Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Ven 9 Juil 2010 - 13:17

Traduit de l'américain par Christian Gauffre, dans une édition revue, corrigée et augmentée :



Un livre très intéressant pour les amateurs de Jimi car Miles consacre quelques pages à leur relation. Il ne cache pas son admiration pour le guitariste.
Il revient sur les leçons informelles qu'il aurait données à Jimi (lui expliquant les constructions d'accords ou ce que Coltrane & lui faisaient).
Il explique que Jimi ne savait pas lire la musique - mais qu'il pigeait tout à une vitesse impressionnante, d'oreille (il parle de "musicien naturel").
Il note qu'ils ont jammé chez lui et qu'ils se sont mutuellement influencés.
Enfin, il parle du fameux projet avec Gil Evans prévu en 70 (où il confirme d'ailleurs à demi-mot la session avortée de 1969 avec Douglas).
Passionnant !

Extraits en V.O. :

I first met Jimi when his manager called up and wanted me to introduce him to the way I was playing and putting my music together. Jimi liked what I had done on Kind of Blue and some other stuff and wanted to add more jazz elements to what he was doing. He liked the way Coltrane played with all those sheets of sound, and he played the guitar in a similar way. Plus, he said he had heard the guitar voicing that I used in the way I played the trumpet. So we started getting together. Betty really liked this music — and later, I found out, she liked him physically, too — and so he started to come around.

He was a real nice guv, quiet but intense, and was nothing like people thought he was. He was just the opposite of the wild and crazy image he presented on the stage. When we started getting together and talking about music, I found out that he couldn't read music. Betty had a party for him sometime in 1969 at my house on West 77th. I couldn't be there because I had to be in the studio that night recording, so I left some music for him to read and then we'd talk about it later. (Some people wrote some shit that I didn't come to the party for him because I didn't like having a party for a man in my house. That's a lot of bullshit.)

When I called back home from the studio to speak to Jimi about the music I had left him, I found out he didn't read music. There are a lot of great musicians who don't read music — black and white — that I have known and respected and played with. So I didn't think less of Jimi because of that. Jimi was just a great, natural musician — self-taught. He would pick up things from whoever he was around. and he picked up things quick. Once he heard it he really had it down. We would be talking, and I would be telling him technical shit like, "Jimi, you know. when you play the diminished chord ..." I would see this lost look come into his face and I would say, "Okay. okay, I forgot." I would just play it for him on the piano or on the horn, and he would get it faster than a motherfucker. He had a natural ear for hearing music. So I'd play different shit for him, show him that way. Or I'd plav him a record of mine or Trane's and explain to him what we were doing. Then he started incorporating things I told him into his albums. It was great. He influenced me, and I influ­enced him, and that's the way great music is always made. Every­body showing everybody else something and then moving on from there.

But Jimi was also close to hillbilly, country music played by them mountain white people. That's why he had those two English guys in his band, because a lot of white English musicians liked that Ameri­can hillbilly music. The best he sounded to me was when he had Buddy Miles on drums and Billy Cox on bass. Jimi was playing that Indian kind of shit, or he'd play those funny little melodies he dou­bled up on his guitar. I loved it when he doubled up shit like that. He used to play 6/8 all the time when he was with them white English guys and that's what made him sound like a hillbilly to me. Just that concept he was doing with that. But when he started playing with Buddy and Billy in the Band of Gypsys, I think he brought what he was doing all the way out. But the record companies and white peo­ple liked him better when he had the white guys in his band. Just like a lot of white people like to talk about me when I was doing the nonet thing — the Birth of the Cool thing, or when I did those other albums with Gil Evans or Bill Evans because they always like to see white people up in black shit, so that they can say they had some­thing to do with it. But Jimi Hendrix came from the blues, like me. We understood each other right away because of that. He was a great blues guitarist. Both him and Sly were great natural musicians; they played what they heard.

(...)

In August 1970 I played the Isle of Wight concert in England. They were trying to do a Woodstock-like thing over there and so they invited all these rock and funk groups like Jimi Hendrix, Sly and the Family Stone, and a whole bunch of white rock groups to play on this big farm off the southern coast of England. People came from all over the world to that concert; they said they had over 350 000 peo­ple. I had never seen that many people out in front of me before. By that time my music was really into percussions and rhythms. The people seemed to like what was happening, especially when we got into the real rhythmic things. Some of the critics were talking about how aloof I was, but that didn't bother me; I had been this same way all of my life.

I took Jackie Battle with me over to that concert. I had to talk her into going because she wasn't going to go. Man, it took days to con­vince her.

Jimi Hendrix was there, too. He and I were supposed to get together in London after the concert to talk about an album we had finally decided to do together. We had come close once to doing one with the producer Alan Douglas, but the money wasn't right or we were too busy to get it together. We had played a lot with each other at my house, just jamming. We thought that maybe the time was right to do something together on a record. Now the roads were so crowded coming back into London after that concert that we couldn't get to the meeting on time, and so by the time we got into London Jimi wasn't there. I was going to France, I think it was, to do a few-more gigs and then back to New York. Gil Evans called and told me that he and Jimi were going to get together and that he wanted me to come down and participate. I told him that I would. We were waiting for Jimi to come when we found out that he had died in London, choked to death on his own vomit. Man, that's a hell of a way to go. What I didn't understand is why nobody told him not to mix alcohol and sleeping pills. That shit is deadly and had already killed Dorothy Dandridge. Marilyn Monroe, my good friend Dorothy Kilgallen, and Tommy Dorsey. Jimi's death upset me because he was so young and had so much ahead of him. So I decided I would go to his funeral in Seattle even though I hated going to them. That funeral was such a drag that I said I would never go to another one after that — and I haven't.

The white preacher didn't even know Jimi's name and kept on mispronouncing it, calling him this, calling him that. Man, it was embarrassing. Plus, the motherfucker didn't even know nothing about who Jimi was, nothing about his accomplishments. I hated to see such a great person as Jimi Hendrix given that kind of mistreat­ment, after all he had done for music.

(...)

By now I was using the wah-wah on my trumpet all the time so I could get closer to that voice Jimi had when he used a wah-wah on his guitar. I had always played trumpet like a guitar and the wah-wah just made the sound closer. By this time there were a lot of fusion groups popping up all over the place: Wayne Shorter and Joe Zawinul's Weather Report; Chick Corea's Return to Forever; Herbie Hancock's group, called Mwandishi; and then a little later, John McLaughlin formed his band, the Mahavishnu Orchestra.

(...)

After Jimi died, I realized that no matter how great a musician he was, no matter how much I personally loved his music — the way he played the guitar — very few young blacks had heard of him, because for them he was too far over into white rock. Black kids were listen­ing to Sly Stone, James Brown, Aretha Franklin, and all them other great black groups at Motown.

Source : http://yanko.lib.ru/books/bio/miles.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Ven 9 Juil 2010 - 13:19

« Après leur divorce, Betty enregistra un disque sous son nom, dans lequel une des chansons intitulée C'était un vrai taré racontait comment le « vrai taré » aimait qu'on le batte avec une lanière bleu lavande ! Miles, interrogé à ce sujet, éclata de rire : « Si vous voulez savoir : c'est la fille la plus tarée que je connaisse... De toute façon cette chanson ne parle pas de moi, mais de Hendrix... Je suis peut-être un peu taré moi aussi, mais je n'ai pas envie de ma faire flageller par qui que soit avec une lanière bleue lavande ! » »
— Eric Nisenson, 'Round about midnight - Un portrait de Miles Davis, p. 216 (1982)

Betty Davis : He Was A Big Freak
http://www.youtube.com/watch?v=PQgWYeoIbts

On peut aussi traduire freak par monstre...

Toujours à propos de Betty :




Source : notes de pochette de l'album "Betty Davis"

Il me semble que Yazid avait évoqué ce témoignage sur le forum précédent : selon Betty Davis (l'ex-femme de Miles), Miles n'aurait donc jamais rencontré Jimi. Etonnant tout de même : c'est non seulement en désaccord avec l'autobiographie de Miles, mais aussi avec le témoignage de nombreux musiciens évoquant cette rencontre.
Etrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Mer 17 Fév 2016 - 17:58

Ayler a écrit:
selon Betty Davis (l'ex-femme de Miles), Miles n'aurait donc jamais rencontré Jimi. Etonnant tout de même : c'est non seulement en désaccord avec l'autobiographie de Miles, mais aussi avec le témoignage de nombreux musiciens évoquant cette rencontre.
Etrange.

De quels musiciens il s'agit exactement ?

Je pense que la bio de Miles est à son avantage évidemment...Il a du refaire un peu l'histoire. J'en ai parlé avec Quincy, il n'en sait pas plus...

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 27 Fév 2016 - 11:20

De mémoire (et là ça commence à remonter donc à prendre avec toutes les réserves nécessaires), j'ai lu des entretiens de musiciens gravitant autour de Miles en 1969-1970 (la liste est assez longue...) ainsi que de l'un des percussionnistes de Santana. Dommage que j'ai pas pris le temps de citer les musiciens en question à l'époque, parce que je suis certains d'avoir lu ces deux trois témoignages. Il me semble même avoir le souvenir d'un entretien évoquant une discussion de nos deux hommes au Record Plant - pas d'un enregistrement !
Cela dit, Miles a très bien pu rencontrer Hendrix en l'absence de sa femme !

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 27 Fév 2016 - 12:59

Ayler a écrit:
une discussion de nos deux hommes au Record Plant

Mais Miles n'en parle pas dans sa bio...Et je n'ai pour ma part jamais lu de témoignage de cette scène. Les très grands spécialistes de Miles que je connais qui ont croisé nombre de ses musiciens ne m'en ont jamais parlé non plus.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 27 Fév 2016 - 13:26

J'avais utilisé les précautions de rigueur ("Il me semble même avoir le souvenir d'un entretien...") et à raison parce qu'a priori, c'est l'entretien de Mike Carabello livré à Steven Roby qui est à la source de ce souvenir approximatif. Carabello parle simplement d'un hypothétique enregistrement (non en studio, mais un home recording) et dit qu'à l'époque à New York, tout le monde se fréquentait, se connaissait.
Dans le même livre, Howard Johnson dit "Miles met Jimi in the late 60's".
Keith Jarrett (étonnant non ?) a déjà mentionné un projet avorté avec Hendrix !
Miles Davis lui-même a dit : "Nous avions beaucoup joué chez moi (...) tous les deux, juste des jams."
Après, même si ce n'est pas impossible, il serait étonnant que Hendrix ait été sur le point de faire un disque avec Miles sans l'avoir jamais rencontré une seule fois auparavant.
En fait, à part Betty Davis, qui affirme que la rencontre physique n'a jamais eu lieu ?

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 27 Fév 2016 - 13:48

Voici ce que m'écrivait il y a quelques années un très grand spécialiste de Miles qui vit depuis longtemps aux USA :

"Ce qui aurait pu se passer c'est une rencontre à la maison, tranquilou pour tâter le terrain. Hors Miles n'a jamais rencontré Hendrix! Il me l'a dit. Bien qu'il dise le contraire dans son autobio pour faire bien. Il n'existe aucun témoin d'une rencontre entre les deux.
Ils se sont parlés au téléphone une fois, c'est  tout. C'est la raison pour laquelle d'après moi Miles a voulu rencontrer Prince, pour ne pas râter le coche une deuxième fois.
Bon... je pourrais t'exposer mon point de vue plus longuement. Tu connais l'anecdote où Miles offre à Hendrix pour son anniversaire une partition? Ils sont sensés se rencontrer à une party et Miles s'en va car Hendrix est à la bourre. Hendrix trouve la partoche et passe un coup de bigophone à Miles pour lui dire que.... "c'est très gentil mais je ne sais pas ire la musique
".

YM


Dernière édition par Yazid le Lun 29 Fév 2016 - 18:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 27 Fév 2016 - 13:53

On ne peut pas l'exclure. Après, le moyen le plus sûr de savoir est de demander à Billy Cox - qui lui est encore en vie. Tu as le contact ?

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 27 Fév 2016 - 13:59

Ayler a écrit:
On ne peut pas l'exclure. Après, le moyen le plus sûr de savoir est de demander à Billy Cox - qui lui est encore en vie. Tu as le contact ?

Je ne sais pas ce que sait Billy à ce sujet et je ne vais pas le contacter uniquement pour cette question. Je doute d'ailleurs qu'il nous dise aujourd'hui que Jimi n'a jamais rencontré Miles (si c'était le cas)...

J'espère qu'un jour nous aurons un élément irréfutable (même si ce n'est pas si important).

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 27 Fév 2016 - 14:54

Cela ne répond pas à notre question - mais c'est à voir :


_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 27 Fév 2016 - 15:32

Selon au moins deux sources, Cross et Douglas, Miles a assisté à l'un des concerts du BOG (Douglas affirmait même qu'ils étaient dans le même box). Si c'est le cas, il serait tout de même assez étonnant qu'ils ne se soient pas rencontrés à cette occasion.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Dim 28 Fév 2016 - 0:26

Ayler a écrit:
Selon au moins deux sources, Cross et Douglas, Miles a assisté à l'un des concerts du BOG (Douglas affirmait même qu'ils étaient dans le même box).

Ah les paroles de Douglas....(je rappelle l'histoire du télégramme...).

Et puis Miles à un concert de Jimi au Fillmore, j'ai envie de dire, ça se saurait...Même la super autobiographie de Bill Graham n'en dit pas un mot. Et pourtant, il en dit des choses sur Jimi ! Il n'y a que 3 références de Miles Davis dans le livre dont une (la plus longue) parle de la fois où le trompettiste a ouvert en mars 1970 pour Neil Young & Crazy Horse au Fillmore East et le mois d'après au Fillmore West avec le Dead. Bill parle aussi de sa rencontre chez Miles. Mais nulle mention d'un Miles Davis invité à l'un des concerts du BOG...

Quant au témoignage de Terry Reid dans le livre de Cross...

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2504
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Mer 2 Mar 2016 - 18:44

Et à Wight en 70, pas d'info sur une éventuelle rencontre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Mer 2 Mar 2016 - 18:46

Electric Thing a écrit:
Et à Wight en 70, pas d'info sur une éventuelle rencontre ?

Rien de ce côté là non plus.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Jeu 3 Mar 2016 - 7:26

Yazid a écrit:
Voici ce que m'écrivait il y a quelques années un très grand spécialiste de Miles qui vit depuis longtemps aux USA :

"Ce qui aurait pu se passer c'est une rencontre à la maison, tranquilou pour tâter le terrain. Hors Miles n'a jamais rencontré Hendrix! Il me l'a dit. Bien qu'il dise le contraire dans son autobio pour faire bien. Il n'existe aucun témoin d'une rencontre entre les deux.
Ils se sont parlés au téléphone une fois, c'est  tout. C'est la raison pour laquelle d'après moi Miles a voulu rencontrer Prince, pour ne pas râter le coche une deuxième fois.
Bon... je pourrais t'exposer mon point de vue plus longuement. Tu connais l'anecdote où Miles offre à Hendrix pour son anniversaire une partition? Ils sont sensés se rencontrer à une party et Miles s'en va car Hendrix est à la bourre. Hendrix trouve la partoche et passe un coup de bigophone à Miles pour lui dire que.... "c'est très gentil mais je ne sais pas ire la musique
".

YM

Qui est-ce ? Combien de fois a-t-il lui-même rencontré Miles ? A quel titre ? Combien de temps ?

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Jeu 3 Mar 2016 - 12:42

Ayler a écrit:


Qui est-ce ? Combien de fois a-t-il lui-même rencontré Miles ? A quel titre ? Combien de temps ?

Thierry Peremarti, journaliste jazz, a été le correspondant aux USA de Jazzman. J'attends sa réponse pour les précisions de sa rencontre avec Miles.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Peremarti



Messages : 14
Date d'inscription : 06/03/2013
Localisation : Dallas, Texas

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Jeu 3 Mar 2016 - 20:21

Il s'agit de trois rencontres avec Miles racontées dans le numéro d'été 2011 de Jazz News. La première datant de mars 1988 au New York Hospital pour une "cover story" pour Jazz Hot, la deuxième quinze jours après chez Miles dans l'appartement qu'il avait à l'hôtel Nikko en bordure de Central Park et pour une séance photo afin d'illustrer l'article en question, la troisième au club Indigo Blues, en 1988 ou 89.
Pour l'interview (à l'occasion de la sortie imminente de son autobiographie) j'ai eu l'occasion de passer quelques heures avec Miles de 11h à 16h où nous avons abordé pas mal de sujets. Le sujet Hendrix ne l'intéressait pas grandement, et n'était pas ma priorité, en revanche il était très ouvert et bavard au sujet de Prince, et de Terence Trent d'Arby (!)
Pour ma part je crois fermement à ce que dit Betty Davis. De plus à ma connaissance il n'y a pas un seul musicien de jazz ayant gravité autour de Miles qui ait été le témoin d'une rencontre entre Miles et Hendrix. Pas une seule photo, même amateur. Pas une anecdote qui tienne la route, et d'autres sont volontairement trop belles pour etre vraies. Je n'explique pas les dires de Miles dans son autobiographie sur sa (ses ?) rencontre avec Hendrix. Disons qu'il se peut tres certainement qu'il ait exagéré ses souvenirs, inventé certains, etc. Le livre regorgeant de choses inexactes ou carrément fausses, sur d'autres sujets.
Je crois que la seule rencontre entre Miles et Hendrix s'est produite le jour de l'enterrement d'Hendrix. Et parce que Miles a fait l'effort de venir de Californie, où il était en tournée, ce n'était pas loin de Seattle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Jeu 3 Mar 2016 - 20:34

Ayler a écrit:
Il me semble même avoir le souvenir d'un entretien évoquant une discussion de nos deux hommes au Record Plant - pas d'un enregistrement !

Airto Moreira à propos des débuts de Miles à la wah wah :

"He got from Jimi," remarked Moreira. "We used to hang out at Jimi’s Electric Lady studio and I saw Miles asking Jimi questions about the wah-wah pedal." 
Source : Paul Tingen
http://www.miles-beyond.com/jackjohnson.htm

Sinon, les témoignages de Stella Benabou Douglas Shapiro et d'Alan Douglas concordent sur la 1ère rencontre supposée de nos deux hommes.

L'interview de Stella par Steven Roby ci-dessous :

Steven Roby: When was the first time you met Jimi Hendrix?

Stella Shapiro: I met him in a club in 1969. It was a small club, maybe the Salvation. I was with a girlfriend, and he probably just got into New York. I had seen him before, accidently, at a club called the Cheetah. He was dressed so wonderfully well. He was tuned into style. I told my girlfriend, “That is Jimi Hendrix,” and she said, “Who?” She turned around to look at him and he smiled at us. We were listening to a band. It could have been Joe Cocker. The first second our eyes made contact I could feel something profound. Jimi had that quality when he looked into someone’s eyes. The soul of the poet was exalted in him. He got up from the table of people he was with and asked if he could join us, and we said yes. We went to my girlfriend’s house. We had some tea and coffee, and spoke for quite a long time.

Can you explain what you mean by the soul of the poet?

I realize this more now more than I did then. There was something charming and moving about him. He was extremely gentle, soft-spoken, and I never heard him scream. He was composed, but shy, and extremely magical.

How did your friendship develop?

From that day forward, we stayed in touch almost daily. I was married to Alan Douglas at the time, he was a producer, and Jimi became our friend. I think he was living in the basement of his manager’s place. I don’t want to make that sound like it was a bad thing or he was victim. He had all of his equipment there. He took us over to see it, and I told him, “You can’t stay here. You don’t have enough air,” so we found him a place off Sixth Avenue. I think it was on 12th Street. It was a block away from where Alan and I lived. He liked it and moved in. We helped furnish his place in the style of those days. Everything was from Morocco.

You owned a boutique at that time with your friend Collette. Did Jimi drop by?

He would come by almost everyday when he was in town. There was a picture I recently found with Collette, Miles Davis’ wife, and me outside of it. The photo depicts so much of the culture and flair of the era. We were wearing the appropriate “costumes” for the picture.

What was the place called?

The boutique had no name printed on the front of it. Alan, Jimi, Collette, and I were at our apartment one night and we wanted to come up with a name for the store. We came up with some silly and serious names. Jimi came up with Band of Gypsys, but the one he liked the most was The Nudist Colony. We all thought it was funny that a clothing store would be called that, but we went with it. We never got around to putting the name on it. The outside of the store was painted a red burgundy and the display window was filled with beautiful things. Miles Davis was our first customer and he bought a beautiful amber-beaded necklace my sister Luna made. It was one her first pieces. I introduced Jimi to Miles at the shop, you know. I remember clearly that Devon was there too. Jimi looked over and saw Miles, and they looked up in surprise, as if to say, “Oh, you?” They started teasing each other.

Source : http://crosstowntorrents.org/archive/index.php/t-6616.html



Alan Douglas c'est par ici : http://www.douglasrecords.com/bio.htm

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Jeu 3 Mar 2016 - 20:54

Merci Thierry pour ton éclairage.

De mon côté, j'ai fait mon homework entretemps... en relisant toutes mes bios de Jimi : la rencontre physique entre les deux hommes y semble toujours acquise, mais elle est rarement alimentée par d'autres témoignages que ceux de Douglas et de Miles lui même - et souvent via son livre. Mais pas toujours. Les pires ennemis de Douglas ne remettent toutefois pas cette rencontre en doute (bio de Kramer et McDermott).
Une réserve néanmoins : chaque bio s'alimente de la précédente - et des erreurs peuvent facilement se multiplier de la sorte avec comme point de départ une source mensongère. Les exemples sont nombreux.
Le récit de l'album avorté est confirmé par Juma - qui ne portait pas Alan Douglas dans son cœur, ce qui tend à confirmer l'hypothèse.

Après, il est certain que le témoignage de Betty est troublant - mais il est encore temps de demander aux survivants (et il y en a !) ce qu'ils en pensent.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Jeu 3 Mar 2016 - 21:04

Thierry Peremarti a écrit:
Pas une seule photo, même amateur.

Argument non pertinent alors. Il n'existe pas plus de photo de Jimi avec Jeff Beck ou avec Jim Morrison, alors que des jams sont avérées. A l'époque, l'Iphone n'existait pas !

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Thierry Peremarti



Messages : 14
Date d'inscription : 06/03/2013
Localisation : Dallas, Texas

MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Sam 5 Mar 2016 - 2:01

Je te suis Ayler et je partage ton point de vue. Beaucoup de redites dans toutes ces bios que j'ai lues moi aussi en son temps. J'aimerais bien trouver un jour un témoignage probant. Et pas d'un seul témoin, de plusieurs, car ces deux musiciens étaient rarement seuls. Ce que je sais c'est que dans mon entrevue avec Miles je lui ai demandé à un moment "you knew Jimi Hendrix..." Et il m'a coupé pour me répondre "nah I didn't know him". Ce qui peut être interprété de plusieurs manières. J'ai pensé qu'il voulait dire "I knew OF him". Voulant dire "je le connaissais par l'intermédiaire d'autres personnes", ou "je savais qui il était". Peut être aussi voulait il dire qu'il l'avait connu et rencontré mais qu'il ne le connaissait pas vraiment. Allez savoir. N'importe comment quand Miles disait quelque chose il fallait le prendre à la lettre. Il faisait des raccourcis. Pendant l'interview je n'y ai pas prêté attention. J'étais trop occupé à faire attention à tout, J'ai saisi qu'il ne désirait pas en parler. Et avec lui pas question de remettre ça sur le tapis de peur de se voir vite remercié. Avec le recul et avec plus de bouteille, je pourrais penser que jai raté le coche, étant un très grand fan de Jimi Hendrix depuis ...1969. Miles étant aussi mon idole avant de l'avoir rencontré. Dans une interview on n'ouvre pas toutes les portes. D'autres vous claquent à la gueule, et puis certaines s'ouvrent d'elles mêmes sans savoir pourquoi. Et comme je l'ai toujours dit interviewer Miles Davis c'était comme jouer à Colin Maillard dans un champs de mines. Alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]   Aujourd'hui à 2:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Miles - L'autobiographie (Miles Davis avec Quincy Troupe) [1989]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Electric Miles
» Exposition: WE WANT MILES ( cité de la Musique à Paris )
» Jouer comme Rory !!!
» Miles Davis
» Miles Davis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LES FILMS, LES PHOTOS ET LES LIVRES :: Ezy Reader-
Sauter vers: