Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Jimi Hendrix Concerts (1982)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Sam 10 Juil 2010 - 11:54

The Jimi Hendrix Concerts (1982)



Face 1

1. Fire
2. I Don't Live Today
3. Red House

Face 2

1. Stone Free
2. Are You Experienced?

Face 3

1. Little Wing
2. Voodoo Chile (Slight Return)
3. Bleeding Heart (Blues in C sharp)

Face 4

1. Hey Joe
2. Wild Thing
3. Hear My Train A Comin' (Gettin' My Heart Back Together Again)


Dans le monde du rock, les albums Live se vendent en général moins bien que les albums studio car ils présentent la plupart du temps des titres déjà connus du public, souvent dans des versions inférieures. Mais le cas de Jimi Hendrix présente toutefois des spécificités que les autres artistes rock ne partagent que très rarement. En effet, la capacité de Jimi à improviser est telle qu'il n'est pas inintéressant d'écouter certains de ses titres dans des versions jouées à quelques heures d'intervalle. Il va sans dire que "Red House" et "Get My Heart Back Together" se prêtent mieux à ce type d'exercice que "Lover Man" ou "Fire" car la part d'improvisation est généralement inversement proportionnelle à la rigueur des arrangements. En outre, Jimi arrivait à transcender Live certains titres studio pourtant très aboutis, rendant là encore l'écoute de ses concerts passionnante.
A un bémol près tout de même : les performances de Jimi sont souvent inégales, les moments de pur génie côtoyant des ratés impressionnants. Les mauvais concerts comptent ainsi de véritables perles... et les grands concerts des passages à vides.
Dans ces conditions, produire un Live de Jimi à partir de différents concerts se justifie aisément : c'était d'ailleurs le cas de "Hendrix In The West" (1972), alors unanimement salué comme étant le meilleur Live du guitariste. Il est intéressant de noter qu'en 1982, relativement peu de matériel était alors disponible : la moitié du concert de Monterey (1967) ainsi que les moments forts du festival de Woodstock étaient déjà sortis du vivant de Jimi (une autre face sera publiée sur "Woodstock II" après sa mort), l'épouvantable "Isle Of Wight" et "Hendrix In The West", quelques titres sur la bande originale du film "Jimi Hendrix", de même que des albums semi-officiels consacrés au Royal Albert Hall (mais avec une qualité sonore loin d'être irréprochable, et montés en dépit du bon sens) et la jam avec Jim Morrison...

En publiant "The Jimi Hendrix Concerts", Alan Douglas reprenait la formule de "Hendrix In The West" et frappait très fort : le double album était peut-être encore plus réussi que son illustre prédécesseur ! Après le choc de "Crash Landing" et de "Midnight Lightning", Douglas retrouvait avec ces deux galettes une crédibilité qui semblait pourtant à jamais ternie.
Le travail de Douglas garde toutefois certaines spécificités qui lui sont propres, et qui risquent sur le long terme de relativiser le succès de l'entreprise : le mixage opéré par Douglas se veut résolument moderne, et le Live sonne comme si les extraits dataient du début des années 1980 et non des années 1960. Il a en outre charcuté certains titres, supprimant les passages qu'il jugeait plus faibles, et même réussi l'exploit de mixer "Are You Experienced" et "Voodoo Chile (Slight Return)" de telle manière qu'on se rende à peine compte que la guitare de Jimi est désaccordée. Mon plus gros reproche concerne les trois blues lents, où sa propension à rajouter de la réverbe est loin de servir un style qui supporte difficilement les procédés de ce genre : les versions mixées à plat sont à mon sens nettement plus réussies.
Le débat reste ouvert sur les titres comme "Little Wing", où on peut reconnaître certaines vertus au travail de Douglas.

Le matériel provient majoritairement de la série de six concerts donnés au Winterland par le Jimi Hendrix Experience en 1968. Mais sont aussi à l'honneur les concerts du Royal Albert Hall et de San Diego pour 1969, et de Berkeley et Randall's Island pour 1970 (avec Billy Cox à la basse pour ces deux derniers). Seul "Bleeding Heart", extrait du concert du Royal Albert Hall avait déjà été publié auparavant. Son inclusion (avec "Stone Free") souleva de nouveaux problèmes juridiques... mais c'est un classique avec Jimi Hendrix.
Reconnaissons une autre qualité au mixage de Douglas : le tout est très cohérent, et l'auditeur a véritablement le sentiment d'assister à un seul et même concert, ce qui n'allait pas de soi au regard des extraits choisis.
Saluons enfin le sens critique de Douglas : il retient (presque) systématiquement les meilleures prises.


A l'image de nombreux concerts de Jimi Hendrix, l'album s'ouvre avec "Fire", dans la version jouée le 12 octobre 1968 au Winterland (premier concert), fort judicieusement retenue par Alan Douglas pour son énergie et son explosivité. Avant de chanter le dernier couplet, Hendrix propose à l'audience "de piger le batteur" : c'est l'occasion de souligner l'excellence de Mitch Mitchell, qui rend la section rythmique de l'Experience aussi détonante.

Suit "I Don't Live Today", dont c'était alors la première version Live jamais publiée. Issue du concert de San Diego, c'est une version époustouflante, littéralement propulsée par la batterie de Mitch Mitchell. Lors de son premier solo, Jimi réussit à combiner technique outrancière et qualité mélodique. Un véritable challenge !
"Nothing but existing..."
Après une courte citation de l'hymne américain prolongé d'un lâché de bombes guitaristique, Jimi prend un dernier solo très bruitiste où il finit par citer le "Tomorrow Never Knows" autour duquel il tournait déjà lors du solo central.

"Va te faire foutre mec, laisse-moi parler !"
L'intervention de Jimi avant de débuter "Red House" a le mérite de replacer cette version dans son contexte : celui du concert de Randall's Island (17 juillet 1970) et son ambiance détestable. Douglas était d'ailleurs présent lors de ce concert, dont la réputation est pour le moins mitigée.
L'introduction est classique, mais splendide : jouant avec les silences, Jimi laisse respirer son solo le long des deux cycles.
Les deux premiers couplets sont à la hauteur du génie de Jimi. Non seulement ses ponctuations guitaristiques sont toutes plus inspirées les unes que les autres, mais son chant est particulièrement émouvant.
Dès le début de son solo, Jimi joue avec une intensité exceptionnelle. La variation de tempo opérée par Mitch lors du deuxième cycle fait monter la violence d'un cran. Lors du troisième, Jimi pousse le blues dans ses derniers retranchements, à son paroxysme.
La tension retombe d'un coup avec la reprise du chant, dont le contraste avec la furie guitaristique du solo est savoureux.
Un monument. En ce qui me concerne, je préfère cette version à celle de "Hendrix In The West". C'est dire...

La face 2 débute avec un titre alors inédit du concert donné au Royal Albert Hall : "Stone Free". Légèrement éditée (Douglas a supprimé une partie du solo de batterie), c'est une version d'anthologie, peut-être la meilleure publiée à ce jour.
L'Experience nous réserve ici un véritable tour de force : après un exposé du thème particulièrement vitaminé, les musiciens se lancent dans une longue improvisation où l'inspiration ne redescend pourtant jamais. Les couleurs et les climats se succèdent dans un flux d'idées impressionnant, jusqu'à la courte reprise du thème servant de conclusion à cet autre grand moment.

Le premier disque se clôt avec "Are You Experienced", dont l'introduction se rapproche plus du free jazz que de l'idée que la plupart des gens ont d'un concert de rock.
Hendrix chante bien, mais il est largement désaccordé. Il réussi tout de même à sauver la chanson, aidé par les solides fondations posées par Noel Redding et Mitch Mitchell... ainsi qu'une structure harmonique se réduisant au strict minimum.
L'inventivité mélodique et la maîtrise instrumentale de Jimi sont telles qu'il réussit un solo incroyable, montrant l'écart le séparant de ses contemporains, en terme de conceptions musicales. Les problèmes de justesse ne se sont malheureusement pas améliorés suite aux nombreux coups de vibratos qui ont émaillé le solo, et il termine complètement faux.
Le mixage de Douglas est particulièrement réussi : en mettant en avant la section rythmique lors des couplets, il cache les défaut de la prise et nous livre une première version officielle Live de "Are You Experienced" (presque) impeccable.

Le premier disque de "The Jimi Hendrix Concerts" est un sans faute, sans doute le meilleur disque Live jamais publié. Le second est un peu moins fort, même si le niveau d'exigence reste élevé.

Il débute avec "Little Wing", qui constitue peut-être le sommet des six concerts donnés au Winterland. L'Experience transcende littéralement la version studio.
Le chant de Jimi est magnifique : posé, nuancé, émouvant... ce qui ne l'empêche pas de jouer des contrepoints guitaristiques tous plus inspirés les uns que les autres !
La rythmique de Noel et Mitch est un modèle du genre : Mitch comble tous les espaces laissés par le minimalisme de Noel, mais sans jamais charger l'espace sonore.
Le solo de Jimi prend le même chemin que celui de la version originale, modulé par un jeu de wah wah étonnant de nuance. L'équilibre entre tension et relâchement est idéal : seule la version du Royal Albert Hall ira plus loin encore en la matière.
Alan Douglas a toutefois eu la main lourde lors de son mixage : non seulement il a mis de la réverbe partout, mais il a aussi rajouté un bonne dose de Flanger sur la guitare de Jimi.
Le mixage proposé sur les versions officieuses étonnera dans un premier temps l'auditeur habitué à la version officielle. Mais passé l'effet de surprise, la beauté du titre, dans toute sa simplicité, n'en est que plus éclatante.

"On va continuer avec un truc qu'on a enregistré pour notre 3ème LP, qui s'appelle "Electric Ladyland", et c'est un truc qui s'appelle "Voodoo Child (Slight Return)"... si j'arrive à me souvenir des paroles !"
Comme sur de nombreux titres enregistrés au Winterland, Jimi connaît ici de gros problèmes de justesse, et ils plombent cette version de "Voodoo Child (Slight Return)", même si le mixage de Douglas permet là encore de minimiser l'ampleur des dégâts. Pour autant, il faut noter la qualité incroyable des interventions de Mitch Mitchell, qui remplit véritablement l'espace sonore.

Autre blues lent, "Bleeding Heart" est une reprise d'Elmore James très personnelle. Seul titre déjà connu des amateurs du guitariste, sa présence ici n'a rien d'incongru. Contrairement à "Red House", Jimi ne s'éloigne pas de ses racines, montrant quel magnifique bluesman il pouvait être. La façon dont il ponctue le texte est éblouissante : tantôt susurrée, tantôt larmoyante, tantôt violente, sa guitare exprime tous les sentiments possibles.
Le solo est une perle. Une perle rare même : en son clair, Jimi joue avec les silences, tout en finesse et en retenu, sans jamais s'emballer.
Outre les qualités de Jimi en tant que chanteur (ici évidentes), la virtuosité du guitariste est l'autre point fort de "Bleeding Heart" : sans effet ni saturation, le touché du guitariste est véritablement mis à nu.

"Hey Joe" (désormais disponible sur le "Live At Berkeley") est joué avec un feeling presque blues, et chanté avec conviction (Jimi ne l'avait joué qu'une seule fois depuis Woodstock, au Fillmore...). C'est la première version du nouveau trio de Jimi. Les petits problèmes rencontrés en début du titre lui donnent un petit coté Ile de Wight !

"Wild Thing" est à mon sens le titre le moins intéressant du recueil. Moins puissante qu'à Monterey, la reprise des Troggs jouée au Winterland n'apporte pas grand-chose, d'autant que le solo de Jimi semble plus visuel qu'autre chose...

"Get My Heart Back Together" est le dernier morceau du double album. En ce qui me concerne, c'est ma version préférée de l'Experience.
Le tempo, lourd, grave, instaure le climat sombre, presque désespéré du titre. Le chant de Jimi est superbe. Profond, émouvant : ce n'est pas un blues fantasmé, exotique, comme c'est trop souvent le cas chez les groupes de rock. Là, c'est the real thing.
Le solo de guitare central, interrompu par un bref passage chanté*, témoigne de la virtuosité, au sens noble du terme, de Jimi : là encore, il livre sa conception du blues, dépassant et transcendant l'idiome.
* La version proposée sur "The Winterland Reels" a un intérêt notable : le passage chanté par Jimi, édité ici, y est bien présent.

Les rééditions CD du "The Jimi Hendrix Concerts" comportait en bonus track la version de "Foxy Lady" jouée au LA Forum en 1969.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Sam 10 Juil 2010 - 11:58

A noter : La version de "Little Wing" proposée sur "The Winterland Reels" semble confirmer l'impression de lenteur qui se dégage de la version officielle : les bandes ne passent pas à la même vitesse. Il y a presque un demi-ton d'écart entre les deux sources - ce qui est loin d'être neutre. "The Winterland Reels" me semble plus proche de la réalité - c'est l'impression de lenteur de "The Jimi Hendrix Concerts" qui m'a poussé à faire la comparaison guitare en main.

Pour rappel, la couverture est signée Jean Messagier.

Une chronique généraliste (disque du mois de Rock & Folk à sa sortie) :



Une autre chronique, plus tiède, celle de Rolling Stone :

http://www.rollingstone.com/artists/jimihendrix/albums/album/248410/review/5941849/the_jimi_hendrix_concerts

La chronique de Charles Shaar Murray :



Source : Purple Jim

« Jimi Hendrix Concert aurait été un magnifique simple album, si "Little Wing", "Voodoo Chile (Slight Return)", "Hey Joe" et "Wild Thing" avaient été effacés (et la version de "I Don't Live Today" de San Diego remplacée par celle du LA Forum). Quand il évalue les enregistrements de Hendrix, Douglas continue apparemment de dévaluer, ou pire, d'ignorer les contributions - bonnes ou mauvaises - de Mitchell, Cox et Redding. Tout le long de "Voodoo Chile (Slight Return)", il manque à la batterie de Mitch Mitchell la puissance et la précision de ses performances passées, et son jeu sur "Little Wing" n'est à aucun moment aussi spectaculaire que sur la version du Royal Albert Hall qu'on retrouve sur In The West. »
— John McDermott, In Hendrix: Setting The Record Straight de John McDermott avec Eddie Kramer (1992)

QUESTION:
Are there any plans to reissue 1982's JIMI HENDRIX CONCERTS in the future?

ANSWER:
There are no plans to reissue albums such as JIMI HENDRIX CONCERTS or similar endeavors such as STAGES in the future. Experience Hendrix does plan on revisiting the individual concerts represented on these now out-of-print compilations in the future. Much like our 1999 release for JIMI HENDRIX: LIVE AT WOODSTOCK, Experience Hendrix does plan to release more comprehensive releases from many of his most celebrated live performances.


Source : http://www.jimi-hendrix.com/magazine/faqs/faqs,0034.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Mer 4 Aoû 2010 - 20:44

Un des 5 albums toutes catégories que j'ai dû écouter le plus !

ENORME !

La version de Stone Free... Un sommet ! cheers
Hear my Train... est phénoménal aussi...

Et I don't live Today ! bounce


Je suis de ceux qui aiment le mix !

Et la pochette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Granny Takes A Trip



Messages : 182
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Mer 4 Aoû 2010 - 20:56

Je me suis dégotté une édition vinyle neuve (encore scellée sous cellophane) !
Je me réserve l'ouverture et l'écoute pour ce week end, ça va être le pied Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Jeu 2 Déc 2010 - 16:20

bonjour à tous,
Sauf erreur je n'ai pas vu mentionné ( et ça me parait important de le souligner vu le concert que cela concerne et surtout la qualité de la version), le fait que " Bleeding Heart" du R.A.H est édité de 1'11 (7'12/8'23) sur "The Jimi H. Concerts". A confirmer: 1'05 est éditée entre 2' et 3'05. Restent 6-7" entre le début du chant par Jimi et la fin, à moins qu'il faille peut-être aussi tenir compte d'une différence de vitesse de déplacement de la bande (ma source: "Stone Free", Silver Rarities).
Amitiés à tous; comme promis je vais bientôt pouvoir produire mes 3 setlists préférées des concerts de Jimi correspondantes aux 3 groupes successifs avec les versions datées...en attendant les vôtres.(m'oblige à tout réécouter et comparer, d'où d'ailleurs cette découverte (?) de l'édition de "B.Heart").

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titi



Messages : 3762
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Jeu 2 Déc 2010 - 20:44

nowhereman54 a écrit:
bonjour à tous,
Sauf erreur je n'ai pas vu mentionné ( et ça me parait important de le souligner vu le concert que cela concerne et surtout la qualité de la version), le fait que " Bleeding Heart" du R.A.H est édité de 1'11 (7'12/8'23) sur "The Jimi H. Concerts".


Oui le titre est ici édité.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 3 Déc 2010 - 14:41

Ayler a écrit:


La chronique de Charles Shaar Murray :



Source : Purple Jim

Voici une traduction de l'excellente article de CSM:

"Cela a souvent été dit mais il est nécessaire de le répéter, juste pour démontrer que ça n'a toujours pas été contredit ou même sérieusement contesté : Jimi Hendrix était le seul musicien que la musique rock a produit qu'on pouvait légitimement qualifier de génie.
Cela ne veut pas dire qu'il était le seul musicien de rock capable de jouer vraiment bien - après tout, beaucoup de gens jouent vraiment bien - ni même qu'il jouait mieux que quiconque. C'était juste que... bon, ça va au-delà du fait de jouer. Jimi Hendrix allait bien au-delà du fait de jouer de la guitare, vers quelque chose d'Autre ; vers une forme d'expression et communication si pure que peux de gens, dans n'importe quelle activité artistique, pourraient espérer atteindre.
De plusieurs points de vue, le style de musique qu'il jouait était dicté par son époque et ses circonstances : ses racines venaient du blues, du rock 'n' roll et de la musique soul, et – d’après ses propres dires - il était contraint de rester avec cette fusion de styles à cause des attentes et des idées reçues de son audience et de ses pairs. C'était les fans de rock qui étaient les plus réceptifs à la musique de guitare sur-amplifiée, et les musiciens de rock qui étaient les plus disposés à jouer avec lui, mais finalement ses aspirations étaient plus vers le jazz. Pete Townshend fut, je crois, le premier à le comparer à Charlie Parker, et Hendrix fut reconnu et respecté comme un homme de ce calibre par Miles Davis en personne, mais la scène jazz de l'époque commençait tout juste à prêter l'oreille aux types de sonorités avec lesquelles Hendrix travaillait.
Ce n'était que peu de temps après sa mort qu'il a commencé à attirer l'attention des musiciens de haut niveau qui auraient pu l'accompagner vers la prochaine phase vitale de sa musique. Son œuvre enregistrée est de ce fait trop "rock" pour beaucoup de gens qui, sans cela, pourraient l'apprécier pleinement aujourd'hui.
On le retrouve dans une forme bonne ou moyenne sur les enregistrements de ce double album, jouant devant un public en extase avec ce qui semble être une section rythmique perplexe (Mitch Mitchell est une nouvelle fois insulté en étant crédité "Mitch Miller" sur la pochette), Jimi allume le feu avec panache sur le blues lent "Bleeding Heart" et le space-funk tranchant de "Stone Free".
La plupart des éditions posthumes ont été des ré-éditions paresseuses et stupides, sans cohérence ou savoir-faire, ou simplement de la musique que Hendrix estimait de qualité trop faible pour être publiée, mais cette collection - même si elle n'atteint pas des sommets inconnus - est un bon hommage au musicien. Nous n'avons jamais vu une collection définitive de ses plus grands moments, mais ceux qui sont disposés à transcender la forme et à déguster son contenu vont faire un long voyage exotique et sauvage, rempli d'une vision exaltante de la musique qu'il n'a pas eu le temps de réaliser à sa pleine mesure."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 3 Déc 2010 - 20:03

Super merci beaucoup Purple ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger



Messages : 471
Date d'inscription : 15/05/2011
Age : 20
Localisation : Third Stone From the Sun

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 20 Mai 2011 - 15:37

Je n'ai jamais écouté cet album... mais je trouve la pochette monstrueuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titi



Messages : 3762
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 20 Mai 2011 - 15:43

Il contient des pièces essentielles, le choix des morceaux est un quasi sans faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
upfromtheskies



Messages : 1113
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 20 Mai 2011 - 17:35

Tiger a écrit:
mais je trouve la pochette monstrueuse !

Comme le dit Ayler, la pochette est de Jean Messagier, peintre franc-comptois.

C'est en fait un tableau (je l'ai vu à une expo à Montbéliard bien avant que le disque ne paraisse) qui a été repris comme pochette.

C'est son fils Mathieu, qui était dans ma classe en 2nde, qui m'a prête son exemplaire d'Electric Ladyland pour que je puisse le découvrir (à l'époque, un double-album vinyl c'était 2 mois d'argent de poche!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
wens



Messages : 9
Date d'inscription : 13/07/2010
Localisation : paris

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 20 Mai 2011 - 22:08

upfromtheskies a écrit:
Tiger a écrit:
mais je trouve la pochette monstrueuse !

Comme le dit Ayler, la pochette est de Jean Messagier, peintre franc-comptois.

C'est en fait un tableau (je l'ai vu à une expo à Montbéliard bien avant que le disque ne paraisse) qui a été repris comme pochette.

.
je suis passé à Montbéliard l'année dernière, il ya unesection de musée consacrée à Jean Messagier (au chateau) et notre fameux tableau ne s'y trouvait pas Sad
Par ailleurs je n'ai pas relevé sur mon double lp japonais l'erreur d'ortographe du nom de Mich Mitchell mentionnée par Charles Shaar Murray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wens



Messages : 9
Date d'inscription : 13/07/2010
Localisation : paris

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 20 Mai 2011 - 22:14

et je dirais même MITCH MITCHELL Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VoodooSatch



Messages : 149
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 33
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 17 Juin 2011 - 9:57

Citation :
"Va te faire foutre mec, laisse-moi parler !"
L'intervention de Jimi avant de débuter "Red House" a le mérite de replacer cette version dans son contexte : celui du concert de Randall's Island (17 juillet 1970) et son ambiance détestable.

Petite rectification si je peux me permettre, l'introduction du morceau, le moment où Jimi parle est effectivement tirée du concert de Randall's Island, mais Red House est tirée du Royal Albert Hall '69. Je suis assez surpris que les auditeurs du CD ne l'aient pas noté, mais en écoutant les deux versions (même simultanément) on entend qu'elles sont strictement identiques Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chargerocks.com
jmarshallh



Messages : 540
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 42

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 17 Juin 2011 - 10:48

Voodoo ... si je peux me permettre ..... tu te trompes : Red house est bien celle de Randall's Island ...

Aucun doute ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.montpelliergo34.com
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 17 Juin 2011 - 10:57

Une explication possible : Albert Hall Experience (2001) [Charly]

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
VoodooSatch



Messages : 149
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 33
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 17 Juin 2011 - 10:58

Comment se fait-il que c'est cette version qui est sur le disque "The Last Experience" qui est censé regroupé uniquement les enregistrements des 3 concerts ?! Shocked

La pochette :



Source : wikipédia :

Citation :
C'est un triple album publié par Charly (un label officiel) en 2002 réédité en 2006 qui présente l'intégralité du concert, avec en prime des répétitions et un enregistrement amateur du concert donné la semaine précédente au Royal Albert Hall.

Quelqu'un a une idée ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chargerocks.com
VoodooSatch



Messages : 149
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 33
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 17 Juin 2011 - 11:00

Ayler a écrit:
Une explication possible : Albert Hall Experience (2001) [Charly]

Merci ! Pardon j'ai dû poster mon message en même temps Wink

Effectivement, voilà qui explique tout, quand je pense que ça fait des années que je trouve que c'est la meilleure version et que j'ai toujours pensé qu'elle était du Royal Albert Hall '69 ! Mea culpa Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chargerocks.com
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 17 Juin 2011 - 11:15

VoodooSatch a écrit:
Comment se fait-il que c'est cette version qui est sur le disque "The Last Experience" qui est censé regroupé uniquement les enregistrements des 3 concerts ?! Shocked
Tu as le disque ou tu l'as téléchargé ? Car en principe, The Last Experience présente la bonne version de "Red House" (j'ai la version de 2002).

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
VoodooSatch



Messages : 149
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 33
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 17 Juin 2011 - 11:24

J'ai le disque mais c'est l'édition "Charly" ! J'ai également les "vrais" disques du RAH mais je pensais qu'il avait donné plus de concerts qu'il n'en a donné réellement au RAH, bref, je me suis tout embrouillé tout seul par manque d'information !

A présent, au moins c'est réglé, merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chargerocks.com
jmarshallh



Messages : 540
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 42

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 17 Juin 2011 - 11:54

y a une dizaine d'annees de çà, ma compagne d'alors, m'avait offert un Double Cd Albert Hall Complete de chez Charly, et à l'écoute il s'était avéré que plein de morceaux n'etaient pas issus du RAH ....

voir le lien donné par Ayler plus tôt ..

Wink

EDIT : Voodoo , il existe un mix différent du Red house Randall's Island sur un boot LP " Shaking Funk" qui est intéressant, si tu le trouves , n'hésites pas à le prendre .... et puis penses à lire l'excellente chronique d'Ayler : ICI :
http://jimihendrix.forumactif.org/t615-randalls-island-new-york-pop-17-juillet-1970

bonne journée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.montpelliergo34.com
Sgt. Pepper



Messages : 185
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Ven 8 Juil 2011 - 20:57

Super album, Le choix des morceaux est quasi parfait,grace aux mixage on a l'impression d'entendre un live inédit de Jimi. Le seul bémol c'est d'avoir mis Wild Thing avant Hear My Train Comin. D'habitude l'Experience jouait toujours ce morceau a la fin de leurs concerts alors que là il gâche un peu la cohérence de la set-list. Mais ça reste génial !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sgt. Pepper



Messages : 185
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Dim 1 Jan 2012 - 14:31

La version de "Hear My Train Comin' " a été ralenti ?
Car j'ai franchement l'impression qu'ils jouent et chante plus lentement que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Jimi Hendrix Concerts (1982)   Aujourd'hui à 20:14

Revenir en haut Aller en bas
 
The Jimi Hendrix Concerts (1982)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouvel album inédit de Jimi Hendrix prévu au mois de mars
» Nguyên Lê : Purple - Celebrating Jimi Hendrix (2002)
» Jimi Hendrix [sujet général]
» [rare] Jimi Hendrix
» The Gil Evans Orchestra Plays The Music Of Jimi Hendrix (1974)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Chroniques Hendrixiennes-
Sauter vers: