Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Houston (Music Hall) : 18 février 1968

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Sam 10 Juil 2010 - 11:21

Houston (Music Hall) : 18 février 1968


Titres :

1. Intro
2. Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band
3. Fire
4. Hey Joe
5. Foxy Lady
6. The Wind Cries Mary
7. I Don't Live Today
8. Catfish Blues
9. Purple Haze
10. Wild Thing

Source : Audience. C'est un enregistrement mono de 52 minutes (première génération).



La qualité audio est moyenne pour un enregistrement de l'époque. Le tout est bien équilibré (la voix et la guitare de Jimi sont présente) mais il y a beaucoup de saturation, rendant certains passages (pas trop nombreux, fort heureusement) à peine audibles.

A une reprise de Dylan près ("Please Crawl Out Your Window"), la setlist est quasi identique à celle du concert donné la veille au Will Rogers Auditorium de Fort Worth : seul "I Don't Live Today" n'avait pas été joué lors des deux concerts Texans précédents. On notera l'absence d'extraits du dernier album de l'Experience en date, "Axis: Bold As Love", qui venait pourtant de sortir aux Etats-Unis.


"The Jimi Hendrix Experience !"

Après l'annonce du groupe, Mitch Mitchell lance le rythme caractéristique du "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band" des Beatles. C'est une version solide, compacte mais sans surprise : c'est l'efficacité qui est cherchée.

L'Experience continue dans une veine très rock avec un "Fire" énergique. Connu sur le bout des doigts par tous les membres du groupes, seul le solo réserve une surprise : il semble que Jimi rencontre un petit problème technique l'empêchant de débuter son solo dès les premières mesures consacrées à celui-ci. Ne prolongeant pas ce dernier pour autant, c'est sans conteste un des plus courts soli de Jimi !

La courte introduction de "Hey Joe" préfigure celle de la version immortalisée sur le "Live At Winterland". Le solo central, joué avec les dents, soulève l'enthousiasme du public...

"Pouvez-vous piger ça, pouvez-vous piger ça ?" demande Jimi à son audience alors que ses amplis repiquent de la musique. "J'espère que non..." rajoute-t-il.
Il lance alors le feed back caractéristique de "Foxy Lady". C'est une version efficace, servi par un groupe parfaitement rodé à l'exercice.

Jimi est de bonne humeur : il présente le moment où il s'accorde comme étant un morceau s'appelant "Tune Up Time" !

"The Wind Cries Mary" est servi par le chant de Jimi, calme et assuré. Le solo est intéressant : il part sur les mêmes bases que la version studio, mais propose de telles variations rythmiques qu'il en devient fort différent. La qualité audio moyenne empêche d'apprécier la maîtrise des traits rythmiques soul/r'n'b que Jimi ne manque jamais de jouer sur ce type de ballade.

"I Don't Live Today" est donc le seul titre que l'Experience n'avait pas joué la veille. Là encore, le talent de soliste de Jimi impressionne, même si deux éléments viennent perturber l'écoute : une légère coupure en début de solo d'une part, une qualité audio fluctuante d'autre part. C'est dommage car les moments audibles sont excellents, montrant un tout autre aspect du guitariste. Le solo comprend une citation du "Sunshine Of Your Love" de Cream... thème qu'il jouera jusqu'à la fin.
Il va sans dire que la technique de vibrato extrème de Jimi l'oblige à se réaccorder en fin de titre.

Avec les premiers tirés de "Catfish Blues", on entend tout de suite ce qui sépare Jimi de la plupart des autres guitaristes de rock : quand il joue le blues, c'est "the real thing". Le chant de Jimi est très bon : on comprend pourquoi McLaughlin a pu dire de Jimi qu'il "avait la voix de Muddy Waters". Le calme de son chant contraste parfaitement avec la violence contenu de son jeu de guitare.
Mitch Mitchell propose un solo de batterie assez long, suivi d'un a capella guitaristique à la wah wah. La reprise du groupe est marquée par un tiré fulgurant de Jimi.

"Purple Haze" débute par une introduction furieusement bruitiste de plus de deux minutes trente. A l'écoute, Jimi doit frapper sur le corps et/ou le manche de sa guitare afin de produire des sons qu'il module avec son levier de vibrato.
Le haut volume sonore n'arrange pas la saturation de l'enregistrement : il est difficile de distinguer si Jimi est très désaccordé ou non, d'autant que si c'est le cas, il rattrape bien les notes lors de l'exposé du thème.
Jimi termine ce puissant "Purple Haze" par un long solo a capella joué avec les dents. Il est salué par des applaudissements qui restent modérés, mais nous n'en sommes alors encore qu'aux débuts de la fulgurante ascension du groupe aux States.
Jimi prend du temps pour se réaccorder...

Comme la veille, le groupe conclut (sans doute) par "Wild Thing", où la voix de Noel fait jeu égal avec celle de Jimi lors des refrains... en terme de volume sonore bien sûr.
Le solo débute par la traditionnelle citation du "Stranger In The Night" de Sinatra. L'enregistrement ne va pas jusqu'au bout : le titre est en effet coupé lors d'un des derniers refrains.

Au final ? Une performance solide du Jimi Hendrix Experience. Dommage que la qualité audio soit médiocre...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Mar 20 Juil 2010 - 0:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Mar 20 Juil 2010 - 0:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Mar 20 Juil 2010 - 0:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Mar 20 Juil 2010 - 0:39


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Mar 20 Juil 2010 - 0:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Ven 3 Déc 2010 - 11:07

Une scène, des amplis, et c'est tout.
On est très loin des concerts aux décors pharaoniques qui ont vu le jour ces dernières années.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Ven 3 Déc 2010 - 20:06

Top !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: precision sur Houston (18 fev 68)   Jeu 16 Déc 2010 - 23:05

Je pense qu'il y une omission à réparer concernant HOUSTON,18/2/68. Il n'est pas précisé qu'il y a eu 2 concerts de Jimi ce jour-là et par conséquent il faudrait préciser lequel des 2 est chroniqué. Je pense que c'est le deuxième car Glebbeek précise que le premier a duré 45' (contre 52' pour la source de l'enregistrement). d'autre part Neville Chesters a dit pour Houston: "During the second show jimi smashed gear up again". Un membre peut-il traduire ?
Merci. Et encore et toujours merci à Jimi pour tout ce qu'il apporte dans nos vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Ven 17 Déc 2010 - 1:46

Joel J. Brattin dit que cet enregistrement audience dure 46.53 (sans préciser si c'est le premier ou le second show).

On est plus proche des 45' annoncées par Glebbeek... ce qui fait plus pencher la balance pour le premier show !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Sam 22 Jan 2011 - 17:08

HOUSTON CHRONICLE - ‘Hendrix and electricity In name of art’ by Jeff Millar:

“Hell, my friend, is not full of brim stone and bubbling lava but an infinity of Vox amplifiers, stacked atop each other. Tithe fudgers, small-time embezzlers and wife-beaters only have to sit through 500 years of Monkees set at 5. But war criminals, rapists and motorcycle-gang moviemakers are placed in a special area where the instruments are pegged right up to 10 (Satan checks the setting every day). This became apparent Sunday evening in the Music Hall when the Jimi Hendrix Experience converted about 10,000 kilowatts of Houston Lighting and Power Co.’s finest electricity into only partially controlled noise, in the name of art.
Shock-Rocker
Hendrix, you may know, is the American guitarist who went to England to become a shock-rock star. The gimmick is, he plays his guitar—which is channelled through enough distortion fitters so that it sounds like a torpedoed battleship in extremis—with his fingers most of the time, but occasionally with his elbows, head or teeth. There is supposed to be something wildly exciting about the musical passion that so grips Hendrix that only munching on the strings can produce the desired effect from his instrument. As displayed on the Music Hall stage, Hendrix is indeed one of the more impassive performers in the rock genre, second for stone-faced-ness perhaps only to Keith Richards of the Stones. Oh, he did munch on the guitar at one point, but we got the impression that he did it because everyone was expecting him to. Some of the Experience’s music is interesting. It ranges from hyper-amplified blues (of which lead guitarist Hendrix is a skilled practitioner) to those extended wig-outs associated with the San Francisco acid-rock groups. Hendrix and sidemen Noel Redding (drums) [sic] and Mitch Mitchell (an excellent un-amplified bass) [!sic] do best on their big song, “Foxy Lady,” and a couple of the straighter blues. But when Hendrix starts torturing his guitar, beating it and playing drum solos on it, the effect produces the same level of excitement of the soundtrack from one of those mid-50’s Warner Bros. sci-fiers, with maybe Gerald Mohr. But then, just looking at Hendrix is good for 30 minutes of entertainment. He is perhaps the skinniest human being alive, garbed in modified Indian drag and super-pegged green satin [trousers] and Paul Revere boots. Redding was flower-power gothic, but Mitchell absolutely beggars description. He had on blue velvet pyjamas; his InstaPuff hairdo made one think he was being enveloped from behind by a friendly dust bunny. The Experience was preceded by a fair-to-middling acid-rock group called The Soft Machine who worked with a superb light show called the Ark Royal Laboratory [sic].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
sequelenoise



Messages : 514
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 45
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Lun 27 Juin 2011 - 21:01

Une autre version des couvertures:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Lun 27 Juin 2011 - 21:44

Quand même surprenant qu'il n'y ait pas plus d'infos concernant le deuxième show ( ou le premier...). Il est pourtant cité par plusieurs sources. Sais pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitch007



Messages : 489
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 25
Localisation : RUSSIA

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Dim 29 Jan 2012 - 14:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brume_pourpre



Messages : 853
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Mar 27 Nov 2012 - 19:41

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumepourpre.hendrix.free.fr/index2.htm
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Dim 20 Jan 2013 - 21:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mousme



Messages : 2257
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Dim 20 Jan 2013 - 22:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Houston (Music Hall) : 18 février 1968   Aujourd'hui à 16:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Houston (Music Hall) : 18 février 1968
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Houston (Music Hall) : 18 février 1968
» Dallas (State Fair Music Hall) : 16 février 1968
» Chet Atkins: Certified Guitar Player’ exhibit set to open at Country Music Hall of Fame and Museum
» Fort Worth (Will Rogers Auditorium) : 17 février 1968
» Londres (Royal Albert Hall) : 24 février 1969

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LA MUSIQUE :: Hendrix Live-
Sauter vers: