Jimi Hendrix


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hymne (Lydie Salvayre) [2011]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 3 Sep 2011 - 10:12

Yazid a écrit:
Les éloges se poursuivent
... mais il y a des notes discordantes :

Pauvre Jimi Hendrix ! (Le Nouvel Observateur)

Electric Lydieland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 3 Sep 2011 - 11:06

Ayler a écrit:
... mais il y a des notes discordantes :
Oui. Je m'évertue à dire à Lydie Salvayre qu'elle ne pouvait pas plaire à tout le monde. Elle s'est faite aussi "esquintée" dans Les Inrocks. Il est toujours d'ailleurs plaisant de voir avec quelle application les auteurs des chroniques "assassines" (pour la plupart pas rock-critic) s'efforcent d'utiliser une très belle plume. Un régal de bons mots ! Je trouve tout ceci particulièrement intéressant.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 3 Sep 2011 - 11:19

Lydie Salvayre sera une des invitées de François Busnel jeudi 8 septembre à 20h35 dans "La grande librairie" sur France 5.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Sam 3 Sep 2011 - 15:22

Très belle émission avec Lydie Salvayre sur France Inter "l'humeur vagabonde" présentée par Kathleen Evin le jeudi 1er septembre à 20h. Vous pouvez la réécouter via le podcast. On voit que le sujet a été bien préparé : longs passages du Dick Cavett Show traduits, programmation du "Star Spangled Banner", "Hey Joe" (studio), "Voodoo Chile" (extrait) et même le "Machine Gun" (extrait, 2ème show de Berkeley). Quelques petites imprécisions parfois mais entendre ces deux femmes parler de Jimi pendant environ une heure est délicieux. Grand bravo à France Inter.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 4 Sep 2011 - 14:18

Ayler a écrit:
Yazid a écrit:
Les éloges se poursuivent
... mais il y a des notes discordantes :

Pauvre Jimi Hendrix ! (Le Nouvel Observateur)

Electric Lydieland
Excellent... Laughing

De ce que j'ai pu lire de ce livre c'est exactement le sentiment que j'en avais : de la branlette de mots pour finalement ne rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 4 Sep 2011 - 14:21

Electric Thing a écrit:

De ce que j'ai pu lire de ce livre c'est exactement le sentiment que j'en avais : de la branlette de mots pour finalement ne rien dire.
Enfin Electric Thing s'exprime sur ce livre cheers

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 4 Sep 2011 - 14:35

En même temps, je ne suis pas franchement un littéraire. Moi les œuvres de La Fontaine je m'en tape aussi (d'autant que j'ai souffert petit lorsqu'il fallait en apprendre par cœur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
upfromtheskies



Messages : 1112
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 4 Sep 2011 - 14:44

J'ai bien aimé la chronique de Electric Lydieland. Je n'ai pas lu le livre en question, mais il ne m'étonne qu'à moitié que le risque d'un tel livre est de parler essentiellement de l'auteure elle-même.

Personnellement - et de manière sûrement hérétique pour un fan de Jimi - je n'ai jamais accroché à ce "Star Spangled Banner". Quand c'est sorti, tout le monde s'esbaudissait en compliments démesurés. Moi, j'ai été bouleversé par ce qui était baptisé banalement "Instrumental solo" (Villanova junction) et ça, je le trouvais vraiment génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
Titi



Messages : 3762
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 4 Sep 2011 - 15:32

Je n'ai pas encore lu le livre mais à la base ça m'intrigue plus qu'une nouvelle bio, qui au mieux ne nous apprendra pas grand chose de plus, et au pire sera un ramassis d'erreurs et d'approximations en tout genres. Alors comme c'est plutôt alléchant, après il y a du coup le risque d'être déçu comme ET...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electric Thing



Messages : 2506
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 4 Sep 2011 - 15:48

Je ne suis pas déçu dans le sens où je ne m'attends à rien, que je ne l'ai pas lu (que des extraits) et que je ne le lirai sans doute pas ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Dim 4 Sep 2011 - 16:14

Ce livre est la vision romanesque d'une femme sur Jimi Hendrix et c'est déjà en soi un événement tout à fait rarissime dans la jungle des ouvrages parus sur le musicien. Mais je comprends tout à fait la réaction d'Electric Thing.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Mar 6 Sep 2011 - 11:11

Lydie Salvayre sera chez Taddéi dans "Ce soir ou jamais" mardi 6 septembre à 22h40 sur France 3. Ce doit être la première fois que le sujet Hendrix sera abordé dans cette émission je pense.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monochrome57



Messages : 151
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 64
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Mer 7 Sep 2011 - 21:38

Hier soir j'ai veillé pour rien jusqu'à 0h40. Lydie Salvayre était bien présente. Son livre a été montré en dédut d'émission avec une phrase d'accompagnement. Puis, il y a eu 90 min de débat sur trois sujets, puis est arrivé l'auteur du film abemus papam ( qui n'a pas l'air d'être un chef d'oeuvre ) qui a occupé les 30 min suivantes. Trois autres sujets présentés au début ( dont Hendrix ) sont passés à la trappe: " A mardi prochain" a conclu le présentateur. Une curieuse façon de programmer... Je suis allé me coucher furax. On aura peut-être plus de chance mardi prochain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 8 Sep 2011 - 1:14

monochrome57 a écrit:
Trois autres sujets présentés au début ( dont Hendrix ) sont passés à la trappe
J'avais l'air bien con moi aussi car j'avais averti pas mal de gens. En fait, je ne regarde jamais cette émission (sauf hier soir !) et un pote me dit qu'en général, l'animateur ne fait pas vraiment la promo des auteurs qu'il invite. Il fait une présentation rapide en début d'émission et puis basta. Ensuite tout peut dépendre de l'orientation qu'il donne à la discussion. Au moment où l'auteur parle, s'incruste sur l'écran la couverture de son livre. Et bien évidemment avec le visuel de cet ouvrage, difficile de deviner qu'il s'agit d'Hendrix pour le spectateur qui prend l'émission en cours !

Ce sera bien mieux ce jeudi 8 septembre à 20h35 dans "La grande librairie" sur France 5 car cette fois Lydie m'a dit qu'on allait bien l'entendre sur son livre.

YM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazid



Messages : 1278
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 8 Sep 2011 - 11:49

Nouvelle chronique dithyrambique dans l'Express par le journaliste qui anime "la grande librairie" sur France 5.

YM

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titi



Messages : 3762
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 8 Sep 2011 - 21:39

Yazid a écrit:

Ce sera bien mieux ce jeudi 8 septembre à 20h35 dans "La grande librairie" sur France 5 car cette fois Lydie m'a dit qu'on allait bien l'entendre sur son livre.

YM

Je viens de regarder l'émission et effectivement on a pu l'entendre. Je trouve sa démarche touchante car vraiment sincère, ce bouquin ressemble finalement à un bel hommage. C'est tentant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monochrome57



Messages : 151
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 64
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Ven 9 Sep 2011 - 16:06

J'ai également regardé cette émission. Je suis du même avis que Titi. Je pense acheter le livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Mar 13 Sep 2011 - 21:24

J'ai le bouquin et je suis revenu de ma première impression mitigée des premières pages lues .
J'ai en effet pu l'écouter et la voir dans" la grande librairie" et elle m'a laissé une excellente impression de sincérité et d'intelligence. Et ça change tout! Car j'avais peur au départ qu'elle ait fait ce livre sur Jimi par pure opportunisme et pour faire parler d'elle sous un autre angle , plus original, pour mieux se faire remarquer par les médias et donc pouvoir faire parler d'elle ( son métier est de vendre des livres).
En gros s'emparer du SSB" d'Hendrix comme prétexte à faire un livre de plus et arrondir les fins de mois sans qu'elle ait spécialement d'admiration réelle pour lui et sa musique. Et vu sous cet angle, cela diminuait sérieusement l'intérêt de mon point de vue.
Mais il n'y a aucun doute à avoir: il n'y a aucune chance qu'elle fasse SEMBLANT d'aimer Jimi. Sa façon d'en parler respire l'admiration et la sincérité. Elle l'aime autant que nous!...Et donc son bouquin mérite ipso facto qu'on l'aborde avec un autre état d'esprit même si le fait d'aimer Jimi n'implique pas évidemment qu'on puisse en dire des choses interessantes, dans la forme comme dans le fond. Mais incontestablement ça donne un a priori plus favorable. Car quand on aime sincérement, même si on l'exprime avec des idées banales ou des mots éculés,ça mérite au moins le respect.
Je développerai ses idées qui me paraissent les plus intéressantes et les plus originales et il y en a que j'ai rarement, voire jamais lues ou entendues. Et rien que pour ça je lui dis merci car elle ouvre des champs de réflexion assez neufs sur Jimi et son art. Elle élargit l'exégèse hendrixienne au-delà de la seule musique pour l'inscrire plus largement dans sa dimension politique et également psychologique, voire philosophique. Elle donne à réfléchir... ce qui est positif!

Ici et pour l'instant je me bornerai à résumer les critiques:
- critiques négatives:
- livre énervant, agaçant par l'abus de références intellos,d'anaphores (= répétitions d'un mot en début de nombreuses phrases pour donner un effet de renforcement), d'hyperboles ( exagérations), superlatifs, l'overdose de synonymes.
- ton pompeux et emphatique pour dissimuler la banalité des propos ( soupe réchauffée depuis 40 ans)
- Jimi y serait érigé en messie et martyr pour une caricature d'artiste maudit
- hymne fait à elle-même plus qu'à Jimi ( elle s'admirerait d'admirer Jimi) et s'arrogerait le privilège d'avoir compris, mieux que les "américains moyens" ( traduire : le public moutonnier "massivement con"), la morale et la pureté de l'oeuvre artistique de Jimi (= "esprit aristocratique")
- elle serait tombée dans le piège de l' hagiographie ( biographie excessivement élogieuse)
- elle utiliserait le langage des puissances maléfiques qu'elle et les symboles attachés à l'hymne dénonceraient
-"SSB" ne peut pas faire oublier "Electric Ladyland" à peine mentionné
- ambition ratée d'avoir un style littérraire équivalent ou imitant les fulgurances hendrixiennes.

Critiques positives :
- elle nous convainc que ces 3'43 auraient pu changer le monde
- lignes inspirées sur la timidité de Jimi
- plus belle chose jamais publiée sur Jimi
- prodigieux exercice de style, langue précise et juste, français de haute tenue
- aide à comprendre l'Amérique d'hier et d'aujourd'hui
- vrai poème qui raconte la légende hendrixienne dans un langage scandé comme les vers d'une épopée

Conclusion : - de quoi alimenter les conversations entre hendrixologues...
- les idées les plus intéressantes n'ont pas été relevées par la critique
( à suivre...)




Dernière édition par nowhereman54 le Mer 14 Sep 2011 - 10:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Jim



Messages : 2259
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Mar 13 Sep 2011 - 22:59

Merci nowhereman. Ca me donne envie de le lire. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Mer 14 Sep 2011 - 15:18

D'abord,ce qui est assez remarquable chez elle est sa capacité à véritablement se mettre "dans la peau" de Jimi pour mieux le comprendre et saisir, en ayant conscience de sa subjectivité inévitable, ce qui pouvait l'animer er le définir. On peut parler d'empathie quand on lit certaines de ses analyses. Et c'est bien l'autre signe, littéraire et intellectuel( en plus de celui de l'avoir vue et entendue parler de Jimi à la tv, avec puduer et sensibilité) qui démontre qu'elle AIME Jimi au plus haut point pour pouvoir exprimer de telles idées. Ce que je veux souligner ici est qu'on ne pourrait écrire un tel livre sans amour sincère et véritable pour Jimi ( et là je pense que ça va au-delà de sa musique proprement dite).

Elle expose plusieurs idées ou thèses qu'elle essaie de démontrer, avec plus ou moins d'arguments. Et comme pour toute thèse on peut y opposer des contre-arguments. Ensuite libre à chacun de se positionner, à savoir être plutôt d'accord ou non, ou entièrement d'accord ou non.

Je me propose d'énumérer les idées ou thèses qui me semblent les plus intéressantes ou/et originales, avec le plus de concision possible sans les dénaturer ( pour les développements, voir le bouquin évidemment).

-Jimi intègre en lui-même le couple "timidité ( presque maladive dans sa vie privé)/ audace et prise de risques ( dans ses prestations musicales publiques)" dans un paradoxe remarquable

- l'Hymne de Woodstock ne peut être appréhendé seulement d'un point de vue technique et musical, voire artistique et esthétique, car il il possède aussi ,( et peut-être même surtout), une FORCE SYMBOLIQUE A QUI SAIT LE RESSENTIR COMME TEL ( traduire: ce n'est pas donné à tous de pouvoir accéder à ce niveau d'appréhension; certains y sont aptes, préparés, d'autres pas)

- l'hymne est le symbole de la REVOLTE CONTRE LES INJUSTICES, LES GUERRES ET LES EXCLUSIONS DE TOUTES SORTES qui fait contre-poids aux puissances maléfiques de l'idéologie dominante ; c'est une INVITATION A L'ENGAGEMENT MILITANT (commentaire perso: il aurait une portée politique MOBILISANTE indiscutable et intrinsèque évidente pour ceux capables de le réceptionner à son juste niveau)

- idée à mon sens capitale qu'il faut avoir constamment en tête et sur laquelle elle aurait pu insister encore plus lourdement , mais qu'elle a le grand mérite de citer et qui me semble très forte( et qui pourrait donc occasionner des analyses erronées si on l'occultait) : Jimi n'a jamais revendiqué clairement et explicitement ce symbole "politique" pour l'Hymne (remarque qui serait moins pertinente pour "Machine Gun", autre symbole (plus restrictif que l'Hymne?),une chanson pour laquelle Jimi faisait régulièrement référence, avant son interprétation, à tous ces soldats de Milwaukee,...du Vietnam) : "il faisait ce qu'il croyait devoir faire et qui lui semblait BEAU sans accorder d'autres attentes qu'à cela" ou encore "il ne PRECHAIT pas la liberté (= traduire: il ne proclamait pas ouvertement et de façon idéologique,ne s'impliquait pas concrètement à la manière d'un politique ou d'un pacifiste, comme Lennon par exemple,qu'il fallait lutter contre les injustices, les guerres et les exclusions), il était la liberté même".Jimi a dit lui-même qu'il avait fait le "SSB" "par goût pour la beauté "( sous-entendu pas pour déplaire, scandaliser ou rameuter comme ces rockers vulgaires qui jouent la provoc ou les bonnes âmes à peu de frais juste avant de retourner à leur business). Il disait encore :"la musique sert pour la paix intérieure et retrouver son chemin. Ce n'est pas la politique qui peut apportre cela car elle n'est qu'une affaire d'ego et le contraire de la musique".
En somme JIMI INCARNAIT (je caricature peut-être un peu pour mieux faire passer ce qu'elle a voulu exprimé, ou plutôt ressenti) SANS LE SAVOIR CONSCIEMMENT, ou peut-être plus justement SANS LE VOULOIR CONSCIEMMENT CE SYMBOLE. Ce n'était pas en définitive ce qui le motivait en première ( ou dernière) analyse. Ce n'était QU'UNE CONSEQUENCE DE SON ART. Sa musique, ses recherches musicales étaient sa véritable motivation. Le reste (=les symboles)venait en quelque sorte NATURELLEMENT, secrétés quasi-automatiquement, par une conjonction de circonstances qu'elle analyse pour justement expliquer cette oeuvre, ce chef-d'oeuvre unique à son sens.

- l'Hymne, comme tout chef-d'oeuvre, n'a pas pris une ride avec le temps, justement à cause de sa dimension politique intemporelle.

- l'Hymne est d'une importance d'autant plus urgente pour notre époque ( en 2011) qu'il n'y a rien d'équivalent aujourd'hui qui se rapproche de ce qu'il représente ( commentaire perso: on devine que L.S. a probablement été une miltante( l'est-elle encore?) engagée dans les années 70 et qu'elle regrette amèrement ne pas retrouver en ce début de millènaire dans la société le souffle de renouveau qui animait la jeunesse dans la fin des années 60 pour une société plus juste et plus pacifique).

- il a donc fallu la conjonction sine qua non, rarissime, de plusieurs miracles ou faits accidentels ou subis pour qu'un être humain ( en l'occurence Jimi) soit capable (presque inconsciemment, sans le vouloir vraiment, presque naturellement, sans intellectualisme ou démarche réfléchie, intentionnelle) d' "accoucher" d'une telle oeuvre d'art aussi exceptionnelle dans le symbole qu'elle incarnerait selon L.S. Ces différents évènements ont fait qu'il ne pouvait pas faire autrement que d'avoir le courage de la vérité ( propre au véritable créateur quel qu'il soit) en dévoilant malgré lui, quasiment, la monstruosité de l'Amérique ( et plus largement du genre humain ). Là est son héroïsme exemplaire et intemporel sur lequel tout être humain digne de ce nom doit pouvoir s'inspirer alors même que la faculté de s'insurger semble se diluer davantage et toujours plus dans notre société occidentale de confort et d'égoïsme, sans étendard pour se fédéraliser et se réveiller.
Ces faits qui permettent d'en éclairer le sens sont les suivants ( et elle en profite pour faire au passage une sorte de biographie mais qui n'est là que pour expliquer le pourquoi de son inspiration et de sa création):
_ un contexte social, "militaro-politico-économique" qui s'y prêtait : le temps des utopies qui prétendaient changer le monde, bientôt rattrapé par une cruelle désillusion : le monde allait devenir plus rapace et encore plus mercantile et égoïste.
_ ses compétences techniques à la guitare hors-normes
_ ses épreuves subies dans l'enfance (en partie contre-balançées par la présence de sa grand-mère indienne Nora ) :
. une mère qui n'assumait pas son rôle, à la vie dépravée, morte à 32 ans quand Jimi en avait 16 et dont son père en parlait comme d'une "salope".
. des vexations multiples et humiliantes, ses hontes ressenties (épisode par ex ; où il est chassé de l'église évangéliste ou cette audition blessante au studio Stax)
. l'échec complet de sa scolarité
. la pauvreté
_ ses épreuves subies d'artiste, au plus haut degré en 69 : Jimi vit une crise psychologique, existentielle profonde, essentiellement dûe à l'immonde Jeffery qui l'exploite jusqu'à l'os sans souci pour sa santé mentale et physique, et qui est la cause de son recours aux drogues

_ la détermination et l'inspiration de Linda Keith pour le sortir de l'ombre et le succès qui lui fit oser d'être enfin lui-même, lui permettant d' endosser toutes ses "tares" supposées, grâce à la musique dans laquelle il s'investissait complètement, véritable oxygène dont il avait besoin pour survivre. . Ce désir insensé de musique fut sa folie car seule la folie pouvait lui donner l'endurance à résister à tous ses problèmes.
_ sa triple origine génétique et sociale : noire, cherokee et blanche qui lui faisait incarner l'hybridation des différentes amériques et l'interprétation de l'hymne, musique blanche pour une population blanche, était jouée par un noir métis qui y injectait celle des noirs esclaves et de ses frères indiens massacrés et chassés de leurs terres.

Elle évoque d'autres symboles, plus "secondaires":
- celui de s'insurger contre le temps synchronisé et trop bien ordonné des horloges sociales, plus généralement contre les idées de structure et d'ordre, les logiques à 2 temps "oui-non", "un-deux", "marche ou crève", des institutions militaires et assimlées, le rock bête et binaire "boum-boum", par la puissance de son rythme d'interprétation, souvent binaire aussi mais aux pulsations balayées par la déferlante de ses riffs
- la vérité d'une autre Amérique, multiple et contestataire ( noirs confrontés à un racisme qui paraît incroyable désormais; Indiens niés; pacifistes...)
- destruction du mur de mépris dressé entre la musique des blancs et celle pour les noirs, entre les races plus généralement.
- la délivrance salutaire qui permit à beaucoup d'ouvrir les yeux sur les réels problèmes posés par la société dans laquelle ils vivaient
- l'avènement réalisé de la vieille utopie : "être soi-même et tous" en donnant l'impression à tous ceux qui entendirent l'Hymne au petit matin de vivre la même expérience intime que vivait Jimi en l'interprétant, dans une commune ferveur.
- une alarme sur l'inhumanité du monde.

Pour conclure elle affirme que l'Hymne représente parfaitement l'adéquation d'un homme avec son temps, avec ce qu'il est et les expériences et les déterminismes qui ont fait que c'était Jimi Hendrix et personne d'autre.
Elle qualifie Jimi d'une formule que j'aime bien : un "DESILLUSIONNEUR", qui ne croît pas ( plus) un seul instant aux discours de la réconciliation prônée par l'idéologie officielle. Par sa musique, il détruit l'illusion de la paix et de l'harmonie que les gouvernants s'acharnent à répandre. Ce en quoi il secoue sans le vouloir fondamentalement et intentionnellement nos intelligences qui, par nature ou paresse, somnolent et stagnent.
JIMI ? MOTEUR A PROPULSION DE LA PENSEE!!
L'Hymne ? FUSION REVEE DE L'EMOTION ET DE LA PENSEE !!
MUSIQUE DE JIMI ? INTELLIGENCE, PROVOCATION A L'INTELLIGENCE, AIGUISEMENT DE L'INTELLIGENCE !!!!
Et regrette que les laudateurs de Jimi n'aient pas ou peu developpé cet aspect de son oeuvre. A très juste raison il me semble!
BRAVO MADAME SALVAYRE ET MERCI POUR JIMI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Mer 14 Sep 2011 - 15:23

On pourrait tenter d'énumérer les chansons de Jimi ayant une portée symbolique plus ou moins politique si on suit la thèse de L.Salvayre. Outre l'Hymne qu'elle place au-dessus de tout de ce point de vue il faut évidemment vite derrière ajouter "Machine Gun" , mais aussi je pense "I don't live today". D'autres encore?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 15 Sep 2011 - 14:14

nowhereman54 a écrit:
On pourrait tenter d'énumérer les chansons de Jimi ayant une portée symbolique plus ou moins politique si on suit la thèse de L.Salvayre.
Tout dépend ce que tu entends par politique.

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
nowhereman54



Messages : 422
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 62
Localisation : TROYES

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 15 Sep 2011 - 15:56

Si on donne comme définition : "relatif aux décisions prises par un gouvernement étatique dans le cadre des responsabilités qui lui sont attribuées" et si on rappelle que Jimi n'a jamais revendiqué en tant que telle aucune action politique ( cf ses paroles sur la politique dans l'article sur L.S.), on peut toutefois faire un distingo dans son répertoire entre les chansons sans messages particuliers qui dissertent sur l'amour, le désir, des expériences personnelles, etc... et celles qui interpellent sur des sujets qui peuvent être rattachés à des décisions politiques de son pays actuelles ou passées ( guerre du Vietnam, répression des pacifistes,dans les facs, des Indiens ) ou à une idéologie particulière, entendue comme un ensemble d'idées qui sont communes à un nombre plus ou moins important des membres d'une société ( racisme par exemple).
Il serait je pense interessant de lister ce type de chansons de Jimi car je suis certain que son état d'esprit quand il les interprète est évidemment bien différent et qu'il me semble toujours ( de façon générale) s'impliquer davantage quand il les interprète, adoptant une attitude plus "grave" et qui tranche avec son jeu de scène des autres chansons.
De ce point de vue je n'en vois que 3 : "SSB" analysé sous l'angle de L.S., "Machine Gun" et "I don't live today" dont je crois savoir qu'elle évoque la condition des Indiens d'Amérique chassés de leurs terres et qui se meurent d'être dans un environnement aussi contraire à leurs coutumes et modes de vie ancestraux dont ils sont désormais privés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
upfromtheskies



Messages : 1112
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 15 Sep 2011 - 15:58

If 6 was 9 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb
Ayler
Admin


Messages : 2461
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 45

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 15 Sep 2011 - 17:04

Up From The Skies : conscience écologique
House Burning Down : émeutes raciales (MLK)
Straight Ahead : conscience politique
Belly Button Window : avortement
Quid des chansons où il est question des drogues, du sexe... ?

_________________
Ayler's Music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44
Rubem



Messages : 330
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : Brasil

MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Jeu 15 Sep 2011 - 21:51

Rejoindre le jeu juste parce que "we gotta live together" Wink : Voodoo Chile (SR)!

Si notre capitaine, maître Ayler besoin d'un argument sérieux en défense de ce choix, ils peuvent demander à l'Homme même... après tout, Jimi était celui qui a appelé la chanson une fois en concert comme "l'hymne des Black Panthers"...

Pour moi, c'est assez Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hymne (Lydie Salvayre) [2011]    Aujourd'hui à 10:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Hymne (Lydie Salvayre) [2011]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Randall’s Island (New York Pop) : 17 juillet 1970
» Théâtre du Capitole de Toulouse - saison 2010/2011
» Royal Opera-House 2010-2011
» Théâtre de Caen 2010-2011
» [Fraispertuis City 2011] Timber Drop-El Loco S&S

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jimi Hendrix :: LES FILMS, LES PHOTOS ET LES LIVRES :: Ezy Reader-
Sauter vers: