Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Loose Ends (1973)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Loose Ends (1973)   Sam 10 Juil 2010 - 17:09

Loose Ends (1973)



Face 1

1. Come Down Hard On Me Baby
2. Blue Suede Shoes (Carl Perkins)
3. Jam 292
4. The Stars That Play With Laughing Sam's Dice
5. Drifter's Escape (Bob Dylan)

Face 2

1. Burning Desire
2. Born A Hoochie Koochie Man (Willie Dixon)
3. Have You Ever Been (To Electric Ladyland)


Dernier recueil de titres studio inédits de l'ère Jeffery, "Loose Ends" est produit par un certain Alex Trevor. Derrière ce pseudonyme se cache en fait John Jansen, mais ce dernier refusa que son nom soit associé au projet (publié par Polydor refusé par la Warner). Contrairement à "War Heroes", la mauvaise réputation de cet album est pour le coup justifiée : seul un couple de titres méritait une publication officielle.


L'album s'ouvre sur "Coming Down Hard On Me Baby", un candidat potentiel au quatrième album studio de Jimi dont les séances datent de mi-juillet 1970. C'est un titre dont la tonalité se rapproche de "Bleeding Heart", en plus funky encore. Les paroles, ouvertement sexuelles, renvoient peut-être à la relation fiévreuse de Jimi avec Devon Wilson, la muse noire des dernières séances studio.
Même si le titre n'est manifestement pas terminé, il y a de très bons éléments dès ce stade : une voix posée et sensuelle, une ligne de basse qui groove à mort, et même un avant-goût de ce que le blues funky pourra donner de meilleur quelques années plus tard.

L'enthousiasme naissant retombe dès la plage suivante, une reprise du "Blue Suede Shoes" de Carl Perkins enregistrée lors de la fameuse session studio du Band Of Gypsys au Record Plant datant du 23 janvier 1970, où Jimi retrouvait un niveau d'inspiration à la hauteur de son talent.
Au regard de ce qui a été enregistré ce jour-là, présenter cet extrait relève de la faute professionnelle. D'une part la longue introduction où Jimi s'amuse avec les paroles de "Heartbreak Hotel" (autre titre d'Elvis Presley) avant d'expliquer à Buddy Miles comment jouer l'intro du titre est particulièrement mal venue en début d'album (et purement anecdotique), mais surtout, le fondu final intervient au début de la jam (qui dura en tout 11 minutes), alors que Jimi commence à peine son solo...

La plage suivante ("Jam 292") porte bien son titre : c'est effectivement une jam, toutefois relativement structurée, comme une autre prise publiée sur "Jimi Hendrix :Blues" le laisse entendre. Il y a un travail de mise en place de différents riffs basés sur une grille de blues, avec quelques fulgurances guitaristiques de la part de Jimi.
Une version complète de cette prise est désormais disponible sur le "Hear My Music" publié par Dagger Records, où le titre est autrement mieux contextualisé (d'autant que le label alternatif officiel se propose de livrer des titres destinés aux seuls amateurs invétérés de Jimi, et pouvant présenter un degré d'exigence inférieur à celui d'un album studio classique).

"The Stars That Play With Laughing Sam's Dice", face B du "Burning of the Midnight Lamp" en 1967, doit sa présence ici au fait que le titre soit remixé : le solo de guitare de Jimi est nettement plus en avant que sur le 45 tours original. Mais entendre un titre aussi psychédélique après les trois premières plages, autrement plus terriennes, détonne littéralement : l'ordre des titres manque cruellement de cohérence.

Le dernier titre de la première face, une reprise du "Drifter's Escape" de Bob Dylan, constitue l'autre moment fort de "Loose Ends". C'est en effet une relecture magistrale, qui aurait avantageusement remplacé non seulement les temps morts de "War Heroes", mais aussi les faiblesses de "First Rays Of The New Rising Sun".
L'arrangement est fort différent de la version présentée par Dylan sur "John Wesley Harding" : la ligne de basse obsessionnelle de Billy Cox est traversée par les interventions guitaristiques névrotiques de Jimi, qui servent à merveille une de ses bonnes performances vocales.
Hendrix recule ici les limites de sa propre musique.


La seconde face de "Loose Ends" n'a malheureusement pas les grands moments de la première. Constituée de trois titres seulement (dont une reprise), elle ne présente qu'un seul inédit de Jimi.

"Burning Desire" est le titre le plus intéressant de cette seconde face. C'est une des compositions les plus complexes de Jimi, dont il n’existe malheureusement pas de version définitive. Celle-ci est peut-être la meilleure, même si elle est loin d'être exempte de critiques : la qualité audio est inférieure à ce qu'on est en droit d'attendre d'un album studio officiel d'une part, mais surtout la performance est loin d'égaler celle d'autres démos de Jimi publiées officiellement (les choeurs de la deuxième partie sont même complètement faux à un moment).
Un titre imparfait donc, mais dont la réédition sur "The Baggy's Rehearsal Sessions" par Dagger Records se justifie sans problème. La prise présentée ici est en effet très réussie... pour une répétition.

On enchaîne directement avec un autre titre enregistré le 18 décembre 1969 : "Born A Hoochie Koochie Man". Le groupe attaque le classique de Muddy Waters alors que la répétition touchait à sa fin. Hendrix est manifestement de bonne humeur… un peu trop même ! La version n’est pas vraiment sérieuse, et même si son solo est excellent, la version ne rivalise pas avec celle de l’Experience à la BBC.

L'album se clôt avec "Have You Ever Been (To Electric Ladyland)", dans une version éditée ne laissant entendre que la seule guitare de Jimi. Si un tel choix se justifie sans trop de problème sur le coffret pourpre, le procédé semble plus limite dans le cadre d'un album. Pour autant, savourer le jeu de guitare rythmique aérien de Jimi reste un plaisir...

Sont à ce jour disponibles officiellement :
- "The Stars That Play With Laughing Sam's Dice" et "Drifter's Escape" sur "South Saturn Delta", publié en 1997 ;
- "Come Down Hard On Me Baby" et "Have You Ever Been (To Electric Ladyland)" sur le coffret "The Jimi Hendrix Experience Box Set" publié en 2000 ;
- "Burning Desire" et "Born A Hoochie Koochie Man" sur "The Baggy's Rehearsal Sessions" (Dagger records) ;
- "Jam 292" (dans une version complète) sur "Hear My Music" (Dagger Records).
Seul "Blue Suede Shoes" n'est plus disponible officiellement.

A ce stade, personne n'aurait pu imaginer qu'on puisse publier encore plusieurs albums studio inédits de Jimi Hendrix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Sam 10 Juil 2010 - 17:12

« La dernière - et la pire - production de l'ère Jeffery. Le bien nommé Loose Ends est un recueil hétéroclite de matériel définitivement inférieur de Hendrix. »
— John McDermott, In Hendrix: Setting The Record Straight de John McDermott avec Eddie Kramer (1992)

Les pochettes d'autres pressages, aussi moches :



A faire peur à un enfant...



Même pas bien dessinée !

Une réédition de 1983 :



Dernière édition par Ayler le Sam 10 Juil 2010 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Sam 10 Juil 2010 - 17:14

V.O. de la longue introduction de "Blue Suede Shoes", où Jimi s'amuse avec les paroles de "Heartbreak Hotel" :

Same tempo, it’s the same tempo okay, okay I’m sorry, I’m sorry, turn the drums up a little louder to the ear, to the ear um, tch, to the ear goggles.
Oh, I’m stoned as hell, God damn. Where’s the rest of that grass at?
[Buddy: Ah-ha-ha-arrrraaaahhh]
Heh-heh Grass at?
[Buddy: Aarrrraaaahhh]
Heh-heh, where’s that God damn grass?
Okay let’s, let’s play with this, let’s play with this a little bit, here you go, start wi’ doo-tak-a-doo, tak-a-doo, tak-a-doo, tak-a-doo, jak-a-joo, jak-a, wait, wait a second, go ja-jak-a-joo, jak-a-doo [Buddy comes in with the bass drum], no-no, no-no-no-no, no only, only cymbal, only cymbal and snare do-jak-a-doo, jak-a-doo, jak-a-joo, ka-dak-a-doo, jak-doo, dak-a-doo, doo …you know the-uh, very old time [Buddy still kicking the bass drum]… only cymbal and snare… cymbal and snare… joom-jak-a-jook, jak-a-joo, jak-a-joom, ba-jak-a-joo, ba-jak-a-joom, ba-jak-a, real old time… ka-dak-a-doo [Buddy getting a bit too fancy] no, you know how they, no, no, not-na, no that’s too fancy no, no… come-jak-a-joom, jak-a-joom, jak-a-joom, ka-dak-a-doom, chak-a-joom, chak-a-joom, chak-a-joom, ka-dak-a-doom, [Buddy starts on the snare] yeah and the cymbal…chik-a-chish, chik-a-chish, chik-a-chik-a-chik, yeah… Do it without…okay, I tell you what, do without, do without the-uh, snare. Do it, yeah, do it without the snare and it’ll start like that, okay as soon as we come in, yeah as soon as we come in, then you come in with the bass drum and so forth, [Buddy talking] huh? [Buddy talking] hee-hee-hee, [Buddy talking] huh? [Buddy talking]

[Jimi’s Elvis voice]: ‘I feel evil, I’m evil, if you want trouble you’ve come to the right place’

Source : Ren de JPIO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
mandrake



Messages : 1714
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Mar 13 Juil 2010 - 21:18

Loose Ends ... Polydor super 2310 301 (p)1973 made in England stéréo







Dernière édition par mandrake le Jeu 14 Avr 2011 - 18:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Mer 14 Juil 2010 - 10:00



Vive les imports japonais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Mer 4 Aoû 2010 - 20:31

« La chanson "The Stars That Play With Laughing Sam's Dice" était une blague délibérée, vous savez, S.T.P. avec L.S.D. Mais c’était un bouche-trou, fait en une seule prise avec les voix de fond faites par les gens qui étaient dans le studio. C’était surtout des vieux amis de Jimi comme Devon Wilson. Bien que nous prenions alors tous du LSD dans un but récréatif, il n’y a vraiment rien à comprendre dans la chanson. C’est juste une face B écrite rapidement, inutile de dire qu’on ne l’a jamais jouée sur scène. »
— Mitch Mitchell, In The Hendrix Experience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mandrake



Messages : 1714
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Jeu 14 Avr 2011 - 18:04

Loose Ends ... Polydor 2459393 (p)1973 made in Germany stéréo





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
upfromtheskies



Messages : 1112
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Mar 24 Avr 2012 - 16:01

R&F n°79 d'aout 73:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
upfromtheskies



Messages : 1112
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Mar 24 Avr 2012 - 22:46

Sur Loose ends, Vermeille se plante: ce n'est pas Mitchell qui se fait faire la leçon par Jimi, c'est Buddy Miles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Mer 25 Avr 2012 - 0:47

Chronique étonnamment bonne de Loose Ends ! La meilleure à ma connaissance peut-être.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
upfromtheskies



Messages : 1112
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Lun 30 Avr 2012 - 18:49

Chronique dans "Imports Givaudan" dans R&F n°87 d'avril 74:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
Tontonjimi



Messages : 2176
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 43
Localisation : Dunkerque (France)

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Mar 1 Mai 2012 - 20:54

Electric Thing a écrit:
« La chanson "The Stars That Play With Laughing Sam's Dice" était une blague délibérée, vous savez, S.T.P. avec L.S.D. Mais c’était un bouche-trou, fait en une seule prise avec les voix de fond faites par les gens qui étaient dans le studio. C’était surtout des vieux amis de Jimi comme Devon Wilson. Bien que nous prenions alors tous du LSD dans un but récréatif, il n’y a vraiment rien à comprendre dans la chanson. C’est juste une face B écrite rapidement, inutile de dire qu’on ne l’a jamais jouée sur scène. »
— Mitch Mitchell, In The Hendrix Experience
Il est dit que Frank Zappa fesait partie des voix study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Ven 29 Jan 2016 - 12:30

upfromtheskies a écrit:
R&F n°79 d'aout 73:


Une vente aux enchères aura lieu le 10 février à Paris (première vente Vinyls art, punk & avant-garde) et un pote collectionneur de vinyles me fait remarquer qu'un des lots contient les 6 pochettes Barclay réalisées par des dessinateurs. Et j'avais toujours signalé le fait que manquait dans cette série le volume 5. L'ami en question est certain qu'il s'agit de cette pochette de Loose Ends (80 491). Ce numéro  ne suit pas tout à fait ceux des 5 autres mais il pourrait bien en effet faire partie de la série sans la mention Volume 5 Hein ?

Réponse du directeur artistique de Barcly à l'époque :

"Oui effectivement j'ai commandé cette pochette à Georges LACROIX
je pense que c'est le volume 5, en tout cas il fait partie de la série
"

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mandrake



Messages : 1714
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 55
Localisation : Chateauneuf les Martigues (en face d'Ajaccio)

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Lun 1 Fév 2016 - 7:50

merci pour la confirmation cheers
Numéro 5 détecté depuis un petit moment What a Face
http://jimihendrix.forumactif.org/t5p30-discographie-made-in-barclay#1777
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ti-99.ressources.perso.sfr.fr/
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Lun 1 Fév 2016 - 11:25

mandrake a écrit:
merci pour la confirmation cheers
Numéro 5 détecté depuis un petit moment What a Face
http://jimihendrix.forumactif.org/t5p30-discographie-made-in-barclay#1777

Merci Mandrake. C'est vrai que ce forum regorge de très précieuses et précises informations si on prend la peine de bien chercher !! Je me doutais bien que je ne sortais pas en 2016 cette pochette de Georges Lacroix de mon chapeau !! Je reprends sans problème les conclusions de Oldburn : on peut en effet penser que le Loose Ends sorti deux ans plus tôt a forcément donné l'idée pour les 5 autres volumes.

La non attribution du Volume 5 reste un peu énigmatique cependant. Mais je comprends que Barclay n'allait pas rééditer le Georges Lacroix deux ans plus tard avec la mention Vol 5 (ce qui aurait été plus clair !!).



Pour ma part j'opte pour l'erreur humaine, qui fait passer de 4 à 6.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jimitree



Messages : 195
Date d'inscription : 02/11/2013

MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Mar 2 Fév 2016 - 22:30

Yazid a écrit:
Pour ma part j'opte pour l'erreur humaine, qui fait passer de 4 à 6.

YM

Tout à fait Yazid. Surtout avec une discographie hendrixienne posthume assez bordélique (même en se concentrant uniquement sur le catalogue Barclay!). Hendrix n'était quand même pas le seul artiste Barclay (loin s'en faut !) et une erreur de ce type est tout à fait possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loose Ends (1973)   Aujourd'hui à 14:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Loose Ends (1973)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loose Ends (1973)
» LOOSE ENDS
» Liste maxis UK mars 2012
» LISTE MAXIS UK septembre 2012
» ian foster

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Chroniques Hendrixiennes-
Sauter vers: