Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hymne (Lydie Salvayre) [2011]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Rubem



Messages : 330
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 15 Sep 2011 - 21:51

Rejoindre le jeu juste parce que "we gotta live together" Wink : Voodoo Chile (SR)!

Si notre capitaine, maître Ayler besoin d'un argument sérieux en défense de ce choix, ils peuvent demander à l'Homme même... après tout, Jimi était celui qui a appelé la chanson une fois en concert comme "l'hymne des Black Panthers"...

Pour moi, c'est assez Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 15 Sep 2011 - 23:19

Je suis heureux d'avoir enclenché une réflexion sur un aspect pas assez développé dans l'exégèse hendrixienne, celui des influences et imprégnations idéologiques de sa musique. C'est un crédit de plus pour L.Salvayre qui délivre une idée très intéressante et qui me paraît très juste. Elle affirme être touchée INFINIEMENT par le fait que JIMI EST UNE CONSCIENCE POLITIQUE SANS JAMAIS LE DECLARER, SANS JAMAIS LE DECIDER. Il fait malgré lui de la politique, à sa manière, sans l'assumer ouvertement dans ses interviews ou ses engagements, comme un Lennon. C'est ce qui fait son originalité et aussi son charme, tout en pudeur. Je pense qu'il a certainement fallu peu de choses, à un moment, pour qu'il franchisse pour de bon le Rubicon et il conviendrait ici d'essayer d'analyser les diverrses raisons qui l'ont freiné et retenu.
Rien qu'avec sa musique par exemple il est de fait évident qu'il injecte dans l'idéologie dominante des E-U et plus généralement dans la culture occidentale, comme aucun autre avant lui, le blues des noirs, les lamentations amérindiennes des Cherokees et les sonorités du free-jazz dans des oreilles et des cerveaux de blancs jusqu'ici réfractaires à des symboles de cultures différentes , niées, humiliées. Sans donc rien faire d'autre que de s'exprimer avec sa guitare il avait une influence sur l'évolution des mentalités et donc celles des idées et de l'ouverture culturelle. A plus forte raison quand certaines de ses chansons ( qu'on essaie de lister) étaient encore plus explicites par leurs textes ou leurs présentations sur scène par Jimi .
Ce qui est magnifique pour moi chez Jimi , par-delà sa musique qui reste évidement ce qui doit le caractériser prioritairement, c'est qu' IL EST POLITIQUE SANS QU'IL NE LE REVENDIQUE . Il ne peut pas faire autrement que d'être politique dans son processus de création car comme tout artiste il est sensible et il fonctionne comme une caisse de résonnance face aux injustices, atrocités et haines dans lesquelles nous baignons tous. Savoir discerner cela dans sa musique permet aussi de mieux l'appréhender et la comprendre, dans les vérités qu'elle nous crache en pleine figure. Cette musique qui en retour, en feed-back, nous aide à mieux saisir ce qu'était la véritable conscience de Jimi.
Et une des hypothèse pour lesquelles Jimi ne s'est pas plus explicitement impliqué est le fait, comme L.Salvayre le relève une fois de plus très justement, est qu'il a compris avant beaucoup d'autres que c'était foutu, que le rêve hippie n'était que voeu pieux et qu'en quelque sorte le combat était perdu . D'ailleurs j'aimerai que l'on me renseigne précidément sur des phrases que Jimi a prononçées plusieurs fois sur scène concernant le fait ( je résume peut-être de façon simpliste et erronée, donc n'hésitez pas à me corriger si je me fourvoie) qu'une grande majorité du public n'était là que pour entendre "Hey Joe" une enième fois, il les insultait même, semblant mépriser ce genre de public qui n'était pas sensible à SA musique, celle qu'il créait et inventait, mais peut-être aussi ,pour rejoindre mon propos, parce qu'il n'était pas apte à saisir tout ce qu'elle pouvait symboliquement signifier, notammnent idéologiquement.
C'est pourquoi j' apprécie aussi que L.Salvayre parle de Jimi comme un DESILLUSIONNEUR ( cf l'article qui résume ses idées) et en cela encore il a des influences sur les consciences et donc sur la conscience politique) dans l'expression de la vérité de sa musique .
C'est de mon point de vue donner encore plus d'EPAISSEUR à l'ARTISTE JIMI HENDRIX en élargissant la dimension du personnage au-delà de sa musique stricto-sensu. Même si ne se limiter qu'à celle-ci ( le plus important pour la majorité d'entre nous) remplit déjà généreusement et nos coeurs ,et nos âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Ven 16 Sep 2011 - 12:31

A lire absolument la chronique de Rock & Folk. Je savais que la journaliste Agnès Léglise n'aimait pas ce livre avant même qu'elle l'ait lu mais je pensais qu'elle n'écrirait rien dessus ! Elle a été obligée (comme tous les autres) de prendre sa plus belle plume pour se lâcher !

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Granny Takes A Trip



Messages : 182
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Ven 16 Sep 2011 - 12:53

Ah ah, génial, ça calme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
upfromtheskies



Messages : 1114
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Ven 16 Sep 2011 - 13:05

Merci Yazid! On dirait du catch féminin...

Pour faire prendre un peu la tangente au débat (et aux crépages de chignon), j'aime bien l'anecdote de la naissance de "Fire".

On pense à un truc chaud-bouillant sexuel, et en fait l'origine c'est Jimi, Noël et Mitch qui étaient de passage chez la grand-mère de Noël Redding en Irlande, à la saison froide. Ils se les gelaient dans la maison, du coup tout le monde se concentrait autour de la cheminée et quelqu'un a dit (à la grand-mère): "Let me stand next to your fire". Et ça a été le détonateur de la chanson.

Je trouve que ce type d'anecdote, ça fait prendre un peu de recul. Peut-être Lydie Salvayre aurait-elle gagné à en collecter quelques-unes?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Ven 16 Sep 2011 - 13:21

Yazid a écrit:
A lire absolument la chronique de Rock & Folk.
Et on dit d'Ayler qu'il est cassant ? What a Face

Yazid a écrit:
Je savais que la journaliste Agnès Léglise n'aimait pas ce livre avant même qu'elle l'ait lu mais je pensais qu'elle n'écrirait rien dessus !
Singulier non ?

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Ven 16 Sep 2011 - 18:50

Leglise a dû survoler le livre ( quand on est critique on ne doit pas avoir le temps de vraiment lire en profondeur les masses de bouquins qu'on reçoit, j'imagine), comme d'ailleurs l'ensemble des autres critiques, qu'ils soient favorables ou non.
Ou alors elle est malhonnête intellectuellement ou bien bête ( et méchante ).Car 80% de sa dissertation est hors-sujet, tout simplement!
Elle fait en effet le procès du travail de L.Salvayre sur un point que celle-ci, de toute évidence , ne s'était à aucun moment donné de traiter! Leglise prétend en effet que L.S. avait une ambition pédagogique! N'importe quoi! Effectivement, si cela avait été son réel projet, après les tonnes de bouquins déjà faits sur Jimi sur ce sujet, on se demande bien ce qu'elle aurait pu dire de plus. Et le moindre bon sens aurait dû faire deviner rapidement à Leglise que cela ne pouvait pas , même si elle ne porte pas L.S. dans son coeur ( pour des raisons que j'ignore) être le véritable projet de L.S. Tellement ridicule et évident qu'il est inutile d'en rajouter sur ce point. C'est une insulte à l'intelligence de L.S. que de vouloir croire ( ou feindre de croire, ou de vouloir faire croire) une telle ineptie! Cet aberrant jugement est définitivement non négociable.
L.S. n' a au final que deux véritables ambitions, nullement pédagogiques ou hagiographiques:
- tenter de démontrer ( c'est sa thèse personnelle et comme toute thèse on peut la réfuter, la critiquer ou y adhérer. Mais, si on critique, on critique le sujet de fond de la thèse et pas autre chose) le POURQUOI du phénomène Hendrix, en particulier sur une de ses oeuvres d'art parmi d'autres, le "SSB" de Woodstock. La critique devrait donc se focaliser UNIQUEMENT sur le fait de savoir si les arguments qu'elles trouvent et développent pour TENTER d'expliquer une création artistique sont pertinents ou non! Et sur rien d'autre! Quel est le critique qui a répondu à cette question centrale qui a été le problème que s'est donné à résoudre L.S. ? AUCUN! Qu'ils aillent donc tous se faire voir( les favorables et les autres) car c'est là-dessus qu'ils auraient dû plancher ces zozos. Au lieu d'utiliser tous les " clichés ressassés, les portes ouvertes, les lieux communs" de la critique traditionnelle...Eux aussi veulent ( et peuvent) se faire reluire à bon compte, "s'admirant probablement eux-mêmes de l'admirabilité de leurs propres hyperboles et superlatifs"...
Pourquoi Jimi (et pas Clapton,Beck, qui eux aussi avaient de la technique et du talent) a-t-il pu produire une telle oeuvre d'art ? Pourquoi cette oeuvre d'art est -elle porteuse de tant de symboles , quasi-intemporels ? Voilà les questions auxquelles L.S. tente de trouver des réponses. Et je ne vois pas en quoi ces intérrogations seraient des clichés ! Ce sont de belles, interessantes et difficiles questions. Ce qui explique probablement pourquoi il est difficile de cibler les critiques sur le coeur de la thèse de L.S. car son sujet est d'une complexité insondable. L.S. a le courage de s'atteler à la tâche et elle y parvient plus qu'honorablement de mon point de vue. Et pour réussir un tant soit peu un tel objectif elle a beaucoup été aidée par l'amour qu'elle porte à Jimi. En effet il faut aimer véritablement pour pouvoir ressentir les non-dits et tenter de se mettre dans la peau d'un autre pour essayer de deviner et comprendre ses ressentis intimes. C'est une des conditions nécessaires du succès plus ou moins réussi d'une telle entreprise de déchiffrage.
Et qu'ensuite elle soit obligée de rappeler certains des clichés sur la vie de Jimi ( sur son enfance, son environnement, les requins du monde du spectacle,etc...) que tous ses fans connaissent ( et encore! car j'ai moi-même appris des détails de sa vie que je ne connaissais pas) pour étayer sa thèse et sa démonstration c'est évident qu'elle ne peut y échapper. Mais ce n'est pas ça l'essentiel qu'il faut bien sûr retenir de son travail !!!

- reste l'autre ambition de L.Salvayre qui de mon point de vue est un échec. Mais c'était perdu d'avance! Elle voulait au niveau de son style littéraire tenter d'insuffler dans son écriture ( dont elle accouchait en écoutant Jimi pour mieux y parvenir, pensait-elle) "le rythme et la puissance" de Jimi, ses fulgurances et ses traits de génie...Réinventer l'écriture comme Jimi avait révolutionné la musique est une entreprise quasi-impossible. Raymond Queneau, Perec et Le Lyonnais, avec leurs labyrinthes de mots, de sons, de phrases et les contraintes qu'ils s'imposaient dans leur écriture étaient plus proches, à mon sens, de toutes les contraintes que Jimi avait subies et subissaient pour en faire le creuset des ses inspirations et son génie et donc avaient déjà bien mieux réussi à être iconoclastes, sur ce plan, que L.S. dans son projet purement littéraire. Et là je rejoins Leglise. Et partage la peine de L.Salvayre qui considère qu'un échec sur ce plan signerait l'échec de tout son livre. Mais non Lydie, pas d'accord avec toi non plus sur cette affirmation : car il reste les réponses apportées sur ton autre objectif et tu t'en sors plutôt pas mal. Pour moi, aucun regret d'avoir acheté ton bouquin!


Dernière édition par nowhereman54 le Sam 17 Sep 2011 - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2504
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Ven 16 Sep 2011 - 20:02

T'es dure... c'était une bien belle critique. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicholas



Messages : 107
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 17 Sep 2011 - 4:25

une frustrée sans doute... ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 17 Sep 2011 - 10:37

upfromtheskies a écrit:

On pense à un truc chaud-bouillant sexuel, et en fait l'origine c'est Jimi, Noël et Mitch qui étaient de passage chez la grand-mère de Noël Redding en Irlande, à la saison froide. Ils se les gelaient dans la maison, du coup tout le monde se concentrait autour de la cheminée et quelqu'un a dit (à la grand-mère): "Let me stand next to your fire". Et ça a été le détonateur de la chanson.


D'accord avec toi. Les Beatles aussi disaient souvent que les fans ou les critiques fantasmaient et déliraient sur l'interprétation de certaines de leurs paroles qui tiraient le plus souvent leur inspiration de faits banals de la vie de tous les jours ( un article de presse, un fait divers) qui n'avaient rien à voir avec des faits privés de leurs vies.
Mais il peut y avoir des chansons qui traitent de sujets qui tiennent à coeur l'artiste et dont ils ont puisé l'inspiration dans des faits qui au départ n'avaient pas grand-chose à voir avec le résultat final, sans que cela n'altère en rien le résultat final qui peut être tout aussi génial que si l'inspiration avait été "directe" et avait trouvé son origine au coeur même du sujet qu'elle traite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 17 Sep 2011 - 10:56

Yazid a écrit:
A lire absolument la chronique de Rock & Folk. Je savais que la journaliste Agnès Léglise n'aimait pas ce livre avant même qu'elle l'ait lu mais je pensais qu'elle n'écrirait rien dessus ! Elle a été obligée (comme tous les autres) de prendre sa plus belle plume pour se lâcher !

YM

Merci Yazid. Je n'ai pas lu "Hymne" mais je crois qu'Agnes Léglise résume bien les choses dans cette critique. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
Electric Thing



Messages : 2504
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 17 Sep 2011 - 11:35

Ouais et je trouve les critiques plus marrantes à lire que le livre. Le style de Lydie Salvayre est imbuvable pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 17 Sep 2011 - 13:52

Je partage en partie l'avis de E.Thing sur son style et insiste en plus , personellement, sur son échec de trouver l'équivalent littéraire de la musique de Jimi. Et rappelons que son ambition était d'abord à ses yeux littéraire. La critique qui peut lui faire le plus mal est à situer sur ce plan et je penche ici pour un flop .
Ceci dit cela ne doit pas occulter le fond de son travail que j'ai déjà suffisamment développé.
Je me contenterai de souligner qu'il est quand même essentiel d'avoir lu son bouquin pour se faire une opinion et ne pas se contenter de l'avis des critiques pour en parler.
Et de rappeler que Leglise est coutumière de ce genre de démolition unilatérale, sans nuances et trop caricaturale pour respirer l'honnêteté. J'ai relu une autre de ses critiques sur un livre de Amanda Sthers sur Keith Richards et on y retrouve le même style ( marrant peut-être à lire là-aussi mais on parle alors d'autre chose que d'arguments de fond et de pertinence, ce qui doit être la qualité principale d'un critique) : "voilà la goutte d'eau qui tsunamise le carafon" , "du gros ramassis de clichés à 2 euros" , "faut quand même pas pousser mémé dans les amplis" "son truc à elle, ce sont les clichés sur le rock", " nous enfile les lieux cuccus communs du genou avec une indécence consternante"... Oui c'est marrant et je pense qu'elle fait son fond de commerce sur ce genre de formules réccurrentes qui lui donnent à elle aussi un certain style littérraire, mais qui gonflent aussi au bout d'un moment...
Leglise n'a pas relevé d'être étiquetée "spécialiste des réseaux sociaux" (!!!)par une de ses relations , animateur d'une émission sur Europe1, d'où elle a été remplaçée pour stopper la baisse d'écoute dûe à sa présence ( elle finissait probablement par lasser), selon un auditeur informé qui s'exprimait sur un blog.
A la question, êtes-vous une langue de VIP ( allusion à l'émission de Castaldi où elle a collaboré), elle répond : "je suis moqueuse, cela fait partie de ma personnalité. Je ne veux pas faire de peine (sic!). Mon principal objectif est d'être drôle" Ca y est je comprend mieux désormais la véritable finalité de ses critiques!..
J'ajoute qu'elle avoue "avoir des côtés rock'nroll dans sa façon d'être" mais mener pour autant"une vie normale" et "aimer les stars américaines qui portent des jolies robes et s'habillent bien". Très touchant tout ça!...A quand un premier bouquin de Leglise sur une de ses idoles ou sur l'évolution de la mode des robes chez les stars américaines depuis les années 60 jusqu'à nos jours. Nul doute qu'elle y sera originale et sortira des sentiers battus ...Beurkh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sgt. Pepper



Messages : 185
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 17 Sep 2011 - 17:47

Le métiers des critique litteraire c'est de critiquer de tout façon, avec ou sans objectivité. Mais la façon d'écrire cet article de Mme Léglise est particulièrement hautaine je dois l'avouer. En tout cas nowhereman54 ma convaincu et j'acheterai surement ce livre, pas tout de suite, mais je l'acheterai Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger



Messages : 471
Date d'inscription : 15/05/2011
Age : 20
Localisation : Third Stone From the Sun

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 17 Sep 2011 - 18:00

Je ne sais pas trop si je vais l'acheter. Je n'ai que deux Livres sur Hendrix. Le génial livre d'Ayler et celui avec toutes les citations, "Jimi Hendrix, le mythe, la légende" un truc comme ça...
Si je vais débourser dans un troisième Livre, ce ne serais pas dans un livre comme celui-ci, assez sectaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monochrome57



Messages : 151
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 64
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Mer 21 Sep 2011 - 23:00

Lydie Salvayre est passée sur France Inter le 14 septembre dans "Le grand entretien".

Emission plutôt intéressante de 50 min, avec peu de musique ( début de SSB, Foxy Lady choix curieux ).

Est-il vrai que Foxy Lady était dédié à la grand mère de Jimi ?

http://www.franceinter.fr/emission-le-grand-entretien-lydie-salvayre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garbage Man



Messages : 44
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 22 Sep 2011 - 10:32

nowhereman54 a écrit:
Et de rappeler que Leglise est coutumière de ce genre de démolition unilatérale, sans nuances et trop caricaturale pour respirer l'honnêteté. J'ai relu une autre de ses critiques sur un livre de Amanda Sthers sur Keith Richards et on y retrouve le même style ( marrant peut-être à lire là-aussi mais on parle alors d'autre chose que d'arguments de fond et de pertinence, ce qui doit être la qualité principale d'un critique) : "voilà la goutte d'eau qui tsunamise le carafon" , "du gros ramassis de clichés à 2 euros" , "faut quand même pas pousser mémé dans les amplis" "son truc à elle, ce sont les clichés sur le rock", " nous enfile les lieux cuccus communs du genou avec une indécence consternante"... Oui c'est marrant et je pense qu'elle fait son fond de commerce sur ce genre de formules réccurrentes qui lui donnent à elle aussi un certain style littérraire, mais qui gonflent aussi au bout d'un moment...

Tout ce que je déteste dans une chronique est condensé dans celle de Agnès Leglise. Je ne peux pas juger le livre de Lydie Salvayre et je ne le lirai sûrement pas car je déteste les auteurs qui prennent un contexte réel et se permettent de romancer à partir ou par dessus.
Je rejoins nowhereman54 sur l'aspect pesant de la chronique de Agnès Leglise, un pseudo style Gonzo non pas pour faire rire mais pour faire la maligne. Un moyen de masquer le manque de rigueur journalistique et de passer pour une auteure originale ou "décalé" (un mot à la mode). Ce qui est triste c'est que cela semble s'être étendu à tous les domaines (littérature, musique, cinéma...). Pour la musique les exemples sont légions, et pour la majorité on donne dans du sous Lester Bangs à coup de formules assassines sans une once d'analyse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 22 Sep 2011 - 13:04

Oui, effectivement, c'est un phénomène à la mode et qui perdure semble-t-il pour devenir un genre établi aussi bien dans le journalisme écrit que audio-visuel. Simplement je crois, parce qu'il y a un public qui se délecte de ces pseudo-analyses, pour ne retenir que la forme plutôt que le fond.Intellectuellement, c'est tellement plus confortable pour les deux parties : on fait d'un côté un papier ou un montage audio-visuel ,méchant et humoristique, très caricatural et facile ( on évite ainsi de faire une analyse de fond), de l'autre on pige plus vite de grosses vannes bien tournées et on s'en gargarise sans se rendre compte qu'on reste dans la superficialité et le néant, sans avoir l'idée que la réflexion pourrait peut-être se situer ailleurs. Oui, mais faire marcher ses neurones intelligemment c'est très dur!..C'est dur, mais tellement plus valorisant. Malgré tout, respectons, par charité, ceux qui y trouvent leur bonheur et leurs idées personnelles...Il faut de tout pour faire un monde et c'est peut-être mieux ainsi finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2504
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 22 Sep 2011 - 18:40

Je vous laisse dans vos critiques faciles et bien tournées. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monochrome57



Messages : 151
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 64
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Ven 23 Sep 2011 - 12:02

On m'a offert le livre, je n'ai donc pas eu à me poser plus longtemps la question de savoir si je l'achète ou pas. Pour l'instant, je ne l'ai pas lu.

Pour moi , le plus important est que ce livre fait parler de la musique de Jimi dans les médias ( télévision, radio, presse écrite)

De plus, des personnes qui ne connaissent pas la musique de Jimi risquent de s'y intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 25 Sep 2011 - 15:13

monochrome57 a écrit:

Est-il vrai que Foxy Lady était dédié à la grand mère de Jimi ?
J'ai sursauté quand j'ai entendu cela et j'ai eu du mal à imaginer Jimi dédicaçant ce titre à Nora (surtout quand on pense à toutes les filles qui se sont targuées d'être la source d'inspiration de ce morceau !).

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 25 Sep 2011 - 21:53

L'Humanité.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2463
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 25 Sep 2011 - 21:54

Pour : Hommage réussi à Jimi Hendrix, guitariste hors norme par Christine Ferniot.

Contre : Le coup de gueule de Naulleau

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 25 Sep 2011 - 22:19

Ayler a écrit:
Contre : Le coup de gueule de Naulleau
Oh la la, Lydie Salvayre ne doit pas regretter l'éviction des deux Eric sur France 2. Pas sûr qu'elle aurait été les retrouver sereinement sur Paris Première...Aïe !

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garbage Man



Messages : 44
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Lun 26 Sep 2011 - 14:23

Yazid a écrit:
Ayler a écrit:
Contre : Le coup de gueule de Naulleau
Oh la la, Lydie Salvayre ne doit pas regretter l'éviction des deux Eric sur France 2. Pas sûr qu'elle aurait été les retrouver sereinement sur Paris Première...Aïe !

YM

Oui ça aurait été drôle une confrontation contre les deux z'Eric ! La chronique de Naulleau est autrement mieux écrites que celle de Agnès Leglise. Il s'y connait en Rock c'est vrai et mieux que Zemmour. Mais à part les Stones je ne l'ai jamais entendu parler d'autres choses. Paraîtrait que notre homme a été Punk dans sa jeunesse. Rien que d'imaginer sa tête de Winnie l'ourson avec une crête me donne le sourir aux lèvres. PTDR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/
Yazid



Messages : 1279
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Lun 26 Sep 2011 - 14:26

On en a parlé aussi sur France Info samedi 24 septembre.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Aujourd'hui à 22:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Hymne (Lydie Salvayre) [2011]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Randall’s Island (New York Pop) : 17 juillet 1970
» Théâtre du Capitole de Toulouse - saison 2010/2011
» Royal Opera-House 2010-2011
» Théâtre de Caen 2010-2011
» [Fraispertuis City 2011] Timber Drop-El Loco S&S

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LES FILMS, LES PHOTOS ET LES LIVRES :: Ezy Reader-
Sauter vers: