Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ils ont dit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titi



Messages : 3761
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Ils ont dit...   Dim 11 Juil 2010 - 12:39

"Je crois qu'il voyait en moi un père. Il venait s'asseoir, me jouait des petites choses et demandait "qu'est ce que tu penses de ça ?". Il était resté timide mais je sentais aussi son amitié, une sorte de camaraderie. Et pour moi il était un peu comme un de mes fils. Jimi savait jouer le blues, et comment !! C'était du bon blues mais à sa manière à lui."

B.B. King


"Toutes les fois que j'ai vu Jimi jouer, c'était la concrétisation de ce que j'aurai dû être et que je n'étais pas."

"Trouvons quelques nanas (on vadrouillait dans New-york); il m'a répondu : "Ca peut attendre, il y a toujours un moment pour ça. allons plutôt jouer, mec."

Mike Bloomfield


"Oui, je pense Jimi Hendrix, mais E.Clapton, un de mes amis, m'a certainement influençé également. B.Guy je dirais aussi, ainsi qu'un gars appelé H. Sumlin qui jouait sur les disques de H. Wolf; également J.Burton qui a joué sur des disques de R.Nelson et qui joue avec E.Presley; un peu aussi C.Berry, pas énormément, mais un peu quand même. Je répondrais quand même Jimi Hendrix plus que tous les autres car je l'ai connu en 1967 quand il est venu la première fois en Angleterre et où j'ai pu le voir grandir et se révéler sur plus de 3 années, et il était incroyable. Il était tellement bon. En live, il était tellement bon !"

Marc Bolan en réponse à la question "Qui a influençé votre jeu de guitare ?"


"C'était la première fois que je le voyais sans sa guitare. Et dès que j'ai vu qu'il n'avait pas sa guitare, j'ai su qu'il avait des problèmes."

Eric Burdon


"Jimi était quelqu’un de très sensible à la spiritualité. Il recherchait toujours la vérité - la réalité de la vie ! Les réponses à certaines de ses questions sont apparues dans certaines de ses chansons par l'intermédiaire de son imagination, de ses espoirs et de ses rêves pour l'humanité."

Randy California


"Ce mec est suffisamment sauvage pour déranger plus encore que Jagger."

Chas Chandler


"Ce n’était pas que du feedback parce qu'on avait déjà joué du bruit. Mais il l’a maîtrisé. Lorsqu’il jouait, s’il brûlait sa guitare ou qu’il la brisait, ça sonnait toujours bien avec le feedback qu’il laissait pendant qu’il faisait ça. La sonorité de tout son être était tout à fait spirituelle… et elle l’est toujours."

"La façon dont il domptait le larsen, lui donnant même un accent symphonique, dépasse l'entendement."

George Clinton


"Hendrix était un musicien naturel absolument incroyable... il n'aurait pas su nommer les formes musicales très complexes qu'il inventait, mais il n'en avait pas besoin, c'est bon pour le théoriciens... il n'avait pas de formation classique ou autre et pourtant il avait le talent d'un Stravinski ou d'un Berg."

"Une fois, Jimi avait loué une suite au Drake Hotel, commandé plein de champagne et mis le dernier disque de Wes Montgomery qui sonnait vraiment bien. Ensuite, ça avait été le tour du dernier Jeff Beck, qui était un peu plus moderne, et finalement son dernier disque à lui. Pour moi, il dépassait les deux autres de la tête et des épaules."

Larry Coryell


"Spirituellement, psychiquement, Jimi était d'une autre planète. Il en était conscient.Souvent il me parlait d'un Être Suprême. Il était très mystique et il diffusait ça."

"Il pouvait aussi jouer une guitare pour droitier en laissant les cordes dans l'état. Je n'ai jamais pu comprendre comment il faisait. Ce type était incroyable. C'était le Van Gogh de la guitare."

"Si vous regardez "Foxy Lady" ou "Purple Haze", c'étaient des chansons embryonnaires si on les compare à "Machine Gun" ou "Message To Love"."

"Il y a 2 blues, le propret et le vraiment dégueulasse; si on ramenait à la maison quelque chose comme Hoochie Coochie Man, Big Leg Woman ou même Red House de Jimi ("si ma nana veut pas m'aimer,j'suis sûr que sa soeur n'dira pas non" ), ça c'est du blues dégueu et il valait mieux que nos parents n'entendent pas. L'amour de Jimi pour le blues bien crade est évident et My Friend en est un autre exemple."

Billy Cox


"Je me souviens être assis avec Paul Kantner et David Freidberg à gauche de la scène en train de regarder Jimi Hendrix, et dire : "On peut pas faire ça ! C'est impossible ! Mais... attends un peu, il le... ah merde !"

David Crosby lors du concert à Monterey


"C'était simplement un grand musicien naturel, un autodidacte. Il empruntait des choses aux gens qu'il côtoyait, et vite. Il suffisait qu'il entende, et aussitôt il se l'appropriait... Il avait une oreille naturelle pour la musique."

"Hendrix était un musicien né, tu vois, il n'avait jamais foutu les pieds au conservatoire, et le marché, il n'en avait rien à foutre, et moi non plus."

"Jimi peut prendre 2 blancs et les faire jouer à vous faire tomber sur le cul."

Miles Davis


"Mon vieux, je sais pas ce qu'on va faire maintenant que Jimi Hendrix nous a fait ce coup-là... c'était le seul mec noir qui pouvait jouer psychédélique."

Bo Diddley


"Miles Davis était fasciné par Jimi ! (...) Il admirait certainement plus Hendrix que Hendrix ne l'admirait."

"Je ne suis pas intéressé par la nostalgie, ni par la résurrection de Jimi Hendrix - lui même ne l'aurait pas été."

"Beaucoup de gens pensent qu'il ne savait plus trop où il en était avec sa musique, mais tout ce qu'il voulait vraiment, c'était se débarrasser de son entourage et attaquer ces nouveaux projets."

A propos de "Black Gold", la suite autobiographique inédite de Jimi : "C'était parfait. Environ 40 minutes d'une musique incroyable - à son meilleur. Certainement la meilleure chose qu'il n'ait jamais écrite et jouée."

Alan Douglas


"Je reviens toujours à la musique de Jimi et je ne finis pas d'y découvrir de nouvelles possibilités. Chaque fois que j'écoute ses disques, j'y trouve quelque chose de nouveau. C'est à ça qu'on reconnaît un grand compositeur."

Gil Evans


"A l'époque, tous les musiciens essayaient tout ce qu'il était possible d'imaginer. Hendrix lui avait trouvé. Ce qui reste fascinant, c'est que plus le temps passe, plus sa musique prend du sens."

Billy Gibbons


"Il fut le premier noir dans l'histoire de l'Amérique à donner le frisson à des filles blanches.Elles oubliaient leur race et réclamaient son corps. Elles le voulaient pour le baiser. Jimi Hendrix fut le premier sex-symbol noir de l'Amérique blanche".

Bill Graham


"Jimi Hendrix est moi et je suis Jimi Hendrix. Je ne peux pas l'expliquer, mais je m'identifie à sa musique. Personne ne l'a oublié, et il atteindra Dieu un jour..."

Nina Hagen


"Il pouvait exécuter une improvisation qui lui venait directement de l'âme - ça le traversait, il savait le faire comme par magie.... Je ne pense pas qu'il aurait pu dire à quelqu'un comment il faisait ça..."

"Je crois qu'il a vraiment entendu le blues lors de son retour aux USA. C'est à ce moment qu'il a vraiment découvert John Lee Hoocker, Muddy Waters et Howling'Wolf. Avant ça, je peux me tromper ,mais il était complètement R'n Blues. Il a vraiment joué le blues après être devenu lui-même et c'est l'impression que j'ai eue en jouant avec lui."

John Hammond Jr


"Je suis arrivé à un point où j'ai regretté de ne pas avoir reconnu le talent d'Hendrix pendant qu'il était en vie et en pleine évolution. J'étais désolé de ne l'avoir jamais entendu jouer. Il était trop tard quand j'ai fini par réaliser qu'il y avait tant de musique en lui. Un improvisateur génial, qui jouait avec une telle liberté. Oh oui, il était d'avant-garde !"

Herbie Hancock


"J'aurai tellement voulu le connaitre. Je suis sûr que c'était un type formidable. on s'est souvent croisés dans un aéroport, j'arrivais, lui venait de décoller; rien qu'en écoutant ses disques, je savais qu'il avait le truc.

John Lee Hooker


"J'aime parfois Jimi Hendrix, en particulier son disque intitulé "Axis bold as love". Cet album est pour moi une véritable déclaration."

Keith Jarrett


"Il était un sommet, une des personnes volant le plus haut que j'ai jamais connues ; et il devenait de plus en plus spirituel. À mon avis, sa musique était la musique de la nouvelle religion. Cependant, l'image qu'on se faisait de lui sur scène l'a stoppé, et c'était frustrant pour lui. Ce vieux fantôme du passé - baiser sa guitare, le truc à la "Foxy Lady". Parce que ce n'était pas le vrai Jimi Hendrix, cette image très macho et lascive. Alors qu'il devenait plus spirituel, il voulait se débarrasser de cette image et juste jouer sa musique."

Mike Jeffery


"Jimi m'a appris à jouer Hey Joe et j'en étais fier comme un paon. Dès mon retour sur Paris, je fonce au Bilboquet et monte sur scène pour boeufer; et je me souviendrai toute ma vie de la tête de Dave Gilmour quand je lui ai fait Hey Joe. Il est devenu vert et m'a dit: où as-tu appris ça ?"

"Il passait toutes ses journées dans sa chambre, je passais des moments avec lui, il se coiffait et il jouait de la guitare. Il ne sortait jamais."

Mickey Jones


"Essayer d'apprendre de lui n'avait aucun sens. On ne comprenait rien de ce qu'il faisait. C'était juste magique !"

Lemmy Kilmister


"Je crois qu'il voyait en moi un père. Il me jouait des petites choses et demandait : qu'est-ce que t'en penses? Il savait jouer le blues, et comment! C'était du bon blues, mais à sa manière à lui."

B.B. King


"Je ne cesserai jamais de regretter ce garçon brillant. Comme j'aurais aimé jouer ou chanter sur un album avec Hendrix ! Il transportait avec lui un frisson d'excitation lorsqu'il entrait dans une pièce. Sa seule présence physique était stupéfiante, alors sa musique !"

John Lennon


"John Cipollina pensait que Jimi était très enfantin, et je suis d'accord; son jeu était totalement innocent."

Deke Leonard


"Il y avait tant de femmes autour de lui, c'était comme s'il était le roi de l'Eden."

Buzzy Linhart


"La communauté noire, notamment celle des musiciens, était très méfiante vis à vis d'Hendrix. Parce que c'était un Noir avec un public blanc. C'était honteux de ne pas se connecter à lui. Hendrix cherchait à faire bouger la société qu'il jugeait oppressante. Il avait écumé les clubs quand il a débarqué à New York, il a réalisé qu'on pouvait jouer d'autres formes de musiques.Il a découvert Dylan et s'est mis à composer ses chansons. De plus, il avait d'abord percé en Angleterre. Le Black Power ne voulait pas qu'il conquière les Etats Unis, mais à partir du moment où il l'a fait, ils ont essayé de lui imposer de soutenir leur cause. Mais son coeur battait de l'autre côté, c'était un homme de paix. La première fois qu'on a joué ensemble, Hendrix jouait plus fort que nous tous réuni; plus tard nous avons jammé à la guitare acoustique."

Taj Mahal


"Jimi m'a influencé, comme il a, je pense, influencé tous les guitaristes. Il était révolutionnaire. Et, tandis que nous expérimentions tous dans les 60's avec le feedback et ces grands amplis, recherchant de nouvelles manières de jouer de la guitare électrique, avec la Stratocaster et le Marshall, Jimi a tout mis en place. Je veux dire, il a… qu'il a mis tout le monde sur sa voie. Il a eu l'effet le plus profond, et durable, parce que l'effet de Jimi Hendrix sur les guitaristes est toujours là aujourd'hui."

"Jimi était un guitariste de blues et moi dans un trip complètement différent, mais ça ne se ressentait pas dans notre façon de jouer, car ce ne sont pas les styles qui clashent, ce sont les gens. On peut avoir les styles les plus opposés qui soient, si les personnes sont en harmonie, ça n'aura aucune importance."

"Il n'avait pas beaucoup étudié et harmoniquement parlant il avait une connaissance limitée. Mais il avait une telle imagination en compensation! Et c'est ce qui lui faisait faire les choses car un type avec tout le savoir possible mais sans imagination ne jouera jamais rien; c'était un révolutionnaire mais avec de l'âme et c'est ce qui faisait tout fonctionner. Si vous n'avez pas ça, rien ne marche."

"Une force révolutionnaire qui a bouleversé a lui tout seul toute l'histoire de la guitare"

John McLaughlin


"Il était tout simplement un gentleman charmant. Je pense qu'il nous fréquentait parce que nous étions hors de son monde. Dans son monde, les gens attendaient tous quelque chose de lui, il était le seul à travailler et il pensait qu'ils voulaient vivre à ses crochets."

Colette Minram


"Lorsque j'entends un groupe comme Led Zeppelin - sans vouloir être désobligeants à leur égard - je n'entends aucun nouveau riff venant de ce type de groupe que je n'aurais déjà entendu joué il y a quatre ans."

Mitch Mitchell


"Si vous aviez vu ce qu'il a fait la nuit où j'ai joué avec lui à New York, ça aurait changé votre vie. Ça a changé la mienne. La façon dont il a joué, son choix de notes, les frontières qu'il faisait tomber, les bases qu'il créait - c'était complètement hallucinant."

Ted Nugent


"J'ai dormi dans les lits de camp, cafés routiers, des logements lugubres, camionnettes fichues, maisons d'amis, lits de filles. J'ai mangé du fast food, fish & chips, divers plats orientaux et j'ai même regardé Jimi Hendrix manger des biscuits pour chien dans ma maison parce que c'était tout ce qu'il y avait dans les provisions."

Alan Price


"Ainsi que le montre malheureusement trop clairement la sortie récente de "Radio One", la plupart de ce que Hendrix a fait de mieux provient de ses jours avec l'Experience."

"Je ne connais personne, homme ou groupe, qui ait pu être aussi souvent reconditionné que l'ont été Hendrix et sa musique."

Noel Redding


"Hendrix était le musicien de l'extrême, il commençait là où les autres s'arrêtent après trente ans de carrière. Beaucoup de gens ne le prenaient pas au sérieux à cause de cela et il est mort en essayant de sortir de l'image qu'ils avaient construite autour de lui."

Lou Reed


"Je n'oublierai jamais le jour où Jimi est monté dans le bus. Sa guitare était emballée dans un sac à pommes de terre. Elle n'avait que 5 cordes."

"Il n'est pas nécessaire de fumer ou de boire. Tout ce qu'il faut, c'est une injection de l'amour de Dieu".

Little Richard


"Très peu de gens jouent vite et intensément. La plupart jouent vite et vide. Mais Coltrane jouait vite et profond, tout comme Charlie Parker, et tout comme Jimi."

Carlos Santana


"Jimi Hendrix a toujours été mon idole, même si j'ai vraiment détesté "Crash Landing", "Midnight Lightning", et tout ça. Je me souviens de la première fois où j'ai entendu "The Cry of Love" sur une vraiment bonne stéréo alors que j'avais 11 ans. J'écoutais avec le casque à fond, assourdi par ce paysage stéréo renversant. C'est un de ces moments qui m'ont marqué à jamais."

Robert Smith


"Jimi m'a fait par de sa lassitude de toujours jouer dans les mêmes tonalités et qu'il souhaitait jouer avec des cuivres. (...) Beaucoup de ses riffs étaient des riffs de cuivres."

Juma Sultan

"S'il ne reste qu'un seul nom de toute l'histoire du rock dans 100 ans, ne cherchez pas ce sera forcément Jimi Hendrix."

Pete Townsend


"Je n'ai vraiment commencé à m'interesser à Hendrix qu'après sa mort. Nous avions le projet d'inclure un hommage sur notre album suivant. Le morceau existe d'ailleurs. J'ai adopté la seule méthode possible: je me suis assis en face de ma platine et j'ai écouté ses albums. A force d'écouter ses morceaux et d'essayer de jouer comme lui, l'inspiration est venue. Il joue le blues mais il ne va pas le puiser à la même source que les autres. Il est unique comme Albert King ou Hubert Sumlin. Il se montrait capable de jouer des cascades de notes comme bien d'autres, mais c'est ce qu'il pouvait faire avec une seule note qui comptait le plus."

Robin Trower


"Sa guitare était comme une extension de son âme. Ce n’était même plus de la guitare ou des notes de musique. C’était lui."

"Le problème, quand on jouait ensemble, est que, eu égard au respect mutuel, chacun jouait l'accompagnement et attendait après l'autre pour jouer solo. Jimi ne m'a jamais beaucoup apporté car nous avions les mêmes sources - bien que la musique évolue dans des voies différentes. Mais j'ai dû en retirer quelque chose, malgré tout, sans le copier."

"Je n'ai jamais vu quelqu'un qui aimait jouer autant que lui et il avait toujours une sorte d'idée. Je ne sais pas si cela aurait été commercial ou s'il serait venu avec un truc très étrange, mais il avait toujours de nouvelles idées. Je pense que s'il avait survécu, il serait resté aussi grand qu'il l'a toujours été. Peut-être qu'il y aurait eu de la douleur mais je suis sûr qu'il aurait réussi."

Johnny Winter


"Dave Mason aimait beaucoup prendre le dessus lorsqu'il jouait ; Eric Clapton était nettement plus dans l'écoute, peut-être de la même manière que Hendrix l'était."

Steve Winwood


"Hendrix a redéfini la culture noire... et pourtant il œuvrait dans un style noir presque archaïque... c'est assez extraordinaire qu'il ait construit sa musique sur la mouture la plus primitive du rock électrique. Soir après soir, après qu'il en eut mis plein la vue à tout le monde, le grand moment du concert, celui où tout le monde retenait son souffle, c'était "Red House". Alors le silence se faisait, lui-même était plus calme, il chantait, il jouait, et il n'avait même plus besoin d'un groupe."

Robert Wyatt


"Sa musique et son look sauvage personnifiaient le son nouveau et audacieux de l'époque."

Bill Wyman


"Au début quand Hendrix est apparu j'ai pensé qu'il était excellent, mais je n'étudiais jamais ses disques. A la fin des seventies, au milieu des seventies, c'est là que j'ai commencé à vraiment l'écouter. Je ne l'ai jamais réellement si bien connu que ça, on s'et juste parlé quelques fois. En ce qui me concerne, c'est le plus grand guitariste électrique qu'on ait jamais connu. Je pense que Hendrix m'a donné l'envie de m'extérioriser. Il est tellement libre. Il jouait fort, mais il était aussi très sensible. Il ne jouait pas si vite que ça… Sa musique est facile à jouer si tu peux imaginer comment il le faisait. Il était tellement dedans. Tous les petits trucs, les petites nuances - comment il plaçait ses doigts et où il jouait la note - ce ne sont pas les notes qu'il joue, c'est la façon dont il les joue."

Neil Young




Dernière édition par Titi le Sam 5 Mai 2012 - 12:00, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titi



Messages : 3761
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Ils ont dit...   Dim 11 Juil 2010 - 12:40

"Il y a peu de sans-faute chez Jimi. Ce qui est étonnant chez lui, c’est le fait qu’il assume complètement cette part de risque, plutôt que de jouer un concert carré comme le ferait 99,99 % des guitaristes. Mais c’est aussi la différence entre le génie et les gens doués : le bon goût, Hendrix n’en avait rien à branler."

Ayler (le nôtre  Wink )


"A l’époque, je connaissais les trois mecs du groupe. Mitch essayait d’en faire une sorte de Buddy Rich Band ; Noel était défoncé la plupart du temps – il voulait que ce soit un groupe de pop, je pense, et ne semblait guère être intéressé par la musique d'une façon ou d’une autre. Jimi était très intéressé par la musique, de même que Mitch. Ils voulaient progresser et jouer de la musique en permanence."

Chris Barber


"Il imaginait des trucs que personne n'avait conçu auparavant. Hendrix a hissé le niveau pour toute une génération de musiciens. Il a poussés les limites très loin tout en disant : "Vous pouvez le faire si vous voulez". Mais en faisant ça, il présentait un problême pour la génération de guitaristes qui jouaient en studio avant son arrivée, parce qu'il représentait le futur. C'était évident que c'était là que la guitare devait aller et si on ne pouvait suivre, on était foutu."

Joe Beck


"Il [Jimi] m'a dit qu'il avait perdu son objectivité et n'arrivait plus vraiment à voir ce qu'il avait déjà en boîte."

Chas Chandler


"Je ne pouvais pas croire à quel point il était bon. C'était très difficile pour moi de faire face à ça, mais j'ai du me résigner et dire "C'est fantastique.""

Eric Clapton


"C'était vraiment triste. Il était à l'arrière d'une limousine sur Bleeker Street avec Buddy Miles et était complètement parti. Je ne savais même pas s'il était mort ou vivant."

Bob Dylan


"L'erreur est de considérer généralement Jimi Hendrix comme un guitariste.Son rôle n'a que peu à voir avec la guitare.Sa technique était rudimentaire et, en tant qu'exemple, a induit en erreur de nombreux guitaristes.Le but pour un jeune guitariste est d'essayer d'attraper l'esprit de la musique, ce que Hendrix faisait indubitablement, et non de singer son jeu.C'est très facile d'être trompé par les apparences, et c'est qui arrive inévitablement."

Robert Fripp


"Je ne suis pas le mentor d'Hendrix, mais l'un des innombrables guitaristes qu'il a écoutés. Hendrix était une éponge, il écoutait tout."

"Man, c'est son style de vie qui n'allait pas. On passait la soirée ensemble et il était tellement stoned et fatigué qu'il dormait debout ! Le lendemain, il me disait " c'était super hier soir" et je lui répondais "comment peux-tu t'en souvenir ? Tu dormais !" Et là, il sortait sa guitare et me rejouait exactement ce que j'avais joué le soir d'avant ! "

Buddy Guy


"Certaines personnes tentent de sonner comme Jimi Hendrix, et ils s’en rapprochent, mais ça ne vaut pas ce qu’il faisait. N’importe qui peut s’habiller de la même manière, mais tout le monde ne peut pas faire son truc, le reproduire. Ça doit venir de l’âme, du cœur."

John Lee Hooker


"Il était vraiment étonnant... Je trouvais vraiment que Jimi était un grand guitariste, je pensais qu'il était le meilleur et le plus original."

"J'ai rarement vu un mec avec une sexualité aussi débridée"

Mick Jagger


"Jimi hendrix est un grand artiste, mais je crois que je l'ai un peu secoué car il ne s'attendait pas à ce que je puisse être si proche de lui en jouant sagement."

Albert King


"Dans sa musique on retrouve le feeling du Rock N' Roll, le feeling du blues et d'autres styles encore. Il est comme une peinture avec une infinité de couleurs, un tableau que l'on doit regarder pour enfin le voir. La musique de Jimi... il faut l'écouter pour l'entendre."

B.B. King


"Je l'ai rencontré à Greenwich Village, avant l'Experience quand il se faisait encore appeler Jimmy James. Je l'ai vu jouer à divers endroits avec John Hammond Jr. Il se montrait étonnant, il ne jouait que du blues. Et quand il a lancé l'Experience, je n'ai pas fait le lien avec ce bluesman que j'avais vu dans le Village."

Al Kooper


"La relation avec Chas a changé lors de l'enregistrement de "Electric Ladyland". Jimi est vraiment devenu le responsable. C'était l'album de Jimi. C'était les sessions de Jimi. Et à partir de ce moment, c'est Jimi qui était le responsable. Il avait une vision très claire de ce qu'il voulait."

Eddie Kramer


"De tous ceux que j'ai pu voir chanter et jouer de la guitare en même temps, il était certainement le meilleur."

Robby Krieger


"Je lui disait : "Prend-soin de toi, on a besoin de toi". Il a dit : "Ouais, mais mon manager me fait jouer 64 villes en 66 jours". Je n'oublierais jamais. Il était tout seul, marchant dans le couloir vers la scène. J'étais jeune et naïf, mais maintenant je comprends. Il n'était qu'un morceau de viande pour le management et les organisateurs de spectacles… Personne ne le protégeait. C'était impitoyable. Il y avait trop de monde dans son entourage "d'amis", dealers et groupies et de gens qui se foutaient de lui vraiment. J'ai eu de la chance de l'avoir vu jouer si souvent et d'ouvrir les shows pour lui. C'était un honneur".

Nils Lofgren


"Hendrix est le seul musicien qui, dès la première note, me mette dans un état pas possible. On ne se rend pas compte, pas encore, de ce qu'était vraiment Hendrix. C'est un des plus grands musiciens, pas seulement de la pop-music, de toute la musique."

Alain Markusfeld


"Notre manager nous apprit qu'il avait négocié pour nous un passage dans la tournée de Jimi Hendrix. C'était une occasion rêvée de voir Jimi Hendrix en live et de passer un peu de temps avec des musiciens dont nous admirions le talent."

Nick Mason


"Il était au-dessus de tous. Il nous décourageait presque de jouer de la guitare. C'était une force surnaturelle, que reflètent ses disques en studio et en concert. Malheureusement je n'ai jamais eu l'occasion de jouer avec lui, et je ne l'ai rencontré qu'une fois, de manière fugitive."

Jimmy Page


"Peu de gens s'intéressent à son travail de compositeur, ce qui constitue, d'après moi, une erreur. J'ai toujours été plus influencé par ses chansons que par son jeu."

Vernon Reid


"Il s'habillait maintenant comme moi, et il se fit même pousser une petite moustache comme la mienne. Il m'avait regardé travailler et adorait ma façon de porter des bandeaux sur mes cheveux et mon style vestimentaire extravagant".

Little Richard


"Il (Brian Jones) était comme Jimi Hendrix. Il savait pas distinguer les bons mecs des salauds. Il foutait jamais à la porte des types qui étaient que de la merde. Il les laissait faire alors qu'eux étaient peut-être en train de réfléchir à la meilleure façon de le dépouiller. Et il leur offrait à boire et à bouffer..."

Keith Richards


"Pendant tout le concert, j'ai eu l'impression d'atteindre le nirvana. Il procédait par onomatopées, imitant le son des bombes, le rythme des mitraillettes, les cris, les pleurs. Lorsqu'il a interprété cette version déconstruite de The Star-Spangled Banner, l'hymne américain, ce n'était pas par provocation. Il jouait notre hymne, celui des milliers de jeunes présents à Woodstock, qui se sentaient américains, mais ne se reconnaissaient plus dans ce pays..."

Martin Scorcese


"Pour moi, Jimi n’était pas un Noir – c’était un Blanc. Il n’avait pas la tournure d’esprit d’un type de couleur et d’ailleurs il ne plaisait pas du tout au public de couleur. Il ne jouait pas une musique de couleur".

Gerry Stickels


"Jimi était mon gourou, mec. Certaines personnes pensaient qu'on étaient pédés ou qu j'étais un "groupie". Mais c'était pas du tout ça. C'est comme si j'étais à l'école en train d'apprendre à jouer la guitare solo."

Stephen Stills


"D'un point de vue masculin, il est érotique comme Mick Jagger est érotique. Pas le genre "Vous savez, je voudrais prendre ce type dans la salle de bain et le baiser". C'était une haute forme d'érotisme, d'une qualité presque spirituelle."

Pete Townshend


"Rater Jimi Hendrix fut une expérience riche d'enseignement. Je l'ai manqué parce que j'ai vu en lui que ce que je connaissais déjà, et comprenais. Aveuglé par cette familiarité partielle, et fermé à la nouveauté, je n'ai pas été en mesure de sonder l'originalité flamboyante qu'il apportait à la musique populaire, notamment à travers la guitare."

Lee Underwood


"C’est dans le matériel du début qu’on trouve certains des très bons trucs de Hendrix, lorsqu’il déchirait, était brutal. "Manic Depression" était ma chanson préférée de Jimi Hendrix. Plus il est devenu expérimental, moins il est devenu intéressant, et plus c’est devenu faible."

Frank Zappa


Dernière édition par Titi le Dim 1 Mar 2015 - 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titi



Messages : 3761
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Ils ont dit...   Sam 4 Fév 2012 - 20:13

Je fais remonter ce petit topic qui était perdu au fond de cette partie du forum. Pour ceux qui le découvre, il reprend toutes les citations du jeu Qui a dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubem



Messages : 330
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : Brasil

MessageSujet: Re: Ils ont dit...   Dim 28 Déc 2014 - 18:42

John Mayer:

(...)"when I listen to Hendrix, I just hear a man, and that's when it's most beautiful — when you remember that another human being was capable of what he achieved. Who I am as a guitarist is defined by my failure to become Jimi Hendrix. However far you stop on your climb to be like him, that's who you are."


(...) "quand je écoute Hendrix, je viens d'entendre un homme, et ce est quand il est plus beau - quand vous vous rappelez qu'un autre être humain était capable de ce qu'il a accompli Qui suis-je en tant que guitariste est définie par mon échec pour devenir Jimi Hendrix. Aussi loin que vous vous arrêtez sur votre ascension d'être comme lui, ce est qui vous êtes ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils ont dit...   Aujourd'hui à 2:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils ont dit...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LES FILMS, LES PHOTOS ET LES LIVRES :: Ezy Reader-
Sauter vers: