:22

Citation :
Mousme a dit :
Il n’existe qu’une source audience, mais d’assez bonne qualité... mais le chant présente de la distorsion.
La bande tourne aussi un peu plus lentement que la normale, ce qui donne à la voix de Jimi un côté très virile, mais donne aussi et surtout aux morceaux un côté un peu "mou" !
La guitare de Jimi est l'instrument le plus audible.

Citation :
Mousme a dit : "Red House"
Il parait évident que les premiers morceaux joués ce soir là ne figurent pas sur la bande, jamais le groupe n’a commencé un concert avec Red House, celle-ci étant souvent calée en milieu de concert pour permettre au groupe de souffler. La version interprétée ici est une des moins bonnes que j’aie eu le loisir d’entendre : après quelques secondes appréciables en début de la très longue intro, on a plutôt l’impression d’écouter une répétition, une Jam où chaque membre fait des essais. Mitch semble s’ennuyer lors des couplets, mais ceux-ci sont correctement exécutés, avec le dialogue traditionnel entre le chant et la guitare (sûrement une Gibson, d’après le son restitué). Jimi manque curieusement d’inspiration lors du solo central, où beaucoup de notes et phrases sont répétées. Le passage joué ensuite à la baguette de batterie sur la guitare est bien présent, mais le groupe a toutes les peines du monde à faire redémarrer la chanson. Allez, on pardonne, cela n’empêche pas le public d’applaudir chaleureusement à la fin.
C'est frustrant de commencer par "Red House"... car effectivement on se doute qu'on a manqué quelque chose (je leur avais pourtant bien dit de se garer plus près :roi: ).
Je te trouve un peu dur avec cette version. Certes on n'atteint pas les plus belles versions de ce titre, mais Jimi s'en tire très bien et fait de très belles choses. Une longue et belle intro, une tension parfaitement maitrisée qui monte crescendo, des tirés fantastiques, et un chant appliqué... Franchement on est loin d'une version ratée.
Les notes précisent que la version est éditée mais uniquement pour le tout début du titre... En gros on ne rate rien !

Citation :
Mousme a dit : "I Don’t Live Today" L’intro de Mitch est très réussie, c’est presque dommage que Jimi l’écourte...
Oui c'est vrai. Jimi lui même semble se rendre compte de son erreur puisqu'il fait une sorte de faux départ.
Une version solide, puissante, et même explosive !


Citation :
Mousme a dit : "Spanish Castle Magic"
L’enregistrement s’arrête au milieu du solo (après un peu plus de 2 minutes), c’est dommage car cela semblait plutôt bien parti…
Bien parti... oui, et sur les chapeaux de roue !!! Seul bémol, la voix de Jimi bien trop sourde et mollassonne (dû à la vitesse de la bande) qui plombe la version ! Ça doit pouvoir se corriger car ça envoie méchant... mais il y a cette malheureuse coupure...

Citation :
Mousme a dit : "Fire"
Cette fois ci, c’est tout le début du morceau qui est édité. Il ne reste que la moitié du solo et la fin. Le Sunshine of Your Love de Cream est cité lors du solo.
Là encore c'est très frustrant car ça envoie encore sévère !
La voix de Jimi me parait moins ralentie sur ce titre...

Citation :
Mousme a dit : "Voodoo Child (Slight Return)"
Enfin une chanson complète. Le groupe ne la joue que depuis quelques jours sur scène. Jimi s’accorde avec soin avant d’entamer la célèbre intro à la wha wha. C’est une version très proche de la version studio, qui n’a pas encore l’ampleur de qu’on entendra en 1969 ou 1970, même si c’est difficile de comparer les versions avec deux bassistes aussi différents que Noel et Billy. Jimi semble prendre du plaisir à la jouer en tous cas.
Une très bonne version. Une intro assez atypique, et le déluge commence... Et quel déluge ! Encore une fois la voix de Jimi (trop lente, sourde et mollassonne) est le point faible de cette version atomique ! Les solos sont incisifs, puissants violents, exterminateurs... Ah oui, Jimi savait déjà faire tourner ce titre à merveille. La partie finale (à partir de 4:30) est dantesque...

Citation :
Mousme a dit : "Purple Haze"
L'intro est géniale, Noel est en phase avec Mitch et Jimi est égal à lui même. Lors des couplets et du solo de killer, la rythmique assure également. Par contre, Jimi s’emmêle complètement dans ses paroles au troisième couplet au point d’arrêter de chanter et de jouer, mais cela ne suffit pas à gâcher la version. Le final est réduit à une note modulée très lentement au vibrato, ce qui est très rare. Très bonne interprétation.
Oui une bonne version, bien ficelée au début, et qui malgré quelques défauts sur la fin se montre suffisamment efficace.

Citation :
Mousme a dit : "Manic Depression"
Il ne subsiste que l’intro et le début du premier couplet. Difficile d’alimenter la chronique…
Oui... frustrant !
Citation :

Mousme a dit : Voilà, c’est frustrant. Un concert incomplet, des fragments de chansons, un blues raté… Malgré tout, Purple Haze vaut le détour et c’est le début du règne de Voodoo Child (Slight Return).
Le plus frustrant c'est toutes ces coupures, car sinon la performance me semble de bon niveau... même "Red House" se défend largement. :top:
Plus que "Purple Haze", c'est "Voodoo Chile (Slight Return)" qui pour moi remporte le titre du morceau le plus bandant de ce live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brume_pourpre



Messages : 853
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968    Ven 1 Juil 2011 - 19:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumepourpre.hendrix.free.fr/index2.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968    Aujourd'hui à 13:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Houston (Sam Houston Coliseum) : 4 août 1968
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Houston (Sam Houston Coliseum) : 6 juin 1970
» Chicago (Coliseum) : 1er décembre 1968
» Sam Houston Coliseum - Houston (USA) - 27 septembre 1973
» Décès de Whitney HOUSTON
» Michael Jackson & Whitney Houston

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Hendrix Live-
Sauter vers: