Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Sam 10 Juil 2010 - 23:38

New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]


Titres :

1. Intro ("Ainsi parla Zarathoustra"/Compte à rebours/Happy New Year)
2. Auld Lang Syne
3. Who Knows
4. Stepping Stone (I'm A Man, At Least I'm Tryin' To Be)
5. Burning Desire
6. Fire
7. Ezy Ryder
8. Machine Gun
9. Power Of Soul (Crash Landing/Paper Airplanes)
10. Stone Free (avec Sunshine Of Your Love)
11. Them Changes
12. Message To Love
13. Stop
14. Foxy Lady
15. Voodoo Child (Slight Return)
16. Purple Haze

Source : Box Of Gypsys (CD2/CD3).
1-13 : Soundboard.
13-16 : Audience.

Là encore, seuls trois titres de ce concert sont disponibles officiellement : "Auld Lang Syne", "Who Knows" (dans une version sérieusement éditée) et "Machine Gun".

Sur les 15 titres joués par le Band Of Gypsys, seulement 6 figuraient sur la setlist du premier concert... ce qui était peut-être trop pour Jimi ce jour-là.


La référence au "2001, l’Odyssée de l’espace" de Stanley Kubrick induite par le thème de Richard Strauss "Ainsi parla Zarathoustra" précédant le compte à rebours amusa certainement Hendrix, grand amateur de science fiction (qui devait se tenir dans les coulisses).
Le présentateur souhaite une bonne année à l'audience du Fillmore sur fond de "Ce n'est qu'un au revoir"... dont le Band Of Gypsys reprend le thème ("Auld Lang Syne") pour fêter dignement la nouvelle année. Hendrix applique à la mélodie toute sa science de la guitare : vibrato, feed back, sustain... Il joue ensuite quelques traits plus blues lorsque le groupe met le turbo... quelle entrée en matière !

Hendrix attaque les paroles de "Who Knows", dont c'est la première, dans un esprit similaire : "Happy New Year... Good bye 69..."
Contrairement à la version officielle, le jeu de questions/réponses auquel se livrent Hendrix et Miles est agrémenté d'harmonies vocales sur la partie de Buddy... qui ne seraient pas le fait de Billy Cox mais de Jenny Dean et d'Emeretta Marks (en tout cas, au moins selon cette dernière, Cf. les notes de pochette de "Voodoo Soup").
Le premier solo de Jimi est correct, même s'il semble un peu lointain. La qualité sonore subit d'ailleurs des fluctuations (en fin de 5ème minutes : la guitare devient difficilement audible).
Cette version ne décolle jamais vraiment (et le solo final tombe complètement à plat).

Le groupe enquille une troisième première de suite avec "Stepping Stone". Le chant de Jimi est très approximatif : pas toujours bien placé, certaines phrases sont carrément zappées. Buddy Miles s'auto caricature en jouant avec la subtilité d'un batteur de punk... Le solo de Jimi s'en ressent (la sauce ne prend pas), et c'est une version plus que dispensable proposée au final par le groupe.

Joué quelques heures plus tôt, "Burning Desire" part sur de nettement meilleures bases. Malgré quelques flottements, c'est une version correcte... interrompue de façon brutale peu après le début du passage up tempo. Le groupe n'est manifestement pas trop en contrôle à ce stade du concert.

Peut-être pour se ressouder, le groupe continue avec "Fire", premier titre depuis les débuts du groupe susceptible d'être connu du grand public.
La version est très différente de celles de l'Experience, mais pas moins réussie. Buddy Miles imprime son style par son drumming, mais aussi par ses choeurs.
Le solo de Jimi colle dans un premier temps à la version originale mais connaît des développements plus long qu'à l'accoutumée.
Buddy Miles nous gratifie de quelques breaks au moment où le groupe reprend le riff d'intro. Mais après la classique citation du "Outside Woman Blues" de Cream, nous avons le droit à une très bonne surprise : au lieu de commencer le dernier couplet, Hendrix se lance d'abord dans un solo en accords particulièrement inspiré.
Le solo final repart sur les bases de la version studio.
Le groupe ne pouvait pas mieux se relancer ! On est d'ailleurs en droit de s'interroger quant aux choix retenus sur le "Live At The Fillmore East"...

Buddy Miles lance ensuite l'introduction de "Ezy Ryder", qui ne groove pas autant que la version studio.
A la fin du titre, Hendrix explique : "J'ai oublié les paroles. Je suis désolé." Difficile de mieux résumer le titre : il attaque ainsi un court solo au premier couplet... alors qu'il n'a chanté que deux phrases !
Malgré des blancs, on note du mieux ensuite... mais insuffisamment pour sauver cette version, dont le manque de direction rend le tout moyennement cohérent. A noter tout de même un solo final intéressant, comportant un bon passage où la guitare et le chant sont à l'unisson.

Hendrix annonce le titre suivant, "Machine Gun", qui est au Vietnam ce que Guernica fut à la guerre civile espagnole.
Les deux premiers couplets sont suivis d'un premier solo peu saturé, qui manque de direction.
Hendrix lance le riff "No Quarter" pour attaquer le couplet suivant : les choeurs ne sont malheureusement pas toujours très justes, et contrairement au lendemain, un peu à coté de la plaque. Le couplet qui suit en est d'ailleurs exempté.
Hendrix commence un court solo avec son octaver au son si spécifique (Octavio) mais il manque de sustain, et n'insiste pas : là encore, un manque de direction se fait sentir.
Il reprend le chant puis enclenche le fuzz, et commence taper le dos du manche de sa Strat pour instaurer un climat inquiétant.
Contre toute attente, la version décolle à la 10ème minute. Hendrix met le turbo et joue un solo hyper intense, volontairement peu mélodique ; le point culminant étant peut-être la citation de "Taps" (le fameux thème de quelques notes joué en hommage aux militaires morts au combat).
La version manque trop de cohésion pour être inoubliable...

La longue introduction instrumentale de "Power Of Soul" est l'occasion pour Hendrix de reprendre pied avec les arrangements complexes de sa composition. La partie chantée est jouée d'une traite, sans solo sur le riff de basse en La mineur, mais bien menée.
Hendrix concède au public : "On n'a pas encore fini celle-là. Nous n'avons vraiment terminé aucune de ces chansons."

C'est donc presque logiquement que le groupe enchaîne sur "Stone Free", titre connu du répertoire Hendrixien.
Comme pour "Fire", le traitement du matériel de l'Experience par le Band Of Gypsys s'avère intéressant.
Buddy Miles marque là aussi son empreinte par ses choeurs (qui sont bien vus... et présentent là encore des harmonies vocales) et son jeu sur les toms lors des couplets (même s'il semble un peu cafouiller avant d'attaquer le second couplet).
Hendrix débute son solo très saturé, en laissant résonner ses accords jusqu'au feed back avant de se lancer dans un chorus qui retombe un peu avec une série de tirés à l'unisson suspecte. Mais il se relance aussitôt avec le "Casse-noisette" de Tchaïkovski. Billy Cox tourne lui imperturbablement autour d'un riff proche de celui d’"Astro Man". Hendrix joue ensuite dans un registre assez rare chez lui : il se fait minimaliste, laissant la densité sonore initiale retomber jusqu'au silence. Peut-être qu'une meilleure qualité audio permettrait de mieux apprécier ce passage ?
Buddy Miles se lance alors dans un solo de batterie assez étrange, alternant des passages presque silencieux faisant penser à un certain free jazz avec des rythmes assez funky bien sentis.
Hendrix marque son retour par un "Yeah", et embraye sur un solo assez furieux, très rythmique où il cite "I Feel Fine" à 200 km/h avant de jouer un solo en accords dans le style de celui de Woodstock.
Il remet son octaver en marche et présente le thème de "Cherokee Mist"... avant de jouer un couplet et un refrain de "Sunshine Of Your Love".
Après plus d'un quart d'heure, Hendrix reprend le chant avec le refrain de "Stone Free", puis termine avec des variations sur deux accords... ce qui nous donne tout de même une version de 17 minutes au final !

Buddy Miles permet à Jimi de souffler en alignant sa plus longue version de "Them Changes" des 4 concerts.
Le solo de Jimi, un peu sous-mixé, est relativement bref. Buddy Miles passe du susurrement flirtant avec le silence aux cris frénétiques du preacher jusqu'au riff final... Le tout traîne en longueur.

Hendrix reprend les commandes sur "Message To Love", avec une version plus aboutie que celle précédemment jouée à Woodstock. Bien que Jimi précise qu'ils n'ont "pas fini celle-là non plus", la version est compacte (pas de digression cette fois-ci) et passe plutôt bien.

Comme lors du premier concert, Buddy Miles reprend "Stop", dans une version solide, parfaitement accompagné de ses deux compères. Le solo de Jimi est malheureusement un peu en retrait à mon goût...
En fin de morceau, l'enregistrement bascule sur la bande "audience", plutôt correcte au regard des critères de l'époque.

Hendrix annonce ensuite "Burning Desire" (qu'il a déjà joué plus tôt !) mais joue en fait un troisième titre de l'Experience, un des classiques du groupe : "Foxy Lady". La version est moins violente que celle de l'Experience, mais le jeu plus relâché du Band Of Gypsys a aussi son charme.
Hendrix débute son solo en reprenant celui de la version studio (comme d'habitude) avant de se lancer dans une très longue improvisation assez réussie, terminant à nouveau en decrescendo. Il salue le public, reprend son solo mais interrompt au moment du refrain, très désaccordé, commençant juste les toutes premières mesures de "Purple Haze" avant de quitter la scène.

Hendrix attaque le rappel avec "Voodoo Child (Slight Return)", autre grand classique de l'Experience.
Le solo central de Jimi n'est pas l'occasion de longs développements, mais l'intensité est là.
On note quelques problèmes de justesse lors du second couplet, suivi par un solo bref mais intense, enchaînant directement sur "Purple Haze". Les couplets souffrent de problèmes de justesse, que Jimi récupère lors du solo (joué texto)... mais qui plombent définitivement le dernier couplet, assez brouillon.
Buddy Miles est un peu trop carré à mon goût sur ce titre. Et sa petite séance de scat sur le solo final de Jimi (avec les dents) ne rajoute rien.

Conclusion : Quelques bonnes surprises... mais une performance décevante. Paroles oubliées, titres pas finis : C’est pourtant le même groupe qui était sur scène seulement quelques heures plus tôt !
Jimi avait peut-être commencé son réveillon un peu trop tôt…





Dernière édition par Ayler le Mar 16 Nov 2010 - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mar 13 Juil 2010 - 23:07



Dernière édition par Mousme le Dim 18 Sep 2016 - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mar 13 Juil 2010 - 23:08



Dernière édition par Mousme le Dim 18 Sep 2016 - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mar 13 Juil 2010 - 23:08



Dernière édition par Mousme le Dim 18 Sep 2016 - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mar 13 Juil 2010 - 23:09



Dernière édition par Mousme le Dim 18 Sep 2016 - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mar 13 Juil 2010 - 23:10



Dernière édition par Mousme le Dim 18 Sep 2016 - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 14 Juil 2010 - 21:32

Il existe un Merge de ce concert, dont voici les notes :

Vibratory / Fillmore 1969 Merge Final Version 2.01

This merge was compiled from the best sources available.
The Hellman tape (3rd source) was de-hissed above 13Khz untill 13:40 into "Stone Free", above 15Khz after 13:40 into "Stone Free".
2nd Source was de-hissed above 12500Hz
The Soundboard source wasn't touched.

The audience sources were used complimentary to the soundboard source.
It sounds less claustrophobic due to hall acoustics.

Last three songs were not recorded on soundboard.
These songs are audience tape only.

2nd source (The-Forget-About-It tape) right channel.
3rd source (Hellman tape) left channel.
Soundboard Stereo in the middle.


Dernière édition par Electric Thing le Mer 21 Juil 2010 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 14 Juil 2010 - 21:33

La chronique de Down Beat Magazine qui a suivi ce concert :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 14 Juil 2010 - 21:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 14 Juil 2010 - 21:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Jeu 19 Aoû 2010 - 17:30



Dernière édition par Mousme le Dim 18 Sep 2016 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mar 16 Nov 2010 - 10:53

Ayler a écrit:
Source : Box Of Gypsys (CD2/CD3).
1-13 : Soundboard.
13-16 : Audience.

Là encore, seuls trois titres de ce concert sont disponibles officiellement : "Auld Lang Syne", "Who Knows" (dans une version sérieusement éditée) et "Machine Gun".

La publication de West Coast Seattle Boy: The Jimi Hendrix Anthology change quelque peu la donne : de trois, on passe à six titres publiés officiellement. "Fire", "Stone Free" et "Foxy Lady" (trois titres de l'Experience) font ainsi leur entrée dans le catalogue officiel. "Stone Free" et "Foxy Lady" présentent des coupes notables. Le solo de batterie de Buddy Miles est sérieusement amputé sur "Stone Free", et la reprise de "Foxy Lady" (en fin de morceau) supprimée. Musicalement, ces cuts sont parfaitement justifiés. La présence de "Foxy Lady" (jusque là uniquement disponible en enregistrement amateur) nous apprend enfin que la fin du concert a elle aussi été enregistrée professionnellement.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Dim 23 Jan 2011 - 18:32

DOWN BEAT - ‘Caught In The Act’ by Chris Albertson :
“It was in many ways a special evening. A new year was about to be rung in, a chaotic decade was coming to an end, and one of the star exponents of the music that so coloured that decade was changing directions. Spending New Year’s Eve at the Fillmore is not exactly my idea of a fun way to ring out the old, but I must say the management had done it’s best to lend a holiday touch to the proceedings - from donning it’s ushers in greeting-inscribed sweatshirts to placing a small metal tambourine at each seat and projecting, on the large movie screen behind the stage, a caricature of Guy Lombardo, baton in hand.
The late concert was scheduled to begin at 10:30, but the doors did not open until 11:00 and another 20 minutes passed before the house lights dimmed, Lombardo faded away and the screen showed a film of various black youngsters leaving their respective Harlem homes, gathering by a subway entrance, riding the train, emerging in Greenwich Village, running down Second Ave. and through the doors of the Fillmore East. A quick fade-out and the same youngsters, 20 of them, came running down the aisles of the theatre (this time ‘live’) and onto the stage. A cute and effective way of introducing the Voices Of East Harlem and begin the evening’s programme.
The Voices were formed about a year and a half ago, with the help of urban development programs and an energetic. strong-voice adult Gospel singer named Bernice Cole. Under the guidance of Miss Cole, the group has developed into a spirited choir that can swing, as it certainly did on this occasion, through a repertoire of Gospel and Pop with infectious vivacity. It was getting close to midnight when Miss Cole appeared and added her powerful voice to a few Gospel numbers, which had the capacity audience smacking its toy tambourines. The Fillmore East be came, for a moment, a gigantic store front church and 20 youngsters from the streets of Harlem had shared a part of their heritage with 2,639 appreciative downtown hippies and gloriously demonstrated where it all came from. At three minutes before midnight, a large clock was projected on the screen. The youngsters had danced off stage amid deafening sounds of approval, and the sound of the tambourines grew increasingly louder as the big second hand brought us closer to the New Year. I braced myself as large figures appeared superimposed on the clock for the countdown of the last 10 seconds-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1. It was 1970 and the new decade was roared in by the playing of the awesome opening of Richard Strauss’ ‘Also Sprach Zarathustra’ popularised by it’s use in the movie 2001. With its playing the screen was lifted, revealing the inner workings of the Joshua Light Show, which now projected its multicolored images on the cheering crowd. After a few thousand ‘Happy New Years’ the screen slipped back into place, Joshua and his gang cast their imagination on it, and the star of the show, Jimi Hendrix, intoned a most unusual rendition of Auld Lang Syne, turning it into a bluesy thing of strange beauty. Hendrix was changing directions - a new group and a new repertoire. It is no longer the Jimi Hendrix Experience but rather Jimi Hendrix: A Band Of Gypsys, with Buddy Miles (formerly of the Electric Flag and the Buddy Miles Express), drums and Billy Cox (an Army buddy of Hendrix’s), electric bass. As for the repertoire, the emphasis is entirely on the blues. The result is promising. I say promising because Hendrix had not yet had time to fall into his new groove. He is still over amplified through his three unit system, and he still resorts to such crowd - pleasing tricks as playing his guitar with his teeth. There was less of this gimmickry than usual, however, and I suspect that he will eventually give it up. That ability of his to utilize fully the technical possibilities of his instrument, combined with his fertile musical imagination, makes him an outstanding performer.
His feeling for the blues is strong, and his application of electronic sound effects to the
most traditional aspects of the Fillmore audience that many a tambourine stirred. Hendrix never really has considered himself much of a singer, and he is right. Perhaps that is why he let his guitar drown out his voice each time he sang while he did not allow it to interfere with Miles’ vocals. Miles is a good blues singer, and I think Hendrix would be wise to let him handle that department. His work on the drums is not bad, but it cannot stand comparison with numerous jazz drummers. It appears Hendrix is finding where he should be at, and he might well emerge as the greatest of the new blues guitarists. I can only hope that he learns that it is not necessary to amplify to or past the point of distortion. Lesser talents might need that: he doesn’t. I did not cherish the idea of spending my New Year’s Eve at the Fillmore, but as it turned out, it was a rewarding experience.” [blah, blah, blah, ho-hum]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Dim 1 Avr 2012 - 17:28



Dernière édition par Mousme le Dim 18 Sep 2016 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Dim 1 Avr 2012 - 22:01

Wow !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 18 Avr 2012 - 17:51



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 18 Avr 2012 - 17:51

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 18 Avr 2012 - 17:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 18 Avr 2012 - 17:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 18 Avr 2012 - 17:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 18 Avr 2012 - 17:53







Dernière édition par Electric Thing le Mer 18 Avr 2012 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2505
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Mer 18 Avr 2012 - 17:54





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Dim 18 Sep 2016 - 11:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Dim 18 Sep 2016 - 11:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Dim 18 Sep 2016 - 11:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]    Aujourd'hui à 12:48

Revenir en haut Aller en bas
 
New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Second concert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Live At The Fillmore East (1999)
» At Fillmore East (1971)
» Procès de Jimi à Toronto : Mai, juin et décembre 1969
» New York (Salvation) : 10 septembre 1969
» Miles At The Fillmore - Miles Davis 1970: The Bootleg Series Vol. 3 (4CD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Hendrix Live-
Sauter vers: