Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Sam 10 Juil 2010 - 23:37

New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]

Titres :

1. Power Of Soul (Paper Airplanes)
2. Lover Man
3. Get My Heart Back Together (Lonesome Train)
4. Them Changes
5. Izabella
6. Machine Gun
7. Stop
8. Ezy Rider
9. Bleeding Heart
10. Earth Blues (Earth Blues Today)
11. Burning Desire  

Source : Box Of Gypsys (CD1).
1-5 : Sounboard.
6-11 : Audience.  


Seuls les titres 3, 4 et 5 sont disponibles officiellement, sur le double CD "Live At The Fillmore East".  

Peu d'albums ont fait l'objet d'autant de controverses que le "Band Of Gypsys". En effet, mis à part "Machine Gun", unanimement saluée comme étant l'une des oeuvres majeures du guitariste, le reste de l'album (et par extension les concerts qui ont donné lieu à ce Live) continue de partager amateurs, critiques et musiciens.
En résumant au plus court, disons que la presse rock a été globalement déçue par une oeuvre qui marquait, selon elle, un recul créatif vis-à-vis d'"Electric Ladyland" (via un retour au r'n'b), et qui n'aurait pas dû sortir de l'avis de Jimi Hendrix lui-même.
Inversement, beaucoup voient dans le Band Of Gypsys un groupe fondateur jetant les bases de nombreux courants musicaux des années 1970 : rock funk (Parliament/Funkadelic), jazz rock (Miles Davis, Mahavishnu) etc... Miles Davis note d'ailleurs dans son autobiobraphie que c'est son album préféré de Jimi.  

Buddy Miles est au coeur de ces controverses : d'une part pour sa personnalité, ses rapports avec Hendrix (mais ce n'est pas ici l'objet de cette chronique), et d'autre part pour son apport musical, loin d'être neutre dans la mesure où il est triple car il officie en tant que batteur, chanteur et compositeur.
En fait, Buddy Miles présente une dichotomie qui n'est pas sans rappeler celle de Jimi Hendrix : c'est un musicien novateur aux racines ancrées dans la tradition. Les proportions ne sont toutefois pas les mêmes, et Buddy Miles joue (trop) souvent le rôle du "soul brother", ponctuant de ses célèbres "yeah" des parties de batterie très carrées, "qui applatissent tout" dixit Purple Jim.
C'est sans doute le talon d'Achille du musicien... mais on ne peut le limiter à ça : quelques semaines après ces concerts, ne rentre-t-il pas aux Record Plant Studios avec John McLaughlin (en février 1970, avec Alan Douglas comme producteur) où ils graveront "Devotion", pierre angulaire du jazz rock où McLaughlin propose ni plus ni moins qu'un proto-Mahavishnu Orchestra.
Son CV est loin de se limiter à ces sessions, avant (avec l'Electric Flag) comme après (son Live avec Carlos Santana).
Bref, Buddy Miles est capable du meilleur... comme du pire : excellent musicien certes, mais parfois auteur de fautes de goût étonnantes à ce niveau.


C'est le premier des 4 concerts donnés au Fillmore par le Band Of Gypsys qui affiche le répertoire le plus radical : Hendrix ne joue non seulement aucun de ses hits, mais il ne reprend pas même un seul titre gravé sur disque par le Jimi Hendrix Experience !
Bonne ou mauvaise, la réputation du Band Of Gypsys ne s'est pas faite sur ce concert : l'album éponyme n'en contient aucun titre.  

"Power Of Soul", que Hendrix annoncera sous le titre de "Paper Airplanes" avant d'attaquer le troisième titre, est en rupture complète avec le style développé par le Jimi Hendrix Experience. La structure de la chanson, très complexe, est définie par plusieurs lignes de basse, où Billy Cox montre les qualités techniques que Jimi désespérait de trouver chez Noel Redding.
Le jeu de Buddy Miles colle parfaitement à l'esprit de la composition, qui navigue selon les passages entre un blues assez funky et un jazz rock encore naissant.
Le Band Of Gypsys donne ici la pleine mesure de son potentiel : ce n'est pas un hasard si, avec "Machine Gun" et "Them Changes", c'est le seul titre joué aux 4 concerts.
Cette version risque pourtant de rester à jamais officieuse : la voix est quasiment inaudible, ce qui rend la critique de la partie chanson difficile !
"Power Of Soul" n'est pas dénuée pour autant d'intérêt. D'une part car les parties instrumentales sont excellentes, mais plus encore en raison des deux minutes trente d'introduction.
Solo central très bref de Jimi cette fois-ci.

Le chant est mixé plus en avant sur "Lover Man", même si le niveau reste légèrement insuffisant (il s'améliore durant le morceau). C'est une version solide... ce qui n'a rien de surprenant : bien qu'inédit discographiquement, "Lover Man" est un classique du répertoire Hendrixien, tous groupes confondus.  

Tous les problèmes de son sont réglés sur "Get My Heart Back Together (a.k.a.) Hear My Train A Comin'", qui est le premier titre de ce concert à connaître la reconnaissance d'une édition officielle. Publié en 1986 sur le confidentiel "Band Of Gyspsys 2", on le retrouvera d'abord comme bonus track de la réédition parue en 1991 de l'album "Band Of Gypsys" avant qu'il ne termine logiquement sur le premier CD du "Live At The Fillmore East" (de loin le meilleur).
Là encore, Hendrix n'avance pas en territoire inconnu, même si le tempo est plus soutenu qu'avec l'Experience.
Le chant de Jimi est excellent, très émouvant.
Dans son premier solo, il fond traits blues et feed back dans une même intensité, avant d'enclencher la wah-wah (mais avec un son plus clair) pour un passage plus calme servant d'introduction au dernier couplet.
Le second solo, dans une veine très proche de la première partie du premier (les coups de vibrato en plus), n'est pas moins remarquable.
Preuve de l'excellence de cette prise : Hendrix et Kramer l'ont mixée le 5 février 70, dans l'hypothèse de l'inclure dans l'album du groupe.  

Hendrix annonce ensuite au public que Buddy Miles va interpréter "Them Changes", laissant ainsi au batteur le soin de prendre le devant de la scène. C'est au fil des années que "Them Changes" s'imposera comme son classique (la version studio du Buddy Miles Express n'était pas encore sortie). Buddy donne d'ailleurs ici le meilleur de lui-même, justifiant la présence de cette version sur le "Live At The Fillmore East" : elle est d'un niveau comparable à celle retenue sur l'album original.
Hendrix joue parfaitement son rôle de sideman de luxe.

Le groupe livre une version compacte d'"Izabella", particulièrement réussie. Sa présence sur le "Live At The Fillmore East" ne souffre d'aucune discussion. Le chant se pose parfaitement sur la rythmique tissée par Cox & Miles.
Marque de fabrique du Band Of Gypsys, Hendrix double à deux reprises la ligne de basse à l'unisson (avant de commencer son solo et sur le final). Son solo est assez court, mais bien senti (c'est sur la rythmique des couplets qu'il fait son chorus).
C'est malheureusement la dernière version Live de ce titre...

Hendrix enchaîne avec "Machine Gun" et l'auditeur avec la bande de qualité "audience". Cette mauvaise nouvelle est à tempérer : la qualité audio reste relativement satisfaisante, et permet de se faire une idée assez précise du reste de la performance.
Seule version inédite de "Machine Gun" au Fillmore, la première création par le Band Of Gypsys est une réussite. Sans doute la meilleure derrière la version mythique du premier concert du lendemain.
Le chant y est là aussi réussi, mais contrairement au lendemain, on retrouve le couplet commençant par "Over younder stands a mother..."
Hendrix effectue son solo sur le second riff (que l'on pourrait qualifier de proto-"No Quarter", en raison de sa parenté avec le riff de Led Zeppelin), dont le climat inquiétant est renforcé par les chromatismes descendants des choeurs de Billy et Buddy.
Prendre des risques sur scène n'a jamais fait peur à Hendrix : pas une des 4 versions de "Machine Gun" jouées au Fillmore n'a la même structure. Les riffs adoptés sur le chant et les soli varient d'une prise l'autre !
Le solo central de Jimi est très intense, mais moins long que le lendemain (la prise est d'ailleurs notablement plus courte). De quoi regretter que cette prise soit seulement "audience"...
Le scat de Buddy Miles qui suit ne joue pas en sa faveur : sa courte touche soul/funky est hors sujet dans le contexte émotionnel de "Machine Gun".
De même que les "Shoot him down, shoot him down, shoot him down" qu'il place quand Jimi reprend son chant, dont la sobriété semble échapper à Buddy Miles... C'est le seul bémol de cette version.
Le solo final est constitué d'intéressantes variations avec le riff servant d'introduction.

Buddy Miles reprend les commandes avec "Stop", une reprise de Howard Tate. Là encore, c'est le genre de titre que seul le Band Of Gypsys pouvait tenter. Il y a du travail derrière : les harmonies vocales qui servent les arrangements ne sont pas le fruit du hasard. Buddy Miles est ici comme un poisson dans l'eau.
Servi par les tirés de Jimi, le solo est remarquable : sobre et mélodique. Entendre Jimi sur une grille d'accords peu explorée est un plus.  

Souvent joué le long des concerts de 1970, c'est ici la première d'"Ezy Ryder". Là encore, je pense qu'il y a de quoi regretter une prise "soundboard" car la version semble compter parmi les meilleures jouées Live. Le travail des longues heures de répétition est servi par une énergie communicative. Buddy Miles est peut-être trop carré en deuxième partie mais son "Stone... crazy" relance bien la machine.

Sans surprise, "Bleeding Heart" d'Elmore James est livré dans une superbe version : les trois musiciens sont en territoire connu. C'est le seul blues classique (12-bar blues) livré par Hendrix au Fillmore. Hendrix ne se rate que très rarement dans ce genre d'exercice (justement peut-être parce que pour lui, ce n'en est pas un, d'exercice).
Jouées mid-tempo, Hendrix attaque les 12 mesures d'introduction avec des traits blues incisifs, mais très classiques.
Sans atteindre la perfection de la version du Royal Albert Hall, le chant est là encore très bon.
Dès le début de son solo, Hendrix renvoie Buddy Guy à ses études, et nous propose deux premiers cycles d'une grande intensité (jouant avec les tensions, mais sans aller jusqu'au paroxysme atteint par les versions Live de "Red House") avant de terminer son solo par un cycle plus relâché, plus dans l'esprit d'un BB King.
Il flirte même avec Wes Montgomery lors du dernier couplet avec un passage en octaves inspiré.

Sur "Earth Blues", Hendrix s'éloigne considérablement de l'univers de l'Experience. Ce mélange de rock funky et de gospel est typique du Band Of Gypsys, qui présente à ce concert une version a priori plus convaincante que celle publiée officiellement en 1999. Pas facile de juger du chant lorsque la qualité audio est moindre... mais le solo de Jimi est structuré, et l'ensemble cohérent.

Le groupe termine sa performance par "Burning Desire", une des compositions les plus complexes jamais jouées Live par Jimi.
La partie calme centrale est celle qui souffre le plus de la prise de son "audience". Mais les parties énergiques sont efficaces, montrant là encore que le travail du groupe a porté ses fruits.


Conclusion : ce 31 décembre 1969, les attentes du public étaient considérables ; le seul raté de ce premier concert que l'Histoire retiendra réside dans son enregistrement professionnel. Seuls trois titres étaient publiables en l'état.
La performance du Band Of Gypsys est immaculée : il n'y a pas de temps mort, ni de problème de justesse ; au minimum solide, elle est souvent exceptionnelle.
Un tel concert aurait pu sans problème faire l'objet d'un Live sans cut présentant l'intégralité du concert.


Dernière édition par Ayler le Jeu 15 Sep 2016 - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Mer 14 Juil 2010 - 21:27

Excellente analyse de Michael Fairchild (reprise par Keith Shadwick au passage) du premier concert du BOG, qu'il juge comme étant le meilleur des 4 :

In 1968, Fillmore East owner Bill Graham declared his distaste for Jimi's stage antics. Legendary critic Ralph Gleason quoted Graham saying to Hendrix, "You got on the bloody stage and you gave them the tongue, and you socked it to that girl and she wet her pants...but what did you give her? Does she know that you really know something about phrasing slow blues?"

So no one was surprised when reports of a confrontation between Jimi and Graham were filtered through the press following four Band Of Gypsys' concerts (featuring Hendrix, bassist Billy Cox, and drummer Buddy Miles). The BOG performed two sets at Graham's Fillmore East on New Year's Eve 1969, and two sets the next night for New Years Day 1970. In Graham's own words, his rap at Jimi went like this: "[Jimi] played the first set. And we were changing audiences from the early show to the late show...And he said, 'What'd you think?' I said, 'Well, you were one big giant shuck, man...You were a shuck from the beginning to end...you humped the guitar and put fire to it and you stuck it behind your back and you picked it with your teeth...you did everything except one thing: You forgot to play! You stunk." According to legend, Jimi performed the remaining three shows stock still. Parts of these "stock still" performance were eventually released as Band Of Gypsys (Capitol).

Bill Graham was actually fond of Jimi and the two of them shared respect for each other. However, the recordings and videos of the New Year shows don't support Graham's colorful account of what took place on stage. The recording from that first show (which Graham panned) reveals that Jimi did not play a single note with his teeth. More importantly, there is no lapse in Jimi's consistently brilliant guitar work. If Jimi performed visual gyrations during that first show, they were few and extremely limited. In fact, the verv first Gypsys' show was the only one where Jimi refrained from playing familiar Experience hits. The recording reveals music either too complex or too well composed to have accommodated any guitar humping. If Jimi did contort himself, it certainly did not detract from the first-rate quality of his music!

The whole tenor of the first show was one of leaving the past Experience image behind. Unlike the later shows, Jimi remained in tune and completely in control of the music. This is also the only one of four shows to contain a formal blues, Peoples, Peoples, Peoples, so Graham really shouldn't have been complaining about Jimi not showing that he "really knows something about phrasing slow blues." Each of the next three shows reached beautiful peaks, but these shows (after Jimi's "confrontation with Graham) also contain out-of-tune guitar work and faltering passages. The point is that the very first show, when compared with the later three shows, is in fact the tightest, most exuberant and, as a whole, the best of the four.


Source : http://www.rockprophecy.com/unknown.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Mer 14 Juil 2010 - 21:29

Citation :
fonkyfreak a dit : Manifestement, Jimi n'était pas prévu au départ pour les deux soirées des 31 décembre et 1er janvier, mais aux 2 et 3 janvier.
Blood Sweat & Tears devait avoir la place et a finalement été reculé aux 26-28 décembre, Lighthouse et Cold Blood a récupéré le créneau des 2 et 3 janvier et Ike&Tina et Mongo Santamaria maintenus aux 9 et 10 janvier comme l'attesterais cette photo des technicos du Fillmore en train de changer le line-up à l'extérieur :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 3 Sep 2010 - 21:01

Je suis revenu à ce concert aujourd'hui en voiture. Jimi joue vachement bien ici mis à part les brouillons "Ezy Ryder", "Earth Blues" et "Burning Desire". Mais, un concert avec "Hear My Train", "Machine Gun" et "Bleeding Heart" mérite une publication haute qualité (ça va venir cette décennie). Seul bémol, et cette énorme, l'affreuse batterie et voix de Mad Muddy Biles !! geek :monkey:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
Festwayne



Messages : 66
Date d'inscription : 16/11/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Dim 5 Déc 2010 - 21:00

Le reste du concert est-il publiable ?
Je veux dire, avec toute la technologie des studios de maintenant, n'est-il pas possible d'améliorer la qualité audio des autres titres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Dim 5 Déc 2010 - 21:09

Mais ce concert a été enregistré avec une qualité irréprochable (à l'exception possible du chant des premiers titres) ! C'est juste que les bandes ne circulent pas...

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Festwayne



Messages : 66
Date d'inscription : 16/11/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Dim 5 Déc 2010 - 21:14

Ah, ok ! Tant mieux alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Dim 5 Déc 2010 - 21:20

Ayler a écrit:
Mais ce concert a été enregistré avec une qualité irréprochable (à l'exception possible du chant des premiers titres) !
Cela peut expliquer pourquoi un second micro chant a été rajouté pour le second concert du même jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Dim 5 Déc 2010 - 21:35

Oui.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Dim 23 Jan 2011 - 18:24

DOWNBEAT [31 December, 1st show Fillmore E review] by Chris Albertson:
“The result is promising. I say promising because Hendrix had not yet had time to fall into his new groove. He is still over-amplified through his three-unit system, and he still resorts to such crowd-pleasing tricks as playing the guitar with his teeth. There was less of this gimmickry than usual however, and I suspect he will eventually give it up. Hendrix never really has considered himself much of a singer, and he is right. Perhaps that is why he let his guitar drown out his voice each time he sang, while he did not allow it to interfere with Miles' vocals. Miles is a good blues singer, and I think Hendrix would be wise to let him handle that department. His work on drums is not bad, but it cannot stand comparison with numerous jazz drummers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 19 Déc 2014 - 14:11

En première partie pour le deux nuits au Fillmore, voici The Voices Of East Harlem en août 70 :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
Tontonjimi



Messages : 2176
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 43
Localisation : Dunkerque (France)

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 19 Déc 2014 - 14:16

un mois pile poile avant... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Jeu 15 Sep 2016 - 21:26


_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:27


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Ven 16 Sep 2016 - 9:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]    Aujourd'hui à 22:19

Revenir en haut Aller en bas
 
New York (Fillmore East) : 31 décembre 1969 [Premier concert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Live At The Fillmore East (1999)
» At Fillmore East (1971)
» Procès de Jimi à Toronto : Mai, juin et décembre 1969
» New York (Salvation) : 10 septembre 1969
» Miles At The Fillmore - Miles Davis 1970: The Bootleg Series Vol. 3 (4CD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Hendrix Live-
Sauter vers: